Quoi de neuf dans l’archive depuis son retour (3/3)

Et pour finir… Je vous avais dit que ce serait long…  C’est à dire qu’on a eu plus d’un milliers (à priori) de nouveaux morceaux postés, et il vous reste bien entendu les centaines d’heures de musique déjà présentes dans l’archive pour satisfaire à toutes vos envies…

Mais je continue à dévider la liste : DjPoke, The Crypts, De4f for Deaft, Cyberia

Et encore, et encore, autant vous dire que ce qui peut s’exprimer ici, c’est un grand merci aux artistes qui viennent poster,

Et bien entendu, les Productions Monpauvrelieu n’ont pas manquées notre retour, avec leur longue, longue liste de musiciens fictifs, tous avec une date de naissance, une date de mort et tout et tout.

Mais il y en a encore d’autres ! DJ Quality,  IN LIMBO, Ozabri, jp_h, Les paranos, Les petites morts, tant et tant qui pourraient bien vous dire quelque chose, ou vous inciter à faire de belles rencontres…

Parce que, vous comprenez sans doute où veut vous mener ce billet maintenant, il se trouve que ça foisonne, et qu’il serait juste impossible de mentionner tout le monde. Cependant je vais essayer, car on a aussi eu Ending Satellites, Dam Di, tOM kA (ah, combien ais-je aimé son EP), Rhésus plus alias pmdamb

Ainsi, je ne peux qu’à vous inviter à parcourir l’archive, et à voir ce qui vous convient. Merci à tous ceux et celles qui donnent des notes aux morceaux, le classement bouge beaucoup et souvent, c’est sympa !

Et euh, parce que, c’est pas fini, je ne pourrais conclure ce billet sans évoquer le temps d’une série d’octets, Forbidden Enigma, Marker Beacon, Ecotone, Tekologic, Kaapad, ou Patroux

Merci aux mélomanes de parcourir l’archive. Merci aux artistes de faire cet immense effort de venir y poster (je suis sérieux). Il se peut que le blog ne bouge plus trop prochainement, mais il reste la musique, et franchement il y a de quoi faire.

Shangri-l, récemment promu copie colleur de tout ce qui s’est posté de nouveau dans l’archive.

Une réflexion au sujet de « Quoi de neuf dans l’archive depuis son retour (3/3) »

Les commentaires sont fermés.