Archives par mot-clé : dogmazic

Radio Dogmazic !

La nouvelle version de Dogmazic Radio est en ligne !

Fini le design super moche (qui était un de mes bricolages)
On n’a plus peur d’ouvrir la page.
Merci à @aisyk pour le coup de main + @hogren et @fufroma pour la mise en ligne, merci aussi @shangril ,
d’avoir pistonné le projet.
Si vous voyez des améliorations à apporter, n’hésitez pas à consulter le github radio dogmazic
Le pic de fréquentions (auditeurs simultanés) est à 15-17, ce qui est honorable pour une radio indé.
Elle est bien sûr écoutable sur le lien ci-dessous :

https://radio.dogmazic.net/

(article extrait du post de @kidjazz dans notre forum)

Édito musical de dogmazic – novembre 2020

Bonjour et bienvenue dans cet édito de Dogmazic.net pour novembre 2020. Vous trouverez ici les sorties d’album du mois écoulé, les trésors exhumés de notre archive qui compte plus de 55 000 titres, et les nouvelles de notre forum. 

Nouvelles publications sur Dogmazic.net pour ce mois ci

徒 setto セット

« Darkweb » : à l’écoute des quelques notes lancinantes du titre « darkweb », je me suis senti entraîné à arpenter une rue sombre et inquiétante. Dommage que le texte porté par une voie très –vocodée– est souvent détérioré. Au contraire de l’arrangement vocal de « swipe ». « Satoshi » : est-ce une sérénade au bitcoin ? Les mélodies, agréables, nous produisent une musique à entendre paisiblement. » Unmet Dependencies » :  « pingnu » montre plus de recherche de son que « dependency error ». Comme pour l’album « satoshi » nous avons là un fond musical pour une ambiance sereine.
— ardoisebleue

« Darkweb » : swipe sur les oreilles, ça commence T-Rap, de beaux accords aux pads en mineur. On se laisse porter tranquillement, l’auto-tune un peu trop poussé peut-être, la voix passe, reste mélodique et n’est pas imbuvable. Belle ambiance. Par rapport à l’ensemble des productions T-Rap et regaetton, il s’en sort largement mieux. Le côté « Brumeux » accroche bien. Je dirai que l’approche est originale ‘Darkweb’ et cette ambiance intrigante le long de l’album font qu’on reste dans le thème. Le nombre de productions sur le web ou la musique libre, où la pochette et les titres n’ont rien à voir avec le contexte, est conséquent. Je salue vraiment la démarche. Il y a bel et bien une identité artistique. Darkweb, j’ai un peu plus de mal (la voix narrative trop présente) cependant on est raccord avec le sujet. Pour les instrumentaux, on a les deux morceaux à l’identique, sans la voix. Le beat un minimum trop compressé à mon goût, l’attaque claque fortement. Mais l’ensemble est cohérent. Beau Mini-Ep pour setto. « Satoshi » : reste exactement dans la même mouvance que Darkweb : à savoir des pads brumeux, de l’attaque conséquente sur les beats (toujours un peu trop compressés) (deux titres) et les voix vocodées, fidèle à son empreinte, au final. Une déception a conduit a écrire ce texte, qui au final débouche sur une mini satire de l’époque smartphone et des réseaux sociaux. On reste dans le Dark T-Rap.
— kidjazz

Paris – Cayenne

« #shamans » : est un album de styles diversifiés, un peu comme si l’auteur se cherchait une route. Quelques titres à tendance reggae, actuellement plutôt rare. J’ai accroché sur « Refaire un tour », un mélange rock et musique électronique très intéressant, ainsi que « Foule à facettes ». « Pop ou pas pop » : des morceaux de qualité de mixage très inégales. Je reste sur mon premier choix « shaman » qui semble plus expérimental.
— ardoisebleue

« Pop ou pas Pop » Toujours bien amené. Des gaillards qui savent écrire la musique et les textes. Mariage d’Electro de Pop, et de Rock. C’est entraînant, ça sonne pro, arrangé à merveille. Seulement le mixage des voix harmonisées me chiffonnent, par moment elles sonnent limite. On sent bien l’intention de la direction musicale, toute à fait dans l’air du temps. Un vrai ingé son à la console, un mixage et un mastering en béton relèverait le niveau confortablement. Je suis toujours surpris par la qualité des compos, des orchestrations, et des idées sans fin des messieurs. Certains titres passeraient sur la FM ou une chaîne télé musicale, sans aucun problème (en ignorant ces problèmes de mix et d’harmonies vocales). Prolifiques par contre, je ne sais pas d’où ils tirent leur énergie, mais c’est efficace. Chaque mois, on a droit au minimum à deux albums de Paris Cayenne. Ne lâchez rien !
— kidjazz

