Archives du mot-clé chronique

salaries

Les péripéties du lundi – S8 – 2014 – Campagne de dons ?

Bonjour à tous ! Cette semaine comme les deux précédentes nous préparons activement la campagne. Laissez-moi vous expliquer pourquoi nous prenons notre temps :

Primo : il nous faut une alpha qui tourne. Hors, à l’heure actuelle un bug et deux fonctionnalités nous bloquent et nous prennent beaucoup de temps.

Chasse au bugs !

Désolé si vous avez vécu les problèmes d’encodages du site (du mp3/flac/ogg vers webm), on a déjà fait des modification la semaines dernière qui ont amélioré les choses, mais les fichiers plantent encore trop souvent. Je vous avoue ne pas être un expert en gstreamer (c’est ce qui permet de lire/modifier les média sous linux), du coup, ça me prend beaucoup plus de temps que ça devrait parce qu’il faut que j’apprenne comment marche la roue.

Des trucs en plus

Les fonctionnalités qui manquent le plus (n’hésitez pas à commenter) sont des tags fonctionnels et la suppression de groupe (on peut déjà supprimer les albums, ce qui à pour effet de masquer les groupes). En effet, il commence à y avoir quelques groupes déjà et il faut que vous puissiez vous y retrouver !

La campagne

Notre campagne de don est assez ambitieuse, car nous voulons qu’elle soit la première et la dernière pour l’association. Nous avons des projets politiques et pratiques à long terme (ce billet est toujours d’actualité) et  nous n’avancerons pas si nous devons consacrer 2 mois par an à faire des campagnes ou aller à la pêches au subventions. L’idée est donc d’avoir une sommes de départ qui nous permette d’avoir une petite équipe pendant 2 ans puis de passer en autonomie à la fin de cette échéance.

Demain : la campagne

A l’heure actuelle, le notre objectif idéal (soumis  à recalcules) serait de 300 000€. Ca semble beaucoup, mais c’est mûrement réfléchit

Ca va être chaud, mais c’est crédible !

On sait que ça n’est pas une petite somme, mais « Musique Libre ! » n’est pas limité aux frontières francophones. N’oublions pas que nous avons des groupes du monde entier dans l’archive !  Nous prenons donc le temps de traduire tout les textes de la campagne dans (au moins) les langues des pays limitrophes (merci de vous signaler si vous voulez aider).

De plus, au vu des diverses régressions dont font preuve les gros poissons, nous pensons qu’il y a un besoin qui se fait de plus en plus sentir de voir venir un « fournisseur de contenu » intègre qui n’ai pas de CGU où il faut vendre son âme. (Je précise au passage, que nous n’avons PAS de CGU – il faut juste que la musique soit légale)

3 salariés sur 2 ans

La somme n’est pas arbitraire elle correspond à :

  • Tous les frais fixes sur 3 ans (en comptant le remboursement des prêts pour 2013)
  • 2 postes de programmeurs à temps plein en CDI sur 2 ans
  • 1 poste de communiquant (web/print)à temps plein en CDI sur 2 ans
  • Goodies de la campagne/Frais banquaires/Frais postaux
tee
Visuel non-définitif du t-shirt de la campagne (des commentaires ?)

C’est très important pour nous d’assurer des temps pleins payés correctement (c’est à dire au moins 2000€ brut mensuels) en CDI (!). Comment espérer avoir une équipe soudée et une vue à long terme avec des contrats précaires ?

Pourquoi 2 ans ? car cela nous semble être le minimum pour pouvoir construire quelque chose de pérenne.(voir paragraphe suivant)

Enfin, le choix des postes tiens aux priorités actuelles. Pour le moment il nous faut pouvoir continuer à développer les sites et avec cette configuration nous pourrions enfin avancer correctement ! Entre l’émulation et les compétences complémentaire (ô, je rêve d’un programmeur qui aime les base de données) ça n’avancera pas 3x plus vite… ça avancera à vitesse supersonique ! Je vous le dis !

