Archives de catégorie : Initiatives Libres

Quelques news auditives from Montpellier

Divergence FM
Geeks inside ?

De la friture sur la ligne… allo… alloooo ?… Ha! Salut Les divergents 😉

Voici la divergence numérique n°83

http://podcasts.divergence-fm.org/media/dn083_101021_divergencenumerique_presse_migration_linux01.mp3

La table ronde du 16/10/2010 à l’occasion de l’inauguration des bornes minimazic à la médiathèque Émile Zola à Montpellier sur le thème « Musique libre et licences ouvertes » est disponible ici :

http://podcasts.divergence-fm.org/media/eelmm_101016_table-ronde-musique-libre-mediatheque-zola-FRUL.ogg

Bonne écoute !

Une(s) tuerie(s) monstrueuse(s)

On est un soir d’août, quelque part, mettons au Jersey lillie sur le bord de la Rance, et on commence par Wesh tone Realaze, par Môssieur Realaze, sur HipHopDomain vol. II, The rap grocery. C’est le truc killer radical… (mais quel parler bizarre, pardon) ; ce morceau est un hameçon à plusieurs mèches et crocs, une mélodie et un(s) rythme(s) d’une rigoureuse addictivité, ça démarre tout doux bien que déjà groovy, et bien trop vite ça accélère jubilatoirement calculé, à grandes erres, à grand modulé, et puis ça te vous enveloppe, te vous criaille tout autour vicieusement, trinquillement, et puis revient/va, et ça resqueeze!! C’est trop : on se rue dessus.

Ça a commencé en fait par d’ de Tdbt, un redoutable exercice de souffles et respirations multiples à tous usages d’endurance ou réjouissance diverses, des entrechevêcroisement de rythmes à vous décoller, littéralement… ; puis Vesh, bon ; puis il y a eu Dark slides of the hop flat ed
C’est la playlist pour la fête des 12 ans de l’April, (écouterpodcaster) téléchargée sur leyio, et toute remise en désordre, ce qui révèle à nouveaux frais des morceaux qu’on croyait connaître…
S’en vient ensuite Biovirus, de Nosushi, Blues du soir, de A posteriori, The tango d’Exorciste de style, Acoustiquement parlant selon Mouche, et on débouche sur Baghdad’s Nightlife de Robert Radamant !

Aahh… l’April12ans… j’ai bien aimé faire cette playlist, et signalons au passage que l’association Musique libre ! est maintenant depuis un soir de concert des RMLL2010 un membre de l’April.

En humeur de citer musiques, labels et musiciens, il faudrait n’en pas finir, aussi nous limiterons-nous injustement à quelques-uns : une des perles du label Test| »tube, le projet Spirit elevating brains de Sebastian Alvarez.
Ceux qui étaient aux RMLL2010 se souviendront je crois du concert Sebkha Schott, l’empereur Wladimir Ohrelianov en grande tenue, tout harnaché, un son parfait, assuré par l’AMMD tout au long des soirées.
En juin à la Miroiterie à Pantruche, le concert de soutien de Micropenis et Sex Drug & Rebetiko

Je veux aussi rendre un hommage lardé, farci, rempli, de merci et reconnaissance, à de nombreux musiciens qui nous accompagne, et réciproquement, depuis longtemps : Transient, Roger, Nosushi, Realaze Stéphane Drouot aka Lacrymosa aeterna industry et tout le gang Consortium des artistes libres, et puis Revolution sound records et puis Gérald et tout We Are Unique et tout Another et le combo dataspirit rennais, et iso brown, et tournesol… big up!
Ce post incitatif in progress se farcira ces jours-ci de liens supplémentaires, car il y a encore tant de choses à raconter, Cantaloup ; Aerotone, Bottega sonora, Feltro le mythyque label mexicain.
Il y a aussi une question lancinante, depuis son apparition sur la scène au fond du champ près de Sarzeau, un soir d’août 2006 : mais qui donc – et saura-t-on un jour – est mysterious girl ?
Il y aura bientôt le FCForum (Free culture forum) de Barcelona</a>, les 28-31 octobre 2010. Nous y serons.
Quant à nicad… ; quand satoshi chante ! : ce fut un des très grands moments des concerts RMLL2010.
Je souhaite enfin adresser un très gros spécial big up à Simon Carless, qui a animé le label Motononik depuis 1996 ( ! – oui oui, 96)
Comme dit une fois Maurice Blanchot, «L’art nous offre des énigmes mais par bonheur aucun héros.» yeah !
finir :
ps : nan sérieux, Wesh tone, tu biches !
ps2 : tag « Maha-ha viiiiie… » copyright Xave -> xave.org un/le plus vieux blog francophone, respect Môssieur.
ps3 : aaah señorita S., comme j’aimerai vous inviter sur Blues du soir, de Aposteriori !…