AvocadoToast42

« Analogue » :  une musique simple, très dépouillée . C’est la relaxation assurée. Une originalité : ce déclic au début peut-être pour figurer un genre de contacteur d’ancien enregistreur K7, et ce même déclenchement à la fin. Ou alors c’est un appareil photo en pause qui s’ouvre et se ferme ? »Digital  » : après un prologue de deux minutes, nous entendrons un morceau sans doute écrit pour le relâchement et la passivité. « Under A Minute » : comme le stipule le titre 56 secondes de musique composée d’un segment répétitif sans surprise. La semaine fut-elle courte ? »Industrial » : aaah ! De l’expérience sans filet ! Une chouette partie, un son « harmonica », des ruptures, des embûches aux notes de la lassitude calculée… Ah bé ouais ! celle-là em’plaît bien !
— ardoisebleue

« Analogue » :  musique originale, avec une signature rythmique qui sort de l’ordinaire avec son 7/4 bien senti, une nappe de synthé et une mélodie qui s’y superpose. Un morceau unique d’un peu plus de quatre minute sous licence CC BY SA 3.0 à écouter de toute… tranquillité.
— olinuxx/trebmuh

Asperatus

« Turtleless » : une composition très différente de « Afraid of you », beaucoup moins d’exploration dans le son, néanmoins il produit une chanson sympathique à entendre. » Afraid of you« : très bonne facture d’électronique expérimentale. Comme il y a une version instrumentale, pourquoi ne pas avoir une version française ?
— ardoisebleue

Asperatus = coup de cœur du mois. Bel univers, belle voix, on y est (dans l’air du temps). Admiratif que je suis de la construction de ces titres. On peut y entendre un brin de Joseph Arthur, de Chet Faker, ou de Sam Smith. Morceau nostalgique, flottant et aéré. J’ai pensé aussi à l’artiste français Cascadeur et un clin d’œil à Sébastien Tellier. Dosé délicatement de piano et de nappes des 80’s avec cet arpège qui tournoie en fond. Moment reposant et de belle musicalité. Merci. Qualité et légèreté mélancoliques pour les deux albums. N’hésitez pas, c’est du très bon. Le son général est éminemment soigné. Allez-y !
— kidjazz

Autres/divers

Un morceau de slam (texte parlé) sur un fond musical assez « world music », morceau de deux minutes et demi, disponible sous licence C Reaction.
— trebmuh/olinuxx

Jolie tentative. Le fond musical à tendance brousse et savane apporte une bonne ambiance au texte.
— ardoisebleue

Magnifique. Slam aux couleurs et parfums Africains. On pense à l’univers de Kirikou (musique Youssou’n Dour). Le background porte bien la voix (très bien mixée et mise en avant)… Encore quelqu’un qui a compris comment créer des ambiances et caresser l’oreille de l’auditeur. (je le remets). Un poème philosophique et optimiste. La bienveillance du narrateur est sans faille… l’écoute, un pur régal. Il a compris comment manier les mots et les sons. Avant tout, le texte sensé et riche de simplicité à la fois, une plume (dans les deux sens du terme) se déposant sur la musique. Mon autre coup de cœur du mois. Je retiens David Z, une vraie écriture (maturée). Je suis fier de pouvoir dire que Musique Libre compte aussi de vraies poètes, de grandes sensibilités, d’artistes, simplement.
— kidjazz

« district 42 » une recherche musicale qui démarre bien… Mais je n’ai pas été au bout des 3 minutes. Il me manquait quelque chose dans le déroulement de ce morceau ; Dommage.
— ardoisebleue

Le partage de cette création intimiste est séduisante, mais il faut beaucoup de temps devant soi pour l’apprécier… et de la patience. Ce qui ne retire rien à la qualité musicale et la recherche des sons électroniques qui composent cette œuvre.
— ardoisebleue

Il arrive toujours, lors d’une exploration, d’être confronté à un univers étrange où trône l’inconnu. Nos références sonores sont parfois chahutées violemment. La première évidence serait de rebrousser chemin, mais, et c’est là le plus de l’être humain nous voulons savoir et nous avançons, nous explorons plus en profondeur… Courage !
— ardoisebleue

Peut-être le premier titre d’un nouvel album ? C’est du hard, avec du texte percutant… et très simple.
— ardoisebleue

Pour les inconditionnels des Béruriers Noirs, et des divers Punks Français. Ils s’y retrouveront. L’énergie et la fougue sont là, le titre en dit long.
— kidjazz

Nous avons droit à notre intermède musical conventionnel et agréable. C’est un peu notre dessert.
— ardoisebleue

C’est une chanson à texte… en anglais ! La musique d’accompagnement n’a pas de contenu surprenant. Dommage.
— ardoisebleue

Composition où la musique est totalement dénudée, sobriété des touches de notes une expression théâtrale dans cette musique pour asseoir le texte dans un fauteuil… au premier rang.
— ardoisebleue

