Archives par mot-clé : développement

Les péripéties du lundi – S1 – 2014

« Communiquez plus bande de pignoufs arriérés ! ». Voila en substance la principale critique à laquelle nous avons eu affaire l’an dernier (quoique « pignoufs arriérés » pas trop ; mais l’autre, si).  Beaucoup de gens se sont inquiétés des délais et se sont demandés ce que nous faisions…

Pour des raisons parfaitement compréhensibles, notre présence sur IRC ou les posts sur le forum n’ont pas suffit.

Prenons acte : Ça s’appelle « Les péripéties du lundi » c’est toutes les semaines. Quoi qu’a été fait ? Quoi qu’a va faire ? Mais où est donc Ornicar ? Ca va faquer, et ça va faquer tout de suite.

Ils sont en retard et ils n’appellent même pas pour prévenir (salauds !) !

Les retards et le manque de communication ont une seule et même raison : dans le jargon de chef de projet on appel ça le manque visibilité.

Disons que jusqu’au printemps, on était bien dans les clous, le projet avançait bien, et on a fait nos annonces en toute bonne foi…

Tout aurait dû se passer sans souci.

Bien entendu, comme tout débutant, on est tombé en plein dans le panneau en sous-estimant les inévitables problèmes liés à livraison de notre beau site.

« En un mois max, c’est réglé » qu’on se disait… raté.  Je me souvient pourtant avoir lu  un chapitre « pourquoi on sous-estime toujours les délais » dans un bouquin quelconque. J’avais également en tête  toutes mes expériences professionnels qui allaient dans ce sens… Je suppose qu’il faut se payer la deadline dans les dents à pleine vitesse au moins une fois pour avoir le diplôme.

Et puis les vrais problèmes commencèrent…

A partir de l’été, on s’est retrouvé complètement hors-piste, dans le terrifiant monde des imprévus et des nouveaux problèmes ; ceux dont on ne soupçonnait même pas l’existence un mois auparavant !

Fondamentalement, le travail restait le même, c’est toujours de la programmation…. la seule différence, c’est que je n’avait aucune foutue idée du temps que je mettrais à résoudre lesdits problèmes (je vous assure que c’est diablement angoissant !) !

On a avancé à tâtons. La journée j’échangeais mails et coups de fils avec l’hébergeur (tout en avançant le travail chez moi – où tout marchait bien) et le soir je m’entretenais avec les devs de mediagoblin. Je dis bien le soir (voir la nuit), parce qu’ils sont américains et ne vive pas aux mêmes heures que nous autres GMT+1.

Mais faut en parler quand on a des problèmes ! Appelez la hotline SOS-Dévelopeurs (15cts/min)

Certes oui, il aurait fallut. Mais comme dit plus haut : je ne savais pas trop quoi dire ! Nageant en plein inconnu, je n’étais pas en mesure d’annoncer « 1 jour », « 1 mois », « 1 an »… De plus, après des semaines de 7 jours se terminant chacuns à 1h-2h du matin, je le sentais pas trop de dire « bon ça marche pas et je sais pas quand ça marchera ». L’égo c’est bête, mais ça s’efface pas comme ça.

Accessoirement, il faut continuer à se former : design, ergonomie, programmation, gestion de projet… J’ai une étagère rien que pour ces livres là, et j’ai passé beaucoup de mon temps libre à potasser tout ça.

Oh. Et j’ai entretenu ma santé mentale en m’autorisant quelques moment de vacances, je l’avoue.

Au final, la com’ : à la trappe.

Et pourtant ils tournent ! (titre alternatif : « Les sites webs sortent pas du fondement d’une poule »)

Un ensemble complet de sites pour l’assos (décentralisés mais inter-compatibles), une V3 fonctionnelle (je m’occupe des bugs tantôt), l’ancienne archive de retour, un nouveau design, des contacts pris avec des initiatives locales et internationales…  Rappelez-vous qu’à la même date de l’année dernière PLUS RIEN ne marchait.

Il y a eu du taf. BEAUCOUP de taf.

Ne vous méprennez pas sur mes intentions lorsque j’insiste sur notre labeur. Simplement, j’ai été très surpris de découvrir que beaucoup de gens n’avait pas l’once d’une idée du travail que représentait tout ça.

C’est parfaitement logique et j’aurais dû le voir venir ! Pour beaucoup, un site ça se fait en quelque clics, car la plupart des gens n’ont (heureusement !) pas à lancer VI  ni à programmer du POO, ni même à comprendre ces acronymes barbare pour faire un site !

Mais quand on est dans du multimédia qui gère des utilisateurs et du contenus par pelleteuse de dizaines de milliers, ça ne marche plus pareil.