RMLL 2010 : Podcast des concerts et ITW des artistes

Divergence FM
Divergence FM, des geeks et des culturés en + 😉

Si vous avez loupé les concerts des RMLL 2010, et aussi les interviews des groupes qui ont mouillé leur chemise sur les scènes à l’ENSEIRB, CAMPONAC, ou au GARAGE MODERNE, voici pour vous rattraper les podcast réalisés par nos amis de divergence FM :
http://podcasts.divergence-fm.org/RMLL2010.xml

Bientôt, sans doute l’image rejoindra le son…

Lessazo, enflammant leur auditoire en plein air, le 6/07/2010
Lessazo, enflammant leur auditoire assis dans l’herbe, le 6/07/2010

Editorial sonore d’avril sur LinuxMAO.org

Salut à tous ! A l’occasion de la venue du printemps, voici un aperçu de l’éditorial que vous pourrez trouver sur LinuxMAO.org

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, LinuxMAO est une communauté spécialisée dans la Musique Assistée par Ordinateur :  documentation, aide et forums pour les amateurs et professionnels des logiciels musicaux libres, en particulier sur Linux.

En ce mois d’avril, pleins de changements se profilent sur ce site.

En effet, un consortium, animé par les plus grands développeurs du libre vient de se créer dans le but de s’implanter sur cet OS encore mal connu : Windows.

Le but est de mordre sur les parts de marché des logiciels propriétaires détenus par de grands groupes comme Steinberg ou Propellerhead. Une suite logicielle contenant une station de travail audio-digitale complète (séquenceur audio et MIDI, éditeur audio, synthétiseurs et effets) sera bientôt mise à disposition par les créateurs des meilleurs applications audio sous Linux : Ardour, Rosegarden, AMS, sooperlooper et bien d’autres

A cette occasion, LinuxMAO se diversifie et va bientot changer de nom de domaine pour WinMAO.com. Les temps sont venus pour une commercialisation de son succés. Forcé par la nouvelle orientation des choses dans le milieu de l’informatique musicale, le site de référence en la mtière va se concentrer sur la documentation et l’aide à l’utilisation de logiciels sous Windows : LE futur !

Du coté du libre

Frappé par cette annonce tout au moins historique, les logiciels libres qui n’ont pas encore rejoint le consiortium cité plus haut ne restent pas pour autant inactifs.

Ce mois-ci, encore 26 nouvelles versions sont de sortie ! Les plus notables sont :

CLAM : Une nouvelle version très attendue pour cette bibliothèque de fonctions pour le traitement professionnel de flux audio. Elle apporte plein de nouvelles possibilités comme la création de greffons LV2 ou VST ou la spacialisation sonore pour les jeux vidéo ou les expositions artistiques.

Guitarix : Ce modélisateur d’ampli pour guitare a été presque complètement ré-écrit. Il apporte un nouvel accordeur à aiguille, de nouvelles fonctions MIDI et toutes les facilités qui vont avec.

QJackctl : Cette interface pour jack passe en mode D-Bus. Elle permet maintenant le contrôle de jack2 version D-Bus, et la conception facile d’applets intégrés à votre bureau.

Bristol : Plein d’optimisations pour cette collection très complète d’émulateurs de claviers vintage.

retrouvez ces logiciels et bien d’autres abordés plus en détail, ainsi que l’explication complète sur le portage du site pour Windows dans l’édito complet > http://www.linuxmao.org/tikiwiki/tiki-read_article.php?articleId=208

oliv’, pour l’équipe de LinuxMAO

Droit d’auteur ? Quézako ?

On en parle et on en reparle à longueur de messages, d’interventions… Et voilà qu’une émission « Vous êtes libres ce soir ? » en parle aussi !

Une très bonne manière de s’informer sur les enjeux du droit d’auteur, ici par le biais de Walt Disney et de ses rapports avec les lois sur le droit d’auteur américaines.

Voici l’accroche de l’émission :

Emission VELCS n°28

Cette émission a pour thème un genre particulier des biens communs, à savoir les œuvres du domaine public. C’est l’occasion de se rappeler ce qu’est le droit d’auteur et son histoire. On en profite pour faire une bonne dédicace à la Walt Disney Company qui a pas mal profité du domaine public et autres exceptions au droit d’auteur pour se développer, et qui à la fin du XXe siècle a fait des pieds et des mains pour que SES œuvres lui appartiennent vingt ans de plus. On aime pas trop d’ailleurs l’expression « tomber dans le domaine public », qui est péjorative alors que l’entrée dans le domaine public est une victoire pour nous tous.