Titre très léger, avec un son smooth et des accords blues.
— kidjazz

Suite de 24 segments d’ondes sonores de trois minutes cinquante sept secondes … de chose, de bidules, d’ustensiles électroménagers. A ma première écoute qui, j’avoue, fut un zappatouillage dans les titres j’ai eu l’envie de jeter ÇA. Mais ma question a été, pourquoi prendre tant de temps pour élaborer cette œuvre ? Hé,bé j’ai conclu pour se fendre le trognon ma gros ! Quelques titres sont rigolos ! Si vous mettez la musique en faisant le ménages, ou bricolant ou autres vous voyez pas la différence. Et si vous voulez faire croire que vous faites ce ménage… Faut mettre cet album en boucle et amusez vous bien !
— ardoisebleue

Les pépites exhumées de l’archive

Un album entièrement musical, basé sur des mélodies interprétées par une guitare saturée. Nous avons là un très bon fond musical pour passer un moment tranquille en confiné que nous sommes. La diversité du contenu de cet album ne nous lassera pas et les notes coulent dans notre tête suivant les différents rythmes des titres. Le seul petit bémol sera la fin légèrement sèche de «smoke on mazeaudet» et «douite».
— ardoisebleue

Nouvelles du forum et autre (par Shangril)

C’est une triste nouvelle qui a touché le petit monde de la musique libre ce mois. CyberSDF, sans conteste l’un des musiciens les plus populaires de notre plateforme, indéboulonnable du « Top 5 » populaire de Dogmazic.net depuis des années, avec ses albums comme « /dev/random » qu’il aimait à faire grandir inlassablement, nous a quitté. C’était aussi un contributeur engagé du monde du logiciel libre. Il nous reste sa musique, que je vous invite à écouter : lien vers l’artiste.

Les nouvelles du forum

Saintpoléon, a.k.a productions monpauvrelieu (pour ceux qui suivent) annonce un nouvel album en surround 5.1 ! discussion

Et le même nous sort un album de noël, enfin, un album de l’avant : discussion.

Dead Joshua vient nous présenter un nouveau morceau de rock sombre. discussion

Computerhotline recense les ressources d’œuvres libre pour la sonorisation de vidéos, et ça se passe par ici. discussion

Still Living Creature embraye sur un nouvel album electro, c’est par là. discussion

SeckL vient nous présenter son nouveau morceau rap parlant des réalités du monde du travail, en particulier dans la logistique. discussion

Trazaac nous propose ses musiques à utiliser notamment en vidéo et réfléchit à migrer vers les licences libres. discussion

On vient nous interroger sur un possible passage dans le domaine public de « La vie en rose », et ça se passe par là : discussion

Trafic 2 Rock, l’émission radio, continue de chercher des sons, on en discute ici : discussion

Kidjazz continue de multiplier les projets… Et les collaborations. discussion

Le prochain album de Me In The Bath quand à lui, grandit paisiblement. discussion

Inespéré ! Tit Patapons est de retour avec un nouvel album de chansons pour enfant ! Et ça se passe ici : discussion.

On discute de la publication d’œuvres littéraires, textuelles, sous licence libre, et c’est par là : discussion.

Noon, l’un des nombreux projets de Kidjazz, ressort de l’ombre après une longue pause. discussion

Kidjazz, qui nous a concocté une nouvelle super sélection pour la dogmaradio qui est désormais en rotation. discussion

Calyman continue sur sa lancée inextinguible de sons synth-pop percutants. discussion

Et on vient une fois de plus nous demander si un morceau est libre… discussion

Et c’est tout pour ce mois !

Outro

Ont contribué à la rédaction de cet éditorial du mois : nomys, olinuxx/trebmuh, Shangril, ardoisebleue, et kidjazz.

Il est issu d’un travail collaboratif fait par ceux et celles qui s’impliquent dans la vie du projet. Si vous souhaitez contribuer à un prochain édito, rendez vous sur le fil de forum de l’édito du mois sur http://forum.musique-libre.org .

Cet éditorial est librement redistribuable selon les termes de http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0 et vous êtes fortement et librement invités et encouragés à redistribuer cet article ! Si vous le faites, mettez nous le lien où vous l’avez redistribué en commentaire de cet article, ça nous fera plaisir.

Infos générales

L’archive dogmazic.net est éditée par l’association Musique Libre.
Suivez nous et/ou venez participer sur :
– notre blog https://musique-libre.org
– notre forum http://forum.musique-libre.org
– notre canal IRC http://dogmazic.net/irc/

Édito musical de dogmazic – octobre 2020

Bonjour et bienvenue dans cet édito de Dogmazic.net pour octobre 2020. Vous trouverez ici les sorties d’album du mois écoulé, une pépite exhumées de notre archive musicale qui compte plus de 55000 titres, et les nouvelles de notre forum. 

