Asso Musique Libre ! – comptabilité 2009

Bonjour à tous,

Quelques nouvelles de la comptabilité de l’association Musique Libre !

Nous avons repris tout 2009 et réalisé l’exercice comptable. Pour ce faire, nous avons utilisé les relevés de banque et ventilé les dépenses et les recettes par postes.

Nous avons donc aujourd’hui le compte de résultat et les annexes mais pas le bilan. Pour rappel, le bilan est une photographie de la situation financière de l’association à un instant « T », en l’occurrence à la fin de l’exercice : il permet de connaitre les dettes et les créances de l’association, ainsi que son patrimoine (les trucs achetés l’année d’avant et qui ne sont pas encore amortis, i.e dont la valeur est comptée pour l’année en cours). Pour ce qui nous intéresse, c’est un ordinateur et quatre chaises pour faire court, donc rien de grave, on est dans la moyenne des associations.

SYNTHESE

Charges550x292-ok

Les deux dépenses principales sont :

  • Les déplacements pour des missions (environ 230€/mois en moyenne)
  • Les frais occasionnés par la présence de l’association sur internet (serveurs, noms de domaines etc.) pour environ 240€/mois en moyenne. On note un pic dans les dépenses, vers juin/juillet, qui est lié à l’organisation des RMLL mais qui donne lieu par la suite à un remboursement.

Le total des charges s’élève à presque 10 000€ pour l’exercice 2009.

Les recettes sont réparties autour de plusieurs sources :

produits550x292

  • Les dons :
    Les dons sont une source historique de l’association qui couvrait jusqu’ici les dépenses courantes : on compte en moyenne 400 €/mois ce qui est super.
  • Les formations :
    Proposées par l’association sous forme de prestation de service, elles représentent en moyenne 70€/mois. Cette faculté qu’a l’association de créer une ressource mériterait d’être développée car en plus de ce qu’elle rapporte financièrement elle procure à l’association une voix et une autorité, par sa capacité de diagnostic du secteur culturel. C’est la façon pour elle de créer de nouvelles adhésions et d’affirmer son militantisme, d’une pierre plusieurs coups.
  • Les ressources liées à l’exploitation des belles bornes Automazic :
    Issues d’un formidable projet associatif, ces ressources résultent de l’exploitation des bornes livrées dans les médiathèques françaises sous deux formes : l’infrastructure serveur et la mise à disposition du catalogue. Les revenus pour l’année 2009 s’élèvent à 470€/mois en moyenne. Les sommes sont créditées moitié sur le compte courant de l’association et moitié sur le compte « fond de soutien » créé en 2009 et dont elle se sert pour soutenir des projets créatifs.

Le montant net du chiffre d’affaires (on ne fait pas rentrer les dons là-dedans) de l’association représente pour 2009 un peu plus de 8000€. En comptant les dons on arrive à peu près à 14000€.

CONCLUSION

Dépenses&Recettes2009

Comme on le voit, la situation de l’association est saine, les dépenses sont inférieures aux recettes.
Au 31 décembre 2009, l’association présente un excédent (i.e est créditrice sur son compte en banque) de 4385,42€.

Il est souhaitable que l’association continue de gérer « familialement » son budget, en consolidant ses adhésions, en continuant de percevoir des dons et en développant les formations pour compenser les dépenses liées à la fonction employeur de l’association (salaire + charges sociales), prévues pour 2010. Pour cette raison également (création d’un poste salarié) pour l’année 2010 nous allons essayer de tenir une comptabilité mixte (entre recettes/dépenses et compta d’engagements en partie double), qui n’est pas obligatoire mais souhaitable, et rendue possible par l’existence d’un bureau physique de l’association à Bordeaux.

Nathaniel – Trésorier de l’association

Faites circuler !Share on FacebookTweet about this on Twitter

6 réflexions sur “ Asso Musique Libre ! – comptabilité 2009 ”

  1. De fait, Didier, bien relevé et occasion de préciser (j’édite le billet en conséquence) : selon les termes contractuels entre l’association et pragmazic, il s’agit de l’infrastructure serveur et la mise à disposition du catalogue. L’association ne fait pas commerce des morceaux de l’archive. Profitons-en pour rappeler que les musiciens décident eux-même, dans l’administration de leur compte, de mettre à disposition ou non leur morceaux pour usage non commercial dans les lieux publics d’accès que sont les médiathèques.

  2. Une petite question,
    puisque rico est salarié,
    pourquoi dans les charges il n’y a rien qui le mentionne.
    Même si le coût est faible, il doit être marqué, non ?

  3. Nathaniel,
    D’abord salut bien et merci bcp pour ce job.

    Je souhaite juste préciser pour cette partie
    « Issues d’un formidable projet associatif, ces ressources résultent de l’exploitation des bornes livrées dans les médiathèques françaises sous deux formes : la maintenance technique d’une part, l’exploitation d’une archive musicale d’autre part »
    En mettant a disposition des bornes on met a disposition des archives musicales ; toutefois il est important de souligner que le catalogue n’est pas du tout vendu ; la perception de revenu n’est lié qu »à une part contractuelle du fait de la mise à disposition d’un matériel (la borne).
    Le catalogue reste bien entendu en accès libre et gracieux.
    L’exploitation concédée n’est que celle que les artistes ont choisis suivant les termes de leur licence.

    C’est un détail qui a de l’importance.
    voilou

    merci encore.
    ++
    didier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>