Autres liens:

  • Wikisource: la bibliothèque libre qui met à disposition plein d’œuvres du domaine public
  • Free Culture de Lawrence Lessig, pour tout savoir de l’évolution du droit d’auteur

Télécharger (OGG)

MP3

Bonne écoute !

NB : Petit Nota-Bene suite à quelques remarques et réflexions.

Il ne faut pas confondre droit moral et droit patrimonial. Le droit moral permet à un auteur de protéger moralement ses œuvres (retirer une œuvre du commerce, lutter contre une utilisation qu’il ne cautionne pas, une modification hasardeuse…), c’est une des caractéristiques du droit d’auteur « à la française ». Il ne permet pas de demander de l’argent, mais ce droit permet de reconnaître un préjudice. Le droit patrimonial, lui, concerne toutes les utilisations commerciales d’une œuvre (contractualisations, ventes de spectacle, disque…), et il est très présent aux États-Unis. D’ailleurs, aux États-Unis, jusqu’à il y a peu, pour protéger une œuvre, elle devait être déposée au registre du commerce. En France, une œuvre est protégée dès qu’elle existe, il suffit à l’auteur de prouver « l’antériorité » de l’œuvre (le rapport entre l’auteur et son œuvre), aux États-Unis, c’est le dépôt qui fait foi.

Petites nouvelles graphiques…

Un auteur, compositeur, ça crée de la musique, du son, quelque chosed’ éminemment impalpable mais qui offre tant à voir. Et souvent, on se doit de fixer une partie de cet univers sur un logo, une pochette de disque, un sticker sur une clé usb ou collé dans les loges de la salle de concert qu’on aura retourné la veille…

Qui dit musique libre, dit œuvres libres, mais aussi outils libres.

Aussi, pour palier à certaines interrogations voici une sélection de liens pour créer librement, des œuvres libres pour illustrer vos œuvres libres…

Tout le monde connaît The Gimp, Inkscape ou bien d’autres qui sont les fleurons des logiciels libres de création graphique sous GNU-Linux ou ailleurs. Mais que faire de ces logiciels si on en connaît pas le fonctionnement ?

Petite sélection de sites proposant des tutoriaux instructifs.

Continuer la lecture de Petites nouvelles graphiques…

Agenda – 26 sept 09 : Journée des cultures libres à Pessac

En 1985, la 1ère licence libre est créée sur un fondement éthique et citoyen. Aujourd’hui, des millions d’auteurs, artistes, programmeurs, photographes, musiciens, réalisateurs libèrent leurs créations grâce aux licences libres. Tous envisagent la culture autrement…

Cinéma Jean Eustache

Place de la V° République, 33600 Pessac (33), France – Terminus Tramway ligne B
Renseignements : 05.56.46.39.39 – info@descultureslibres.info
Lieu : Hall du cinéma – Entrée gratuite
Tous les détails sur http://blog.descultureslibres.info/

Ateliers découvertes et débats :

Ateliers « Logiciel libre » – 10h-16h
Logiciels libres ? Venez les essayer et vous comprendrez leurs avantages par rapport aux logiciels propriétaires (ou privateurs) !
Avec votre clé USB, faites le plein de logiciels libres !
Install party : Apportez votre ordinateur pour vous faire installer un système libre complet gratuitement !
Gagnez des places au tournoi de jeu vidéo libre !

Atelier « Musique libre » – 10h-15h30
Participez à l’atelier de création collective et collaborative ! Écriture, composition, arrangement… enregistrement… et mixage sur logiciels libres… puis enfin diffusion sur internet sous licence libre !
N’oubliez pas votre instrument de musique acoustique ! (inscription obligatoire par téléphone, par email, ou encore le matin même, à 10h pile – pas après !)
Faites le plein de musiques libres sur votre clé USB !

Débats & mini-concerts – 16h-19h
Assistez aux débats pour tout savoir sur les licences libres, les Creative Commons, la Licence Art Libre, les philosophies du Libre, les aspects pratiques comme les enjeux pour la société et voir comment on peut envisager la culture autrement…
Avec Nina Paley, la réalisatrice de « Sita chante le blues », Roland C. Wagner, des spécialistes des licences libres et des artistes libres !