Après-demain : l’autonomie

L’une des raison qui nous pousse à demander « beaucoup » d’un coup, c’est que nous ne voulons pas compter sur des campagnes annuelles (ni seulement sur les dons d’ailleurs). Bien qu’appréciable dans une certaine mesure, ils restent trop aléatoires et surtout assez injustes par rapport à d’autre modes de financement. En effet, force est de constater que ceux qui donnent des sous donnent souvent aussi des coup de main… et pour ceux que je connais ils ne roulent pas sur l’or.

A l’inverse, il faut que nous tissions des liens avec les institutions (médiathèques et autres) qui versent actuellement des fortunes en droits d’auteurs à l’industrie (mais aussi aux indés, un peu, quand même). De plus, nous souhaitons d’ici trois ans revenir en force dans le monde réel afin de proposer tout un panel d’événements et d’activités.

Enfin, nous espérons aussi avoir un poil plus que la quelque dizaine d’adhérent actuels.

Bref, tout ceci est crucial, et nous le traitons comme tel. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques !

IMGP0468

Les péripéties du lundi – S7 – 2014

Bientôt, il faudra appeler ces chroniques « les péripéties de quasiment mardi ».  C’est à dire que j’aurais pu publier ça beaucoup plus tôt, mais ce soir il fallait que je fasse des cookies et que j’aille voir (enfin) le dernier Joss Whedon. C’est pas libre du tout, ça n’a rien à voir avec l’asso, mais j’avais besoin d’en parler.

Ceci étant dit, je constate que je recommence avec la fâcheuse tendance de vouloir finir les choses avant d’en parler. Or cette chronique à précisément pour but de vous expliquer les actions en cours, pas seulement celles que vous avaient sous les yeux !

Côté sites

Deux points m’ont particulièrement occupés cette dernière semaine :

  • Le moteur de recherche de la 2.5
  • Le bug d’encodage de la version 3 (c’est à dire que certains morceaux ne passent pas, sans afficher de raisons)

Pour le moteur de recherche, on est bon. Il est améliorable de bien des façons, mais pour le moment ça ira (n’oublions pas qu’il ne s’agit que d’une archive ) !

Côté bug d’encodage, la bonne nouvelle est, qu’à force, ça passe… la mauvaise c’est que pour les gros fichiers (flac), si ça plante, ça devient vraiment pénible. Après une longue investigation (en mode parcours à bille), il s’est avéré que le problème pouvait être réglé par une mise à jour. Ca aura pris un peu de temps de mettre tout les fichier d’équerre (un changement de version des éléments clés implique souvent des changement de syntaxe qui peuvent « casser » le code) mais on y est !

J’en ai profité pour apporter deux petites améliorations avec un lien vers la home sur toute les pages (non mais, vous vous dîtes que c’est bête, mais ça ne se fait pas tout seul !) et une navigation amélioré dans les morceaux du player. J’ai également viré quelques bugs pénibles repérés en passant.

A l’heure où vous lisez ces lignes, tout doit être déjà prêt (je doute que vous soyez devant votre écran si tard !) bien que ça ait été un peu compliqué de mettre à jour le site vu qu’on est en train de mettre en place un serveur de développement pour pouvoir tester de nouvelles fonctionnalités sans impacter le site !

Et les interviews ?

L’interview promis la semaine dernière ne s’est pas faite sur un vilain coup du sort. Néanmoins, rendez-vous est pris pour une interview téléphonique. Pas de date précise pour l’instant vu que les priorités ne sont plus les mêmes. Cependant, il s’agit d’une affaire de jours, pas plus !

Campagne !

Nous le disons depuis quelques semaines : la campagne de don est la priorité du moment. Nous sommes néanmoins très prudents vis à vis du site, car il est primordial que la v3 fonctionne correctement avant de lancer la machine. Voyez-vous, la V3 est notre garantie, pour tout ceux qui souhaiterons participer à la campagne, que nous irons au bout. Ne vous étonnez donc pas que nous décalions le « grand moment » jusqu’au jour on nous serons fin près.

il n’empêche que nous sommes déjà à pied d’œuvre, nous avons rédigé les scénarios possibles qui pourrait pérenniser l’association et nous avons préparé les budgets qui vont avec. Bref, de de qui, de quoi, avons nous besoin ? Sur combien de temps ? Combien ça coûte ?

De plus, le site de la campagne est désormais en chantier.