Je ne vous donnerais qu’un chiffre : la plus célèbre plateforme de streaming française emploi 80 ingénieurs (auxquels s’ajoutent 170 employés : marketing, chefs de projets, design…). Dogmazic c’est 1 personne à temps plein (non rémunéré) et une dizaine de bénévoles actifs sur leur temps libre.

Encore une fois, je ne veux pas de lauriers (je préfère le thym), et sûrement pas que qui que ce soit tombent dans la complaisance (pas de « quand même, c’est du boulot ! »). On a besoin de vos critiques parce qu’on bosse pour une asso qui bosse pour le bien commun (combo X2).

C’est précisément parce qu’on a besoin des critiques les plus pertinentes percutantes et les plus acérées possible que j’explique tout ça.

Les péripéties de la semaine (et du mois) qui vient

Après ce petit bilan (un peu long parce qu’il englobe toute une année), voici ce qui vous attend :

L’archive 2004-2012

En 2014 si on veut pérenniser l’action de l’asso, il va nous falloir tisser des liens et rameuter du monde ! Sans les morceaux, on est pas grand chose. j’ai donc pris du temps (au détriment de la V3) pour remettre les anciens morceaux dans un site tout neuf (l’autre étant inutilisable) avec une base de donnée nettoyée (celle de la V2 était bourrée d’incohérences).  Il reste le player et quelques menus changements ci et là.

N’oubliez pas de signaler les bugs !

Le design

Merci, merci, merci infiniment à Pauline et D.E.C.A.Y de m’avoir envoyé ce nouveau design qu’on a peaufiné pour votre plus grand plaisir ! Il reste quelques zones à finir d’adapter. c’est ce par quoi je vais commencer cet après-midi.

Attention : On va changer de moteur de forum (vanilla forum est très populaire, mais extrêmement mauvais si on veut le modifier) il sera redesigné après la migration !

Côté V3

Il y a des gros-petits bugs plein partout. C’est des trucs qui bloquent le site mais pas nécessairement compliqués à résoudre. J’ai pris du retard pour remettre l’archive en ligne et adapter le nouveau design ( c’était indispensable !). Je m’y remets cette semaine, plus de détails sur les délais et l’avancement dans les prochaines péripéties.

N’oubliez pas de signaler les bugs !

Côté com

Eh bien, maintenant qu’on sait où on va on peut se permettre ces petites mises-à-jour régulières que sont les péripéties. En espérant que vous apprécierez.

Concernant des infos plus régulières, il existe d’ors et déjà des outils de suivi dans github pour que vous vous rendiez compte de mon avancement au jour-le-jour. Ceci dit, je pense aussi aux néophytes et je vais « traduire » ces avancements en langage humain (aujourd’hui c’est écrit en « programmeur » et c’est incompréhensible) … probablement ma deuxième priorité de la semaine.

Les finances et la campagne de don

Après un an passé dans le cambouis, je vais être franc avec vous : cette association à besoin de 3 permanents et ne tiendra pas à moins de 2. C’est un nombre ridicule à côté d’autres sites, mais suffisant (pour l’instant).

Il nous reste tout à (re)construire au niveau des partenariats des modèles économiques alternatifs (pour l’asso et les artistes) et il s’agit d’un travail à temps plein.

De fait, nous allons lancer une campagne de don internationale pour la fin du mois. Voici un autre grand chantier pour le mois de janvier, mais il est indispensable pour la survie à long-terme de l’association !

Voila ce qu’il y a à dire pour le moment, n’hésitez pas à commenter ou à poser des questions pour la semaine 2 des péripéties !

 

A la semaine prochaine

 

T.:.

Newsletter 1er trimestre 2012

Rédacteurs : Gilles, Equilibre, Yza, Aisyk, Tumulte.

www.dogmazic.net

Dogmazic est un projet de l’association Musique Libre ! qui a pour but de créer une archive composée de créations musicales d’artistes ayant trait à la culture libre. Cette plate-forme se veut être un lien entre artistes et auditeurs afin de faciliter le partage d’œuvres placées sous une licence libre et ouverte permettant un échange légal des biens culturels.

Ce projet bénévole existe grâce à la contribution des adhérents de l’association et aux artistes déposant leurs œuvres sur la plate-forme. N’hésitez pas à nous rejoindre ou faire un don si l’envie vous en dit.
Bonne zic !

Sommaire

  • L’association Musique Libre ! vous souhaite une excellente année 2012
  • Une newsletter trimestrielle
  • Une nouvelle équipe aux commandes !
  • La SACEM utilisera les CC : libre attitude ou freewashing ?
  • La brève Dogmazic
  • Des nouvelles de Pragmazic
  • Développement de la V3 du site : c’est parti !
  • Rejoignez-nous !