Nouvelles publications sur Dogmazic.net pour ce mois ci

Ah, une nouvelle sortie de Djadcom ! Ça devrait rappeler des souvenirs à ceux qui fréquentent notre archive depuis quelque temps. Pour résumer en un mot, c’est du Djad ! De la techno contemporaine à tendance festive, voire teuf, totalement dans les codes très établis du genre, qui sont, chez Djad, maîtrisés à la perfection. Deux titres pas trop longs, qui vous plongent directement dans l’ambiance « dansez donc » propre au genre. On distingue une très légère nuance de trance, et un peu un genre d’influence d’électro à la Chemical Brothers, mais ne vous y trompez pas, c’est de la techno simple et directe, avec le gros beat et les nappes de synthé, tout à fait le genre de son à ravir les aficionados de ce style de musique. Une réussite sans aucun doute.
— Shangri-L

Ah chouette ! Un autre album de Paris-Cayenne. Doucereusement inquiétant. Électro-pop-rock avec des textes en français. Cet album semble provoquer chez moi un endormissement involontaire. Une impossibilité de garder les yeux ouverts. Un furieux rappel à la nécessité de la rencontre quotidienne avec Morphée. Probablement parce que les tempos et les mélodies de cet album peuvent ressembler à des berceuses pour adultes chantées par une voix qui ressemble à celle de « Mathieu Chedid » (où c’est peut être celle de M qui ressemble à celle de Paris-Cayenne). Quinze morceaux pour un peu plus d’une heure de musique sous licence CC BY 2.0 . Merci Paris-Cayenne ! C’est ajouté dans mes favoris comme d’habitude.
— olinuxx/trebmuh

Un deux titres très vocodé pour environ dix minutes de musique ici. En fait, il s’agit du même titre avec le deuxième étant un remix du premier. Le tout, sous licence CC BY 4.0 .
— olinuxx/trebmuh

Avec cet album, vous naviguerez sur une mer d’étrangeté, avec un moment éclairant à l’écoute de -glued to the ceiling- mais le plus souvent très sombre comme -on the other side-. Il y a parfois des longueurs qui vous impatienteront, mais c’est dans le jeu de cet album qui pourrait vous faire frémir.
— ardoisebleue

On s’accroche s’il vous plaît ! Participons à l’enthousiasme ! Après un départ griffant la recherche sonore, nous abordons l’écoute d’une musique sérielle. L’ensemble de l’album révèle une expérience réussie dans l’enchevêtrement de sons normalisés et d’autres plus tumultueux et quelquefois hasardeux, mais qui restent dans une ligne mélodique continue. Vous devez tenter l’écoute…
— ardoisebleue

Un bref passage dans  dans un instant musical conventionnel et agréable.
— ardoisebleue

Voilà un titre qui nous raconte une histoire ! Une mélodie qui reste en tête jusque la crispation ; Ce qui est bien sûr le but de ce morceau. Ce qui fait du bien en écoutant, c’est d’inventer la scène qui se déroule sous ce manteau sonore.
— ardoisebleue

Nous entrons en cet instant dans un bestiaire musicalisé. J’y préfère les représentatifs du loup et du goéland, peut-être parce qu’ils sont plus proches de ce que je m’en inspire mélodiquement. Quoi qu’il en soit, je promets d’approfondir l’audition …
— ardoisebleue

Une suite de clip électro très bien construit. Les arrangements sont bien étudiés les niveaux bien placés. Entendre la suite des morceaux en continu est agréable parce qu’on est pas dérouté d’un titre à l’autre ; sauf peut-être une interruption un sèche à la fin de -hardwire- !
— ardoisebleue

Les pépites exhumées de l’archive

Je profite de mon retour pour vous proposer un album qui regroupe des titres provenant d’album différents. L’ensemble doit jouxter les quinze ans. Bonne écoute de ces morceaux, par exemple : en soirée dans un fauteuil douillet, vers 21h00…
— ardoisebleue

Nouvelles du forum et autre (par Shangril)

Et bien, le projet de compilation Dogmazic avance, un CD gravé avec enthousiasme et juste pour vous pour une (ré)adhésion. On en est à l’étape de sélection des morceaux. Si, mélomane ou musicien, vous avez un morceau de notre archive à proposer, lisez un peu notre forum à ce sujet.

Les nouvelles du forum

Une petite interview permet de refaire le point sur l’histoire de l’émission de radio Trafic 2 Rock, qui diffuse avec régularité des artistes libres dans sa mensuelle dédiée, sur ses mutations et sur les radios FM qui la diffusent désormais : discussion.

Crem Road records se demande si, avec l’évolution des capacités de stockage, l’avenir de l’audio sur le P2P ne pourrait-il pas passer par la mise à dispositions de grosses collections (plusieurs dizaines d’heures), et propose ainsi la majeur partie de son catalogue, au format flac, par ce moyen : discussion.

On vient nous conter un peu une vague histoire de studio de Wu Tan Clan histoire de… Histoire de… : discussion.

La radio de Crem Road Records, ciblée par un méchant bot, revient finalement après quatre bons mois d’interruption de service : discussion.

Me In The Bath s’est une fois de plus livré à l’exercice périlleux du live acoustique en vidéo : discussion.