Nous vous soumettrons nos projections dans un post cette semaine pour que vous puissiez les discuter.

L’association à 10 ans cette année, et la campagne s’intitulera « 10 ans de plus ! », car si nous ne regardons pas loin, nous continuerons de tourner en rond pendant que les vilains pas beaux avancent sans s’inquiéter le moins du monde.

A la semaine prochaine !

 

 

bar_pogradec

Les péripéties du lundi – S4 – 2014

Aujourd’hui c’est lundi, or le lundi c’est le jour des « péripétie du lundi ».

Sinon ça s’appellerait les péripétie du mercredi. Or, mercredi est un mot trop long pour que ça sonne bien.

Année 2 (en quelques sortes). Semaine 4. On en est où ?

 

2.5 verrouillée et chargée capitaine !

Côté archive (affectueusement nommée « la 2.5″ ) on est -normalement-  bon. Je vous invite toujours à me signaler les bugs ici (ce site vaut aussi pour les blogs la doc… bref tout sauf dogmazic !).

Il me reste une grosse tâche : le moteur de recherche. Je ne m’attendais pas à ce que ce soit « gros », mais malheureusement, ça n’a rien de trivial sur des sites « customs » comme la 2.5. il faut choisir le moteur et lui dire quoi indexer et chercher.

J’ai esquivé les moteurs de recherches toute ma carrière (c’est costaud et pas fun) mais, là, j’ai plus le choix !

Il reste également plein de broutilles pour vous faciliter la vie, comme l’affichage des styles à côté des groupes ou autre petites améliorations que je note sur mes petits-papiers-jaunes-collant-avec-une-colle-qui-colle-pas.

pi_s4
Mes petits papiers-jaunes-collants-avec-de-la-colle-qui-ne-colle-pas

(en effet, la section « à faire » est bien plus fournis que la section « fait ». C’est précisément le but des petits-papiers-jaunes-collant-avec-une-colle-qui-colle-pas : ils me permettent de ne pas oublier les dizaines de petits trucs à corriger que je remarque en travaillant)

Il manque des morceaux !!!!

Quelques uns, c’est vrai ! Pour la plupart ça vient du fait qu’il sont au mauvais endroit. Pourquoi ? Souvenez vous : dogma v2 avait une architecture invraisemblable à 4 (oui, quatre) serveurs pour un seul site. On a dû aller à la pêche pour les rassembler à un seul endroit, et je viens de me rendre compte qu’on en a oublié un bout ! Je pense que notre admin est en vacances (oui, eux aussi, des fois, ils se reposent) sinon ça aurait déjà été fait.

Plus inquiétant, j’ai quelques groupes vides (comme eux)… et je ne retrouve pas la trace des morceaux sur les bases de données/sauvegardes. Si problème il y a, il date d’avant la migration. Auquel cas je ne pourrais rien y faire. Fichtre.

Rassurez-vous je n’abandonne pas avant d’avoir tout tenté. Soins intensifs pour morceaux perdus !

La version 3 re-bouge !

Maintenant que vous avez vos morceaux (vous êtes super content j’espère !) j’ai pu me remettre à la V3. Joie.

J’ai d’ors et déjà corrigé quelques gros bugs bloquants et… pourquoi ça ne se voit pas ? Parce que j’ai pas fait de branche et que c’est pas malin de ma part.

photo de Craighton Miller – CC-By

Si y’a pas de branche, faut attendre que le tronc soit prêt

Je vous assure que ça veut dire quelque chose pour les développeurs ce titre. Mais, en gros, deux trucs à savoir :

  • Faire des doublons c’est mal : du coup dogmazic et les sites mlo partagent des fichiers.  Ceci me fait gagner un temps dingue tout en évitant le travail inutile. Du coup, le nouveau design de dogma est déjà a moitié implanté… et je peux pas juste le livrer mes corrections avec un graphisme mi-chèvre mi-coton. Du coup, je fais tout d’un coup !
  • Normalement j’aurais dû faire des branches pour éviter ça. En gros ça permet de scinder mon développement (en faisant des copies du code à un instant t) afin de travailler sur un aspect sans affecter tout le reste.