L’association Musique Libre ! vous souhaite une excellente année 2012

Pour commencer, nous vous souhaitons tous nos meilleurs vœux pour cette année qui s’annonce mouvementée ! Nous sommes heureux de vous voir toujours plus nombreux à accorder de la valeur à la musique libre et à la culture libre, un partage sans égal des œuvres sur Internet (et dans la vie de tous les jours) permettant une diffusion culturelle jamais vue il y a de cela quelques années.

Pour les nouveaux venus, Dogmazic est un projet d’archive musicale de l’association Musique Libre ! Il vous permet de proposer vos créations musicales (dont les auteurs détiennent les droits) afin de créer un lieu de rencontre privilégié avec le public et de garantir la légalité de l’archive avec les licences libres et ouvertes.

La nouvelle année commence, et avec elle de nombreux projets. L’association Musique Libre !, qui a vu son équipe dirigeante totalement renouvelée lors de son Assemblée Générale Extraordinaire de novembre 2011, porte un projet. Celui de pérenniser, puis de faire évoluer cette idée d’une culture libre, par le biais de son site, Dogmazic.net, mais aussi par ses actions et prises de positions faisant évoluer les débats et les perceptions de chacun.

Une newsletter trimestrielle

La nouvelle orientation de l’association souhaite une plus grande participation de ses adhérents à l’élaboration de ses communiqués et de ses prises de positions. C’est pourquoi la lettre que vous lisez en ce moment a été rédigée conjointement par plusieurs mains, celles de l’équipe communication de l’association, composée d’Equilibre, Yza, Gilles, Aisyk et relue par le Bureau de l’association. Elle sera trimestrielle et a pour objet de vous informer de l’évolution de l’association, des événements liés à celle-ci, de ses besoins, de Dogmazic, de Pragmazic et de l’actualité qui touche de près ou de loin à la culture libre.

Une nouvelle équipe aux commandes !

L’association se divise désormais en équipes opérationnelles, qui permettent à tout adhérent qui le souhaite, d’investir un champ qui lui tient à cœur. De la modération, à la communication, de la technique et administration du site, au merchandising ou aux sélections de playlists, tout adhérent a la possibilité de venir nous filer un coup de main, pour partager ses envies et son enthousiasme. Le projet collectif est bien une priorité de l’association !

Voici les équipes opérationnelles décidées en AGE :
Dev / WebDogmazic V3, Technique, Fonctionnalités :

  • ORL
  • Dj3c1t
  • Shangri-L
  • Manu
  • Tumulte

Admin / Syst Dogmazic au quotidien, Sécurité des données/serveurs :

  • ORL
  • Jérôme
  • Olivier

Vie Asso Vie des listes, projets à faire, idées, dynamisation :

  • Aisyk
  • Equilibre
  • Incaudavenenum
  • Zeco
  • Decay

Communication de l’association par le biais de son site, newsletters…

  • Aisyk
  • Deep
  • Yzayza
  • Equilibre
  • Héloise

Modération Modération des archives, courriers, résolution de conflits :

  • Aisyk
  • Christophe E
  • Shangri-l
  • Zeco
  • Bituur
  • Boneshadow

Playlistes, Travail de sélection thématique des playlistes, animation du site :

  • Tumulte
  • Manu
  • Decay
  • Deep

Aide Juridique, Conseils pratico-pratiques en juridique et licences :

  • Christophe E
  • Aisyk
  • Organisation de spectacles, partenariats…
  • ORL
  • Marco
  • Héloise

Intervention / Action Politique, Représentation de l’association, courriers techniques et communications de l’association :

  • Christophe E
  • Rico
  • Bituur
  • Aisyk

Merchandising (T-Shirts, badges, boutique…) :

  • Equilibre
  • Shangri-l

La SACEM utilisera les CC : libre attitude ou freewashing ?

Creative Commons et la SACEM viennent de signer un accord par lequel la SACEM accepte que ses adhérents utilisent une des 3 licences Creative Commons clause NC (Non commercial). Cet accord valable depuis le 1er janvier 2012, remet gravement en cause la notion de libre diffusion portant sur ces licences Creative Commons clause NC.

Par exemple : lors de la fête d’une école, si les enfants entonnent en cœur le tube « bye bye M’sieur l’instit » du groupe « ch’ti tom » récemment inscrit à la SACEM, et déclaré auprès de celle-ci en CC-by-NC (Non Commerciale), ladite école devra payer la SACEM sans même avoir loué des chaises ou fait payer l’entrée. Le paiement de la redevance de la Sacem s’applique puisque cette dernière ne reconnaît pas les usages non commerciaux hors du cercle familial restreint.