Kidjazz, décidément très sympa, a pris sur son temps bénévole pour inscrire la radio Dogmazic dans pas mal d’annuaires, dont ceux de quelques boxs de FAI bien connus chez nous (rendez-vous dans votre app Radio) : discussion.

Le nouveau morceau rock alternatif de dead joshua, et les réactions diverses qu’il engendre, se discute par ici : discussion.

On vient sur notre forum partager un peu une vidéo de musique bien-être, relaxante : discussion.

Calyman continue toujours sur sa série de single, avec trois nouvelles sorties, et les rassemble dans un album, c’est de l’électro rock de bonne facture et ça se passe ici : discussion.

Après 20 ans de sommeil, les bandes de Brainless On Line en concert en 2000 exhumées et l’occasion de (re)découvrir ce groupe punk phare dans l’histoire collective du netlabel Crem Road : discussion.

Kidjazz vient présenter quelques morceaux de son nouveau duo prog/post rock, Menomoïa : discussion.

Le forum a été sujet à quelques bogues et lenteurs dernièrement, on en parle ici : discussion.

Un de nos utilisateurs demande un coup de main pour comprendre comment insérer une couverture sur son album : discussion.

Me In The Bath publie une chanson rock/trip hop, avec un clip : discussion.

Et c’est tout pour ce mois !

Outro

Ont contribué à la rédaction de cet éditorial du mois : nomys, olinuxx/trebmuh, Shangril, ardoisebleue.

Il est issu d’un travail collaboratif fait par ceux et celles qui s’impliquent dans la vie du projet. Si vous souhaitez contribuer à un prochain édito, rendez vous sur le fil de forum de l’édito du mois sur http://forum.musique-libre.org .

Cet éditorial est librement redistribuable selon les termes de http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0 et vous êtes fortement et librement invités et encouragés à redistribuer cet article ! Si vous le faites, mettez nous le lien où vous l’avez redistribué en commentaire de cet article, ça nous fera plaisir.

Infos générales

L’archive dogmazic.net est éditée par l’association Musique Libre.
Suivez nous et/ou venez participer sur :
– notre blog https://musique-libre.org
– notre forum http://forum.musique-libre.org
– notre canal IRC http://dogmazic.net/irc/

Édito musical de dogmazic – août 2020

Bonjour et bienvenue dans cet édito de Dogmazic.net pour août 2020. Vous trouverez ici les sorties d’album du mois écoulé, les trésors exhumés de notre archive qui compte plus de 55 000 titres, et les nouvelles de notre forum. 

Nouvelles publications sur Dogmazic.net pour ce mois ci

Un titre unique ici, du chant tendance afro techniquement très maîtrisé, comment dire, ça peut ressembler un peu à du chant auto-tuné sauf que c’est pas du tout auto-tuné, en bref une sérieuse technique de chant que l’on peut saluer. L’instru, plaisante et efficace, laisse de la place aux mélodies pour se développer. Une dernière chose : il s’agit d’un titre véritablement dansant, à jouer en soirée ou pour diverses célébrations.
— Shangril

Beaucoup de morceaux noisy côtoient ici quelques belles pistes d’ambiant à la guitare. On peut s’étonner du parti pris de cet album de mélanger des aspects si opposé, prenant ainsi le risque de trouver difficilement un public. La première moitié de l’album est ainsi parfois difficile à supporter pour tout non-amateur de sons étranges, alors qu’à partir de « Les Cantiques Célestes », les titres deviennent plus ambiant et donc plus accessibles. On notera l’utilisation intensive de sons à l’envers, montrant qu’on peut toujours faire des trucs sympa avec un gimmick aussi simple. Vous aurez reconnu une publication du Colibri Nécrophile.
— decay/nomys

Un ensemble de 3 pistes d’électro pour un peu plus de 40 minutes de son au total. Exploration de son trituré dans tous les sens, décalés en hauteur ou en temporalité, attention ça ressemble à un 4h20 du mat’ à la fin d’une fête étudiante ! Ça chavire, ça mal-de-merise même. Il semble sage de prévoir un petit sac en papier comme dans les avions. Ça pourrait bien faire partie d’une B.O. d’un film de Dupontel. Le tout est placé sous licence CC BY-NC-ND 4.0 .
— olinuxx/trebmuh

Quatorze morceaux en CC BY-NC 2.5 (sauf une piste qui est en licence C reaction) pour environ une heure de musique. Toujours de la pop-rock avec des textes chiadés en français qui font bien plaisir à entendre. Toujours classable quelque part entre Higelin et Mathieu Chedid. Cet album vient aussi d’entrer dans mes favoris.
— olinuxx/trebmuh