Bref, c’est pas non plus hyper indispensable, mais ça vous aurez permis d’avoir certaines corrections plus vite. Pour les impatients, je « tag » lesdites correction en attente ici.

Ah !  En super bonus voici la maquette que m’avais envoyé Pauline (à qui vous devez le design actuel, alors remerciez là de tout votre cœur, si il vous plaît)

alpha_dogma
Maquette de l’alpha de Dogmazic (non contractuelle – mais ça donne quand même une idée)

Dans la vraie vie

Dans la vraie vie ça s’active sec, surtout chez DECAY et Aysik (c’est pas parce qu’ils racontent pas leur vie toute les semaines qu’ils sont pas hyperactifs ! ). En effet il y a quelques concerts, conférences et autre en perspectives… j’en dis point plus, nous vous tiendrons au courant.

De l’éducpop dans le libre !

Le mois prochain, j’aurais le plaisir d’interviewer pour vous deux trublions de la scop le pavé, j’ai nommé Gaël Tanguy et Franck Lepage.

Vous ne connaissez pas ? Allez faire la vaisselle, lavez vos vitres, pliez votre linge… bref occupez-vous comme vous le voulez et écoutez ça. Ca devrait vous titiller les cellules grises et, normalement, vous devriez comprendre pourquoi je suis content que ces bonhommes s’expriment ici.

Si vous n’avez pas finis la vaisselle, je vous suggère celle-ci.

La semaine à venir.

Une V3, jolie tout plein qui fonctionne bien, ça vous tente ?

Si vous ne me croyez pas, ou que vous voulez savoir ce que j’entends par « fonctionne bien », n’oubliez pas que les tickets vous permettent de savoir où on en est exactement.

Et le chat aussi. C’est toujours bien de causer avec vous !

berlin

Les péripéties du lundi – S3 – 2014

Cette péripétie du lundi est une péripétie bien tardive.

Laissez-moi donc  vous parler de madame Jambon. Voyez-vous, cette dame était ma nourrice à l’époque d’un quelconque âge ingrat ; et, non, je n’invente pas son nom. J’ai bel et bien eu une nourrice ayant eu Jambon pour patronyme.

Pour être honnête je ne garde pratiquement aucun souvenir de cette dame à quelques détails près. L’un de ces détails étant qu’elle possédait le plus fabuleux jouet du monde : un parcours à bille. Vous devez voir de quoi je parle : il s’agit d’un ensemble de tubes et de gouttières en plastique coloré qui s’assemblent entre eux pour faire un parcours dans lequel cheminera, gravité aidant, une agate ou, mieux, l’une de ces magnifiques billes transparentes bleues constellées de points blancs (qui valaient au moins 2 ou 3 billes standard au taux de change de la court de récré).

Eh bien, sachez-le, faire un site web c’est exactement comme monter un parcours à bille. On a nos éléments colorés syntaxiquement et on s’efforce de les arranger, de la façon la plus élégante possible, afin que les les petites données aillent là où on le souhaite. Avec l’expérience, on finit par connaître les coins et recoins de nos petit tubes et on sait rapidement lequel utiliser où…

Ceci dit, vu le nombre de pièces, il arrive toujours un moment où on se fait avoir : les données restent coincées, ou alors se retrouve éjectées du parcours bien avant le moment prévu. Alors on démonte, on observe, on croit comprendre on remonte. A ce moment là, bien souvent -obsédé que l’on est par ce petit coude traître qui vient de tout nous foutre en l’air- on en néglige un autre bout crucial où les données se coinceront à nouveau. Alors on respire un coup et  vérifie que le parcours ne comporte pas d’erreur.

postit

L’autre jour, alors que je travaillais d’arrache-pied à ce que les petits morceaux de musique glissent élégamment dans le lecteur;, je me suis retrouvé avec ce genre de problème qui différencie l’informatique du monde des petites sphères en verre. Lorsqu’un morceau entrait et glissait jusqu’à sa destination… voilà que deux en ressortaient ! L’un parfait tandis que l’autre n’était qu’un tas de de chiffre qui n’avait pas le moindre sens ! Par quelle diablerie était-ce possible ?