Auparavant cet usage aurait été simplement considéré comme non commercial et pouvant totalement être exempté de redevance SACEM car les licences CC-by-NC reconnaissent des contextes non commerciaux. Mais en adhérant à la SACEM, les auteurs cèdent une grande partie de leurs droits et n’ont plus aucune possibilité de choisir et de lever la clause lors d’usages qu’ils considèrent comme non commerciaux.

Ce n’est qu’un exemple et nous pourrions en trouver bien d’autres, car la SACEM pose ses principes de perception de ses redevances sur le fait qu’un événement public doit payer la musique utilisée au même titre que l’électricité ou l’eau. Résultat : des événements a priori « non commerciaux » (à but non lucratif) sont considérés comme commerciaux par la SACEM.

Ajoutons à cela l’exception pour « usages mixtes » pour lesquels la SACEM ne veut pas s’embêter à faire le tri entre les titres en licence CC clause NC et les autres titres de son répertoire. Là encore l’usage des titres pourtant en licence ouverte, sera considéré comme commercial.

Enfin, les auteurs sociétaires de la SACEM ne pourront pas publier leurs œuvres avec les licences Creative Commons acceptées par la SACEM sur des sites acceptant les dons, ou des publicités. Selon cette clause, impossible de faire circuler un chapeau à la fin d’un spectacle de rue. Ne sont pas autorisées : « Toute utilisation d’une œuvre donnant lieu à une contrepartie, financière ou autre, sous quelque forme, à quelque titre et pour quelque motif que ce soit et quel qu’en soit le bénéficiaire ».

Au final peu d’usages publics rentreront réellement dans le cadre « non commercial ». On est en droit de se demander pourquoi choisir de telles licences si ce n’est pour entretenir une illusion de « libre attitude » ou opérer une sorte de « freewashing ».

On est surtout en droit de se demander pourquoi Creative Commons a signé cet accord et cédé aux exigences de la SACEM en acceptant cette définition ultra-restrictive de ce qui est « non commercial ».

C’est tout cela que l’association et le collectif RSR dénoncent par ce communiqué :
http://musique-libre.org/2012/01/a-propos-de-l%e2%80%99experience-sacem-creative-commons

Si vous souhaitez vous joindre à notre mécontentement vous pouvez apposer votre signature ici : http://www.revolutionsoundrecords.org/index.php?e=page&id=957

La brève Dogmazic

Du coté de Dogmazic, un petit hack qui ajoute des publicités pour bien commencer l’année, ceci a été très vite géré du coté de notre nouvelle équipe d’administrateurs système. Le site est sans publicités. S’il y en a, c’est un mauvais plaisantin qui tient à nous faire perdre notre temps, qui nous est précieux.

Au niveau de la communication interne de l’association, souvent critiquée, nous sommes en train de mettre en place des listes de diffusion. Cela nous permettra de communiquer directement entre nous et laisser une trace du travail effectué, question de transparence.
Du nouveau également du coté de la future version de Dogmazic, la fameuse « v3 », pour laquelle un forum a été spécialement ouvert. Ce forum a pour objet de recueillir toutes les idées, envies et autres doléances afin qu’elles soient débattues et intégrées au futur site de Dogmazic. Votre aide est, comme toujours, la bienvenue. N’hésitez pas également à faire valoir vos compétences ou simplement venir donner votre avis.

Toutes les infos pour y accéder ici: http://www.dogmazic.net/modules.php?ModPath=phpBB2&ModStart=viewtopic&t=6711&t=6711&sid=58a8f185c08d08619435a351272cfb35&npds=0

Autrement l’archive fonctionne, tout va bien !

Des nouvelles de Pragmazic

Pragmazic, la société sœur du projet Dogmazic édite des bornes de musique libre avec l’archive musicale. Elles permettent d’écouter et de télécharger sur un baladeur audio toutes les œuvres souhaitées. Grâce à leur écran tactile, leurs écouteurs et leur forme à l’effigie de l’autruche de Dogmazic, ces bornes en accès libre font la une des médiathèques !

Toutes nos félicitations à nos complices de Pragmazic qui au deuxième semestre 2011 ont conquit 3 départements (Loir-et-Cher, Côte d’or et Finistère) ainsi qu’une seconde borne en Gironde à Gradignan et ont distribué pas moins de 8 bornes Minimazic Duo !

Rejoignez-nous !

Comme beaucoup d’associations, nous faisons appel à vous pour participer humainement ou financièrement aux différents projets lancés par Musique Libre ! C’est pourquoi, nous vous invitons à nous rejoindre, soit sur le forum de Dogmazic, soit en devenant adhérent de l’association ou simplement en faisant un don pour financer l’infrastructure (serveurs, noms de domaine, frais divers).

Si un événement concernant le libre se déroule dans votre région n’hésitez pas à nous le faire savoir afin que nous puissions relayer l’information. Le blog de l’association va aussi servir à cela dorénavant.

Bonne zic !