Un album orchestral qui fait voyager ! Les compos se tiennent bien et l’aspect synthétique des sons plutôt assumés rend l’ensemble très plaisant. Quelques incursions dans des styles plus pop (« Danser sur… ») et plus électro  (« Tectonique ») ou métal (« Hybride ») confirmant une orientation stylistique ne se fermant aucune porte. Le mixage global est clair et lisible, mais manque parfois de finesse principalement sur les rythmiques et certains éléments orchestraux, ce qui finalement le rend assez bourrin. Au final, c’est un très bon album avec de belles ambiances et de bonnes mélodies. Je le conseille à tout amateur de musique de films.
— decay/nomys

Album d’électro expérimental venant du Colibri Nécrophile. 9 titres qui rappellent fortement le groupe Fuck Buttons pour la lourdeur indus, l’hypnotisme électrique ainsi que l’aspect plutôt organique voire même tribal parfois développé. La différence majeure avec Fuck Buttons étant que les morceaux sont vraiment beaucoup plus longs (près de 16 minutes) et qu’ils sont à la fois plus répétitifs et agrémentés de divers sifflements et grincements pouvant parfois littéralement « taper sur le système ». De nombreux samples de provenances inconnues parsèment l’album, ils apportent pas mal de tensions à la musique, permettant de donner un peu de relief à tout cela. Faites gaffe, c’est un album assez long et survivre jusqu’à la fin ne sera pas donné à tout le monde !
— decay/nomys

17 titres joués par le Cerdon Acoustique JAzz Club, la fanfare enchaîne les morceaux passant d’ambiances festives a des passages plus introspectifs. On évolue dans un registre musique de film/combo bien connu, mais la variété inhérente au style fait que l’album passe tout seul. D’autant plus que l’exécution et la prod’ sont au poil et que les morceaux sont admirablement bien construits. « Anationalisme », « Autonomie », « Anticapitalisme » ou encore « Antimilitarisme », démontre d’un parti pris idéologique affirmé qui se déploie durant les 50 minutes de l’album. Un album que je ne peux que vous recommander, malgré sa pochette heu… « particulière », car c’est une musique inspirante (héroïque même ?) et pleine de vitalité qui regonflera vos batteries !
— decay/nomys

Deux morceaux ici pour un peu plus de cinq minutes de ukulele apaisant. Écoute relaxante . Morceaux sous CC BY-SA 4.0 .
— olinuxx/trebmuh

Bon album, malgré un son général trop poussé dans le rouge, à la limite du sale, de très bonnes idées.
— kidjazz/Calyman

Ambiances chamarrées pour un album sautant allègrement d’un style à l’autre, gothique, post-punk, métal, trip-hop, big beat et indus. Mi-chanté, mi-instrumental, il fait le grand écart entre les ambiances lourdes d’un coté et éthérées de l’autre, avec une production très pro et efficace.
— Shangril

Un EP partagé entre rock électro et ambiances mentales plus chill et lounge. On commence avec un excellent titre avec une voix sèche sur des parties instrumentales synthétiques et analogiques, très rentre-dedans. On continue avec un superbe interlude trip-hop, avec une ambiance prenante, mentale et très relaxante. Mechanical Meaning of a Peanut se concentre sur une esthétique planante, les rythmiques sont organiques et discrètes. Un excellent EP 3 titres, utilisant l’électro comme outil pour exprimer des morceaux plus jazzy, rock et hip-hop.
— Jawsberrebi

Les pépites exhumées de l’archive

Pas de pépite exhumée ce mois-ci ! On attend ici vos belles découvertes, participez à l’édito du mois.

Nouvelles du forum et autre

L’association a tenu son assemblée générale le 16 juillet à Lyon et via Internet. Le bureau a été reconduit. Un compte rendu de l’AG et une présentation des rapports moraux et financiers seront bientôt mis en ligne.

Les nouvelles du forum (par Shangril)

On reparle très brièvement de la possibilité d’un service d’annonce concert opéré par Musique Libre ici : discussion.

Every Silent Noise c’est le label de Kidjazz pour ses divers projets, comme Calyman par exemple. Mais c’est aussi un nom d’artiste pour ce qu’il produit de plus inclassable… et… il nous annonce du nouveau pour bientôt ! Suspense ! discussion.

Kidjazz recherche une bonne âme pour configurer un nouveau lecteur web pour radio.dogmazic.net : discussion.

Calyman nous présente un nouveau single électro/house, c’est par ici : discussion.

Le Colibri Necrophile vient nous détailler un peu les circonstances de la réalisation de leur méta-compilation récemment sortie, « The World Is Over » : discussion.

SourceML, le CMS d’échange et de partage de sources musicales (kits de remixes, piste séparées…) vient d’arriver en version 3.2.0, c’est par ici : discussion.

Leyden vient nous présenter ses instrus hip-hop à vendre : discussion.

Les différentes publication du Netlabel Day par Crem Road records arrivent sur les différents canaux, là c’est Last Before Jura de Me In The Bath qui est maintenant sur YouTube (en attendant Dogmazic courant août) : discussion.

Des retours sur « Le Tube De L’Été » de Me In The Bath, avec des comparaisons très flatteuses : discussion.

