Energy-XT 2.0 par Virgo

Je sais bien qu’il existe déjà d’autres logiciels de MAO très aboutis sous Linux et qui conviennent parfaitement à la façon de travailler d’un certain nombre de musiciens.
Seulement je tenais à vous faire partager ici mon immense joie d’avoir enfin trouvé
LE logiciel « tout en un » que j’attendais depuis des lustres, facile à prendre en main et qui ne me dépayse pas trop par rapport à FL Studio sous Windows.

En effet, j’utilisais FL Studio depuis maintenant près de deux ans et, quoi qu’en disent ses détracteurs, j’étais plutôt satisfait par la qualité de ce soft.

Voyez… Je parle déjà de FL Studio au passé car j’ai enfin trouvé ma perle rare avec energyXT. C’est dire l’ampleur de la claque… Je suis tout simplement bluffé par la qualité du truc.

Le site officiel (en anglais) qui aura réponse à toutes vos questions se trouve à cette adresse :

http://energy-xt.com

Seul bémol : energyXT est payant. Ceci dit, il ne vous en coûtera que 70€ pour bénéficier de la version complète, sachant que la version démo vous permet de tester toutes les fonctionnalités mais vous empêche de sauvegarder vos projets. Compte tenu des possibilités offertes par le logiciel, cela me semble un prix plus que raisonnable si on le compare à ses concurrents.

Ce séquenceur « tout en un » est simplissime à installer (une simple archive à décompresser), à paramétrer puis à utiliser.

C’est bien simple, en une après-midi j’ai réussi à faire quasiment tout ce que je savais déjà faire sous FL Studio !

Ce qui m’a le plus bluffé c’est la qualité du synthé de base et des effets (reverb, delay, etc) incorporés au logiciel, ainsi que la prise en main super intuitive pour qui est déjà habitué à bosser avec un séquenceur.

sequenceur


Il y a aussi des possibilités de mixage et de masterisation comparables à celles offertes par FL Studio. Et ça c’est vraiment une gageure à trouver dans un même logiciel chez les rares équivalents libres existant sous Linux…

Autres points qui m’ont épaté : la possibilité de freezer très simplement une piste pour gagner en cycles CPU et même de la dé-freezer ensuite. C’est très fort, même si je sais que cela existe depuis belle lurette dans d’autres programmes sous Windows.
D’ailleurs, côté consommation de CPU, je suis loin d’avoir poussé le soft à bout mais je trouve qu’il s’en tire admirablement bien (testé sous Ubuntu Studio, alors peut-être le noyau basse latence est-il pour quelque chose dans ces performances ?)…

drums


Parmi les fonctionnalités bluffantes il y a aussi une fonction de zoom très originale ainsi qu’une gestion très efficace des automations, avec des tracés de type vectoriel très pros et qui offrent une grande précision (un des points à améliorer, selon moi, dans FL Studio).

Dans l’ensemble les raccourcis clavier et les combinaisons clavier/souris sont très bien pensés et super pratiques. Tout ça est très ergonomique. L’interface visuelle très sobre n’en est pas moins diablement efficace (bien que certains petits détails puissent être encore peaufinés à mon humble avis).

Autre truc qui m’a bien plu : la qualité et la concision des tutoriels disponibles sur le site officiel, dont des tutoriels vidéo disponibles sur Youtube.

Et puis il y a aussi une gestion des banques de samples et de plugins tout à fait comparable à celle de FL Studio, avec notamment l’utilisation courante du glisser-déposer, ainsi qu’une communauté active d’utilisateurs regroupés au sein d’un forum.

J’en oublie encore sûrement beaucoup mais je ne voudrais pas non plus vous gâcher le plaisir de la découverte. Clin d'oeil

Ah oui ! J’allais oublier… energyXT gère les plugins VST et VSTi (même sous linux !) et il est également disponible en version Windows ce qui fait qu’il y a moyen de collaborer entre utilisateurs Linux et Windows.

Je suis donc actuellement en train de bosser sur un tout nouveau morceau avec ce logiciel.
Pour un fan d’Ubuntu comme moi, c’est vraiment un immense plaisir de se sentir ainsi libéré de Windows, la MAO étant la seule application qui me retenait encore sous l’OS de Redmond.

Et tant pis si c’est pour travailler encore quelque temps avec du logiciel propriétaire. Je trouve que c’est déjà un sacré pas en avant d’enfin arriver à tout faire sous Linux, en attendant que des softs de type LMMS arrivent à pleine maturité.

NDLR : energyXT n’est pas un logiciel libre, il travaille aussi avec des formats propriétaires (REX2, VST/VSTi, MP3). Cependant un logiciel de cette qualité sous linux ne pouvait pas passer entre les pattes de l’autruche. Le fait que le logiciel soit payant peut être tout à fait une conséquence de son support des formats REX2 (un format tout droit issu de Reason) puisque l’auteur a dû certainement acquérir une licence pour intégrer ce support à son logiciel.
Source : Virgo sur le forum de Dogmazic.

Faites circuler !Share on FacebookTweet about this on Twitter

5 réflexions sur “ Energy-XT 2.0 par Virgo ”

  1. Merci Virgo pour le retour. Effectivement, je considère aussi que la disponibilité de logiciels propriétaires sous Linux est une bonne chose. Je faisais essentiellement la remarque vis-à-vis de la catégorie («MAO libre»). Mais c’est maintenant corrigé. :)

  2. Bonjour Florent,

    Tu as raison de souligner qu’on sort ici du cadre de la MAO libre à 100%. Il s’agit bien d’une solution hybride.
    En fait cela ne me gène pas trop non plus. Linux n’est pas sensé être incompatible avec les logiciels propriétaires, sauf peut-être pour les tenants d’une certaine vision du libre parfois qualifiés d’intégristes par certains.
    Ainsi, plusieurs logiciels propriétaires tournent sous Linux. Parmi les plus fameux ou pourra citer par exemple Adobe Reader (qui est gratuit mais n’est pas libre) ou encore Cedega pour l’utilisation de jeux vidéo issus du monde Windows.
    Pour ma part, je pense que c’est une bonne chose que du propriétaire soit porté sous Linux, car cela ne peut que dynamiser le milieu du libre qui, autrement, pourrait peut-être avoir trop tendance à se replier sur lui-même.
    C’est une bonne chose aussi car cela répond à la demande de certains utilisateurs, notamment professionnels, qui sont habitués, sous les systèmes commerciaux concurrents, à travailler avec des logiciels propriétaires spécifiques proposant des fonctionnalités inexistantes chez leurs homologues libres (voir par exemple à ce sujet les débats parfois houleux entre « fans » de Photoshop, qui gère notamment la norme CMJN, et fans de The Gimp, ou bien encore les habitués d’Autocad, désespérés de ne point trouver d’équivalent sur leur distribution Linux préférée).

    Enfin, pour répondre à ta question, je n’en suis pas certain mais il me semble que le format de fichier utilisé par energyXT est malheureusement propriétaire (à vérifier toutefois).

  3. Ah, du coup on est un peu en dehors de la catégorie là: «MAO libre». Le système lui-même est bien libre, mais l’application elle-même non.
    (Ceci dit, à titre personnel ça ne me gêne pas, mais je signale juste.)

    Question tout de même: est-ce que le logiciel utilise un format ouvert pour la sauvegarde des projets? Parce qu’un logiciel propriétaire ça peut être bien, mais avec un format de fichiers ouvert c’est mieux. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>