Lorsque c’est comme ça, on cherche à isoler le problème.  Petit bout par petit bout, j’ai démonté les éléments et je les ai testé méthodiquement pour isoler le problème. D’abord large, puis de plus en plus petit. On lâche juste les données au milieu, et on place des mouchards pour voir ce qu’elles font aux passages critiques. La plupart du temps ça se règle vite, mais là… rien. Pour tout dire, je trouvais le résultat aussi cohérent qu’une bille allant de bas en haut dans un parcours en plastique… Je ne pigeais pas.

Si ça ressemblait à de la sorcellerie, ça voulait dire qu’il me manquait des connaissances. Du coup, je suis allé voir des gens qui ont plus d’expérience que moi dans les parcours à données et on a testé ensemble. Ce coup-ci on a testé les éléments qui pouvait être fautifs hors contexte, en laboratoire pour être certain de leur innocence. C’était instructif mais ça ne collait pas avec les observations de terrain. Le problème était ailleurs. Je devais aller plus profond.

desk

J’ai démonté d’avantage, y compris ces éléments fait par d’autres. Ces tuyaux élémentaires nous évitant de devoir réinventer la ligne droite ; qu’on pose et qu’on oublie (ils sont fait pour !). Et là, soudain, j’ai trouvé ! L’un de mes mouchards m’a mis la puce à l’oreille : l’un de mes tuyaux était utilisé deux fois et ça n’était pas normal. A partir de là j’ai fait le chemin inverse. Je suis remonté, espion après espion, jusqu’à la source du problème.

En programmation, les tuyaux sont fait de mots, et il se trouve que j’avais utilisé un mot qui faisait doublon avec l’un de ces tuyaux élémentaires. Une pure coïncidence. Mais une coïncidence qui m’aura forcé à défaire et à refaire tout les boulons de la machine…

Et oui, c’est ça aussi la programmation. Un mauvais tuyau, un embranchement légèrement bancal… une petite erreur peut vite dégénérer et nos billes ne jamais arriver. Heureusement qu’il y a de nombreux outils pour nous aider. Surtout, heureusement qu’on est pas seul sur le net et que de nombreuses personnes sont là pour nous donner des pistes !

Lorsque l’on prend du retard avec ce genre de soucis, il y a quelque chose de très frustrant à ne pas pouvoir expliquer simplement pourquoi… je tomberais inévitablement dans du jargonnage incompréhensible et vous ressentiriez, au pire, de l’indifférence, au mieux, une solide impression que je me paie votre tête. Du coup je me suis creusé la tête pour retranscrire au mieux ce bug qui m’aura fait perdre, au bas mot, deux jours.

Les objectifs de la semaine n’auront donc, malheureusement pas trop changé, mais rassurez-vous en vous disant que le player est commun sur les deux sites. En le corrigeant sur l’archive, je le corrige aussi sur la V3 ! Bien entendu, nos valeureux yeux de lynx (et sacrés poissards) du chat concentrent à eux trois une bonne poignée de nouveaux bugs que je n’avais pas en local et que je vais devoir corriger !

Le fameux article promis pour la semaine dernière est pratiquement terminé. C’est une synthèse qui traite d’un sujet assez vaste qui mérite encore quelque relecture pour trouver le bon équilibre entre le trop et le pas assez d’explication.

Et puis, j’ai dû apprendre à faire un bateau en papier pour illustrer l’article (non je ne savais pas faire) et ça m’a pris du temps (je blague, mais vous comprendrez de quoi je parle lors de la publication) ! En parlant d’illustrations, les photos qui illustrent l’article sont des petits bouts de mon espace de travail, sous les combles de mon appart’. Pour infos, je me sers des papiers collants (pas de marque) pour garder la trace de ce qu’il faut faire et de ce qui à déjà été fait !

 

peripetie2

Les péripéties du lundi – S2 – 2014

Bien le bonjour valeureux libristes ! A partir du dorénavant d’aujourd’hui, on passe à un format plus court pour les péripéties.

C’est à dire que je ne vais pas faire le bilan de l’année passée tous les jours. Et puis je sais que votre temps est précieux.

D’ailleurs cette introduction s’arrêtera là.

Quoi qu’il s’est passé la semaine dernière ?

