Archives de catégorie : Chroniques d’album

Chronique – burning by de Dead Joshua

burning by

Licence Art Libre

burning by est le nouvel album de Dead Joshua, il est parut un peu plus tôt cette année.

Si vous êtes un habitué de la musique de Dead Joshua, vous ne serez pas dépaysé. Le style reste le même que les précédents albums (ok Fly et Downstairs), du rock noise aux morceaux courts et directs et à la voix fantomatique. On enchaîne ainsi des ambiances planantes et mélancoliques, avec des choses plus groovy ou rentre dedans.

Cet album dénote d’une ouverture musicale un peu plus grande (même si on quitte les sphères électro d’antan) et cela donne apporte réellement des variations bienvenues dans la masse noisy de Dead Joshua. On quitte un peu les influences punk rock qui caractérisaient les opus précédents, pour un travail plus précis sur les différents éléments des morceaux. La basse est plus ronde et groovy, les guitares sont plus lourdes et plus précises, les percussions sont plus travaillées.

Ce burning by a une très bonne production ce qui est un bon pas en avant pour Dead Joshua. En revanche cette bonne production est au service d’un album assez court, 9 pistes pour 15-20 minutes de musique.

D’un point de vue composition on remarquera aussi que les morceaux terminent tous de la même façon : abruptement (au point que l’on dirait parfois que les morceaux sont des versions tronqués), cela fait sans aucun doute partie du style de Dead Joshua, alors on pardonne.

Personnellement sur tout ce que j’ai pu écouter sur Dogmazic, Dead Joshua est le meilleur dans son créneau noisy rock et cet album le prouve une fois de plus : c’est bien joué, varié, relativement accessible (pour du noisy rock) et pas prise de tête. Que demande le peuple ?

Vous pouvez écouter burning by sur Dogmazic 

Le site officiel de Dead Joshua

Chronique – Hate beast music party de 1Up Collectif

Hate beast music party

CC-BY-2.0

Pour cette seconde chronique nous changeons de style avec la galette nommée Hate Beast Music Party du 1Up Collectif. C’est pas du récent, non, la publication remonte en effet à 2011, et c’est un album de chiptune (musique 8bits).

Nous avons ainsi deux morceaux titrés simplement « Face A » et « Face B », semblant induire qu’une sortie cassette a vu le jour (sans doute relativement dur à trouver actuellement). Ce qu’on peut retenir c’est que musicalement nous avons là de la techno 8bits relativement sobre, c’est-à-dire qu’on est assez loin des mélodies chargées d’une Chipzel ou de la surenchère de synthé propre à toute la vague actuelle de rétro wave. Peu d’effets flachy, à peine un peu de reverb par moment et les morceaux qui semblent littéralement tricotés au fur et à mesure.

Quelques passages plus planants viennent agrémenter le voyage, fleurant momentanément avec de l’électro plus organique. Permettant au dancefloor de s’enflammer un peu plus. Car c’est un album taillé pour la scène ! Peut-être d’ailleurs issu d’un enregistrement live comme pourrait le suggérer le bonus track.

En tout cas, le tempo est entraînant, mais pas épileptique, les notes défilent, mais pas de manière à nous perdre non plus, les transitions sont diablement efficaces. Il y a juste ce qu’il faut de répétitivité pour que la sauce prenne et qu’on en redemande.

Et finalement c’est là qu’est le drame, car le duo toulousain ne donne plus aujourd’hui signe de vie (en tout cas que j’ai pu trouver), laissant à penser que le 1Up Collectif n’existe plus.

Hate Beast Music Party est un excellent album, jetez-y une oreille (même si ça n’est pas votre style de prédilection). C’est bien fait, c’est concis, à peu moins de 40 min, c’est en CC-By, et en prime ça vous donnera la patate pour les heures à venir !

 

Vous pouvez écouter Hate Beast Music Party sur Dogmazic

Le Bandcamp du 1Up Collectif

Chronique – 16/9 de Circus Marcus

16/9

CC-By-Nc 4.0

16/9 n’est autre que la huitième publication de Circus Marcus sur Dogmazic !

On retrouve dans ce nouvel album les belles mélodies empruntes à la fois de simplicité et d’émotions mêlées. Un jeu au piano moderne, certains autour de moi ont pu parler de Vangelis en comparaison, peut-être d’ailleurs plus encore que sur les albums précédents, plus direct aussi (plus cinématographique ?)… Gardant intact le flot caractéristique des notes de piano ou de kalimba, mais y ajoutant aussi des orchestrations par petites touches.

Coté morceaux : une nouvelle version de Petrified est là, tirant presque vers l’industriel ce qui n’est pas pour me déplaire (v1, v2). Un réenregistrement de Phoenix (v1, v2), de La Brise(v1, v2) et de Frères Humains(v1, v2). Enfin j’ai personnellement retenu Levantaran el vuelo et 16/9 comme particulièrement réussis, alliant très bien le style originel de Circus Marcus avec de nouveaux sons plus baroques.

L’album se termine sur El rapto, une pièce fleurant bon la musique concrète, une nouvelle piste à explorer ?

Au final c’est un album qui me semble charnière, il montre une envie d’évolution autant qu’une volonté de clôturer certains chapitres. Voilà de quoi aiguiser notre curiosité pour la suite.

En attendant ce 16/9 me paraît être une excellente porte d’entrée dans l’univers de Circus Marcus pour ceux qui n’ont jamais écouté sa musique.

 

Vous pouvez écouter 16/9 sur Dogmazic.

Site Officiel de Circus Marcus.