Toute la journée :

Video libre : Sur l’écran plasma de l’entrée du ciné, vous pourrez regarder une compilation vidéo de courts métrages et autres clips libres.
Faites le plein : Venez avec une clé USB et faites le plein de « Libre » : logiciels libres, livres libres, vidéos libres… et bien sûr musiques libres ! avec la compile audio JDCL : un florilège audio du meilleur de la musique libre compilée aux petits oignons par l’artiste libre AltF4.
Stand vitrine et de vente : – Vous pourrez découvrir des produits de la musique libre : albums, CD, vinyles, fanzines, produits dérivés… Trois structures libres, trois manières différentes de promouvoir le libre : Taenia-Solium, Pragmazic, Dogmazic.
– Sera présente également l’association Mamboko na Mamboko à l’initiative de l’opération de solidarité « En route vers la République Centrafricaine » où les solutions libres furent utilisées pour la mise en place d’une salle informatique dans une école centrafricaine.
Recueil de témoignages et réflexions : Un petit fascicule papier gratuit sera à votre disposition : vous y trouverez les contributions écrites de personnalités liées au « Libre » ainsi que de témoignages d’acteurs locaux, dont plusieurs seront présents à la journée.

A 21h : Soirée « Ciné + Concert » = 6€ – Salle Fellini du Jean Eustache – Grande soirée SITA+NINA+SHARITAH !!

Projection du film d’animation musical Sita chante le Blues de Nina Paley en présence de la réalisatrice et du distributeur français Eurozoom, suivie d’un concert du groupe libre Sharitah Manush.

«Sita chante le blues»
Film d’animation écrit, produit, financé, réalisé, animé, monté par Nina Paley et diffusé sous licence libre Creative Commons CC by sa, distribué en France dans les salles par Eurozoom
Genre : film d’animation, Etats-Unis, 2008, 1h22. Projection en présence de Nina Paley ; engagée dans le Libre et la gestion individuelle, elle veut montrer (et prouve) que le Libre est bien plus qu’une alternative, car pour elle, le Libre constitue la solution pour faire connaître son travail (mieux que par le système traditionnel fermé du copyright) et accroître ses revenus (mieux que par le système traditionnel fermé du copyright)…

Sharitah Manush
Duo bordelais diffusant sa musique sous licence Creative Commons CC by nc nd.
Genre : western psychédélique. Duo époustouflant avec Manu à la voix (exceptionnelle !), guitare 12 cordes, machines électroniques, et Sonia aux percussions, machines électroniques.

That’s all ! ^^

Musique libre ! et la SARD (v2 reloaded)

[édité/précisé – cf. les ital., le 22 oct. 2009] Le projet de Société d’Acceptation et de Répartition des Dons (SARD) qui va être lancé ce mardi 8 septembre par son Assemblée constituante fait couler beaucoup de pixels. La constitution de cette SARD se place dans la continuité des réflexions au sujet du Mécénat Global auxquelles nous n’adhérons pas naturellement*, étant attachés à la gestion individuelle qui accompagne l’utilisation des licences ouvertes ; nous notons bien et signalons à l’attention du lecteur une différence, variation, de taille : la SARD crée un système de dons volontaires, quand le Mécénat Global promeut un système de don obligatoire. La SARD semble pour l’instant se placer plutôt comme un système de type gestion collective, même s’il devrait s’agir exclusivement de dons sur internet et non de droits d’auteurs sur toutes reproductions et représentations ; si des mésinterprétations ont pu se faire jour, et se voir reflétées ici-même, nos distinctions étant insuffisamment marquées, précisons que le système de don volontaire promu par la SARD n’appartient pas à la gestion collective, qui par sa nature s’occupe de perception et répartition de droits d’auteurs (cf. l’acronyme SPRD) – cf. sard-info.org et notamment sa faq pour plus de précisions.

L’association Musique libre ! a vivement été mise en cause par une partie de sa communauté à l’occasion de la publication sur Numérama d’un article à propos de la création de la SARD. Cet article erroné attribuant à Libre Accès la gouvernance du projet et nous associant à la SARD nous a gravement porté préjudice en émoussant largement la confiance d’une partie de notre communauté. Nous avons pris acte de la rectification dès le lendemain sur l’essentiel, mais cela n’aura suffi.

Des représentants de Musique libre ! ont bien été invités à participer aux discussions sur la SARD tenues dans le courant de cet été, et ont tenté de faire valoir des objections, mais vous constaterez au final qu’aucun d’entre nous ne soutient ni n’est membre fondateur de la SARD. Si l’idée du mécénat global, ou d’un système de gestion des dons semblent séduisante, et recèle sûrement des virtualités, la réflexion en ce sens et l’état actuel du projet nous semblent inachevés et porteurs de contradictions.

Musique libre ! déclare en outre qu’une telle initiative aurait dû donner lieu dès sa phase d’élaboration à une large consultation des artistes auteurs et interprètes. Nous vous prions de croire que Musique Libre ! suivra avec une grande vigilance cette initiative et n’hésitera pas à communiquer ses avis : cette édition du 22 oct. doit justement être lue comme un avis émis par Musique libre dans sa suite du projet SARD.