Un petit nouveau vient poster un peu hors sujet dans un vieux fil de discussion, pour nous parler de sa musique, hélas non libre : discussion.

On discute licences et incompréhension du milieu des diffuseurs professionnels face à elles, c’est par là : discussion.

Et oui, hélas, Luciollebrillante, notre sysadmin, a annoncé son désengagement de l’association. Les saluts à son travail énorme accompli sont unanimes. discussion.

Suite au départ de notre sysadmin Luciollebrillante, les gens s’interrogent et tout le monde réfléchit aux actions à mettre en place pour assurer la vie du site : discussion.

Les Productions Monpauvrelieu, en la personne de Sainpoléon, viennent nous présenter à nouveau un remaster en Dolby 5.1 d’un de leurs classiques : discussion.

On parle un peu d’un projet de « compilation Dogmazic » et c’est par ici : discussion.

Outro

Ont contribué à la rédaction de cet éditorial du mois : nomys, shangri-l, olinuxx/trebmuh, kidjazz/Calyman, Jawsberrebi.

Il est issu d’un travail collaboratif fait par ceux et celles qui s’impliquent dans la vie du projet. Si vous souhaitez contribuer à un prochain édito, rendez vous sur le fil de forum de l’édito du mois sur http://forum.musique-libre.org .

Cet éditorial est librement redistribuable selon les termes de http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0 et vous êtes fortement et librement invités et encouragés à redistribuer cet article ! Si vous le faites, mettez nous le lien où vous l’avez redistribué en commentaire de cet article, ça nous fera plaisir.

Infos générales

L’archive dogmazic.net est éditée par l’association Musique Libre.
Suivez nous et/ou venez participer sur :
– notre blog https://musique-libre.org
– notre forum http://forum.musique-libre.org
– notre canal IRC http://dogmazic.net/irc/

Édito musical de dogmazic – juillet 2020

Bonjour et bienvenue dans cet édito de Dogmazic.net pour juillet 2020. Vous trouverez ici les sorties d’album du mois écoulé, les trésors exhumés de notre archive qui compte plus de 55 000 titres, et les nouvelles de notre forum. 

Nouvelles publications sur Dogmazic.net pour ce mois ci

Paris – Cayenne

Trois albums très agréables de la part de Paris-Cayenne, la plupart des titres sont diffusables en FM (vraiment). Je prendrai plus de temps pour les écouter, parce qu’ils valent le détour.2ème album, Deuxième coup de cœur du mois, qui pourrait bien être le premier (c’est un album entier) J’ai pensé à Jehro, un peu Riké en solo, Matthieu Chedid, pour l’orientation musicale. Petites suites d’accords mélancoliques, qui entrent facilement dans l’oreille… et les textes posés tranquillement. De belles pointes d’humour, avec ça. Ils (il ?) ne se prennent pas au sérieux, et savent écrire des titres accrocheurs. Des allusions réalistes, ex : le quotidien d’une caissière de supermarché sur « Triste et Lent ». Je pense les programmer sur la prochaine playlist de Radio Dogma. Ils (ou il) s’approche(nt) de tdbt ou de Sam et Thierry Blanchard qu’on connaît bien chez Dogmazic. On en redemande.
— kidjazz/Calyman

De la pop-rock, souvent décalée dans les textes. Des textes en français, super de voir de la pop-rock dans autre chose que du gloubi-globish. Une chouette maîtrise de la langue, avec de belles allitérations et assonances partout, et des jeux de mots et de sens dans tous les sens et les mots. Et une métrique rythmique du texte parlé/chanté qui offre une particularité intéressante. Un genre d’ovni musical qui emprunte à quantité de style et remélange tout ça à sa sauce. Y’a du Higelin là dedans. Vraiment intéressant à écouter. Sous licence CC BY-NC-ND 2.5. C’est dans mes favoris.
— olinuxx/trebmuh

Un album d’ambiances sonores étranges et plutôt légèrement bruyantes, pour quatre longs titres aux croisées des chemins du post-rock et de l’électro bruitiste. Un mélange spécial et détonnant, et, considérant le style assumé de l’album, une réussite.
— Shangri-l

Proche de Placebo, au féminin. Les guitares sonnent plutôt bien, peut-être trop fortes dans les passages solo. La basse est un peu en dessous du mix. La voix pourrait être éclaircie en médiums et aigus. Après mes considérations techniques (que personne ne m’a demandé), je trouve que l’album s’écoute aisément, et est bien homogène. Rien de révolutionnaire côté compos, néanmoins, les musiciens ont un bon sens musical. Et la voix (légèrement dé-chantée) est agréable. Apparemment c’est une première pour eux sur Dogmazic et je salue la démarche.
— kidjazz/Calyman

Long morceau de près de 20 minutes ! De l’ambiant minimaliste avec un texte lu, parlant des crises qu’affronte l’humanité. Le texte s’articule autour du long listing de mots en « -tion » puis de mots en « -isme », comme dénonciations, puis il se termine sur ce qu’il « faudrait faire ». Donnant ainsi à penser à l’auditeur.
— kidjazz/Calyman