La semaine dernière était une grande semaine pour la transparence associative mes amis.

(au moins)

Comme vous avez pu le voir, il y a un nouveau lien qui a poussé sur la barre de menu : un accès, simple et élégant, au chat. C’est pas compliqué, dès que je suis sur l’ordi, je me connecte à IRC (internet relay chat)…. sauf que IRC c’est pas forcément super évident pour les néophytes. Enfin c' »était » pas évident, maintenant vous n’avez plus d’excuse ! Soyez les bienvenus !

De plus, vous pouvez aussi m’espionner en temps réel (à une heure près je crois) grâce à la colonne de droite du blog de développement. En gros, dès que je corrige un bug, vous le voyez. Dès que je m’attaque à une tâche, vous le voyez. Dès que je « pousse » une modification, vous le voyez avec la liste des changements (in english, sorry).

C’est très pratique pour vous et pour moi, parce que je n’ai pas de manip supplémentaire à faire tandis que vous pouvez consulter les avancées en direct sur le site !

J’ai un poil galéré avec github pour faire le lien avec le blog, ça m’a pris des plombes mais ça fonctionne. Joie.

C’est plus beau, mais vous le voyez pas. Quoique des fois, si.

Moult petites corrections ont été apportées ci et là sans que vous ne les voyez (ô travail frustrant). Je parle de petites améliorations qu’il ne faut pas laisser traîner si on ne veut pas se faire déborder. L’ergonomie est une science du détail… Aux plus perspicaces d’entre vous de noter les différences.

L’ajout du « une couleurs par site » ne compte pas pour le jeu des différences, c’est trop facile. Notez au passage que je ne suis pas peu fier de mon script less qui me permet de faire ça sans la moindre duplication de code.

Vous n’avez rien compris ? Notez juste que je ne suis pas peu fier.

La doc n’est pas un blog, pignouf !

La doc aurait dû être un wiki. Par facilité c’est devenu un site wordpress (je n’ai pas trouvé de wiki où je pouvais ajouter l’identification centralisée sans trop de problèmes). Par manque de temps c’est resté au format « blog ». Ce n’était pas malin du tout pour du contenu pérenne.

C’est changé. Maintenant il faut améliorer les points d’entrées (débutant/approfondissement, musicien/auditeur/radio…), mais ce n’est désormais qu’une question de réglage.

Why much english ???

Je me suis enfin penché sur le système de traduction de wordpress… et il y a du boulot dans le domaine, parce qu’il reste pas mal d’anglaiseries. C’est pas compliqué, mais il fallait que je lise la doc. On va enfin pouvoir s’occuper de « franciser » correctement le site. Nous aborderons les autres traductions plus tard. Probablement via transifex.

D’ailleurs j’en profite pour expliquer les raisons de l’omniprésence anglophone un peu partout sur les sites. Navré pour les anglophobes, mais je développe dans cette langue.
Sachez que je suis le premier à critiquer l’hégémonie d’une langue. A choisir je préférerais une langue a-nationale comme l’esperanto. Mais j’ai de bonnes (?) raisons d’utiliser (pour l’instant) l’anglais.

A l’heure actuelle ça reste la langue des développeurs, et celle qui permet à mon travail d’être le plus facilement copié et repris par d’autres.

L’autre raison c’est… mh… disons que pour une raison que j’ignore je fais moins de faute à l’écrit en anglais qu’en français. C’est bête, mais c’est plus simple pour moi… Je vous jure que, sinon, je passerais mon temps sur les sites de conjugaison. Promis, je me soigne. Doucement, mais je me soigne.

Quoi qu’il se passe la semaine prochaine.

Le nouveau design pour la V3, enfin !

Ensuite je vais corriger les bugs de playlist et de téléchargement pour les deux sites (V2.5 et V3)

Et ensuite ensuite ? Je pense que ça me prendra pas mal de temps déjà.  De plus il faut commencer l’écriture et quelques recherches pour la campagne de don.

Bonus round

Je prépare également une série d’article plus politiques afin de mettre en perspective notre action avec d’autres. Il est complété à 50%, et arrive dans la semaine !

C’était long pour un truc sensé pas être long.

Je trouve aussi.