The Way of the « Domain »

Hiphop domain, c’est une aventure dans le domaine public pour fournir aux rappeurs « sans le son » un moyen d’utiliser en toute liberté de la musique pour leur textes. De nombreux musiciens (17 en tout) ont participé à l’élaboration de trois compilations de 10 titres présentes sur le site officiel en mp3 et image CD (www.hiphopdomain.org).

Or récemment malgré le ralentissement dans la création d’un quatrième volet, pas mal de choses se passent autour et avec le « domain ». Tout d’abord, et c’est le plus important, les compilations voyagent pour de vrai. Deux jeux complets des compilations (Flowing farm, Rap grocery et Lofi shop, récemment inscrits en intégralité sur dogmazic) ont été remis en main propre à un groupe de rappeurs en RIM (comprenez République Islamique de Mauritanie) dont on espère qu’il auront les moyens de les utiliser, de les dupliquer, sans trop faire de business (mais dans ces contrées comment blâmer les combines qui rapportent quelques cacahouètes). Ensuite le « domain » à été contacté par un certain Jérémie Lenoir, auteur de documentaires sur le hiphop en Afrique, dont le remarqué et primé : Foniké, une descente en forme de plaidoyer dans la jeunesse rap de Guinée. Ce monsieur à donc bien compris qu’il pouvait utiliser les instrus pour son prochain projet qui prendra place au Togo à Lomé, où il part travailler avec des artistes locaux. Le but ultime de ces compilations commence donc à poindre son nez, les titres partent là où on en a vraiment besoin.

Dans un registre nettement plus virtuel, mais non moins intéressant, il faut savoir que les statistiques du site du projet (que je n’avais pas consultés depuis longtemps) ont terriblement progressé. Donc en espérant que ce ne soit pas le fait de robot/spammeur ou autre friandises stupides du web, le trafic du hiphopdomain.org sur ces deux derniers mois est disons-le, énorme. En effet en Décembre 2006 plus de 80 Go de données sont parties du site, et en Janvier 2007 c’est près de 79 Go ont été émis. A vos calculettes ! Le son du domaine semble partir et bien partir. J’en profite pour remercier bien bas l’hébergeur de ce projet tuxfamily (l’hébergeur libre pour les gens libres).

Enfin, sachez que le projet est toujours ouvert au offrandes hiphop, et qu’il est à la recherche d’un ou plusieurs « animateurs » susceptibles de se mettre, comme d’autres avant qui sont subitement trop occupés, à courir après les compositeurs motivés, pour constituer une 4eme, puis 5eme, compilation, jusqu’à la 777eme édition j’espère. Que toute personne motivée nous contacte via le site. Site qui va sans doute se tranformer dans les semaines à venir pour devenir plus communautaire et offrir une gestion ouverte aux participants.

Long life Hiphop ! Free Hiphop now !

2 réflexions au sujet de « The Way of the « Domain » »

Les commentaires sont fermés.