Excellent EP ! De l’électro/house de très bonne facture. Les instrus sont solides, les voix vocodées très cool. Un petit coté dance sur « No Time For Being Wrong » pas désagréable. Bref c’est frais, c’est du tout bon ! Le dernier titre est un morceau rock plutôt light, la voix rappelle Bowie, l’instru aussi. Ça fait le taf, il est cependant surprenant de terminer un EP vraiment électro avec un morceau comme celui-ci.
— decay/nomys

« Happy Birthday » version blues, « Song For Tara » et son irish tune feeling, confirmation avec les accents orientaux de « gypteegypt » : nous sommes dans un album nous faisant voyager d’un style à l’autre. En restant cependant dans une direction « orchestral »/bande originale. Si certains sons sonnent un peu cheap, les orchestrations, les arrangements et les parties de piano montrent de bonnes choses et les compo sont vraiment bien faites. La prod’ est elle le point faible, j’ai déjà parlé des quelques sons moins « naturels », mais certaines parties saturent carrément ce qui les gâche vraiment.
— decay/nomys

Morceau très intéressant, avec un son acoustique clean et épuré. Des paroles bien écrites, une voix de crooner entraînante et des accords bien rythmés.– Jawsberrebi
Très bien écrit, simple. Je le classerais bien volontiers « single du mois ». Encore une fois, j’ai pensé à Pascal Obispo (timbre de voix, en plus médium). Ce serait sympa d’entendre la version orchestrée : basse, guitare, claviers, batterie.
— kidjazz/Calyman

15 pistes de musique midi, plutôt brute. Le titre de l’album est bien trouvé, il rend compte de l’orientation très « hantant » des ambiances. Les lignes de basses sont hypnotiques, les rares voix désincarnées, les rythmiques nébuleuses et les synthés entêtants et dysharmoniques. Bref tout ça n’est pas très joyeux. Les titres s’enchaînent pourtant sans heurts pendant plus de 60 minutes. La répétitivité est donc centrale, malgré les nombreuses mélodies qui parsèment les morceaux, l’ensemble se laisse écouter comme un fond sonore appréciable pour autant que ce type d’ambiance soit ce que vous recherchez.
— decay/nomys

Nous avons ici 5 morceaux d’ambiant, les passages hypnotiques alternent avec l’étrange et le bizarre. Pour vous donner une idée, on navigue entre les morceaux indus’ de l’OST des Silent Hill et les sons midi ou voix pitchées de l’OST de Killer 7. Certains titres assez long (5-9 min) ont même de longues plages minimalistes. À noter qu’on continue notre rassemblement des titres « covid » avec le dernier titre : « covid – 1999 ».
— decay/nomys

Un morceau mêlant chant en français et instru’ midi. Le rendu est… étrange, mais pas désagréable une fois la surprise passée. Les paroles sont bien écrites et finalement l’instru’, très brut, appuie bien la gravité du morceau.
— decay/nomys

Les pépites exhumées de l’archive

J’avais déjà donné mon avis sur le forum pour cet EP de Didjaws, « Repetitive Temple » : j’accroche d’entrée sur le premier titre de la galette. Il me rappelle « The Third Eye Foundation » de Matt Elliott (déjà précisé). Pour la suite, c’est notre « Jacques » de Dj National qui me vient à l’esprit dans « Into my Factory » à mi-chemin entre minimalisme et musique concrète, pour l’utilisation des kits et des reverses. « The Endgame » avec une simulation de TB 303, teintée 8 bits. Sur « Glassroom », la texture du clavier est filtrée et moelleuse, peut-être un brin trop dépouillé comme titre, mais c’est dû au choix esthétique de l’album, afin de laisser l’ambiance s’installer, puisque de mini-éléments font leur entrée, à peu près toutes les 16 mesures (24 ?). Je ne me suis pas amusé à compter, mais je dois être à peu près dans les clous). On attend la suite.
— kidjazz/Calyman

Nouvelles du forum et autre

par : Shangril

L’association Musique Libre tiendra son assemblée générale le jeudi 16 juillet à 18 heures. Les adhérents sont appelés à voter pour diverses choses allant des membres du bureau aux orientations de l’asso, et les rapports moraux et financiers seront présentés. Vous pouvez nous rejoindre à l’heure H sur IRC : http://dogmazic.net/irc

Les nouvelles du forum

On reparle très brièvement de la possibilité d’un service d’annonce concert opéré par Musique Libre ici : discussion.

Depuis la dernière mise à jour de notre forum, le fil d’actualité de la page d’accueil est resté bloqué. Rassurez-vous les personnes en charge de ce genre de choses sont au courant et ça devrait bouger d’ici peu. C’est par là qu’on en parle : discussion.

Me In The Bath nous présente une petite avant-première de son album à paraître pour le netlabel day par ici : discussion.

Une reprise de Depeche Mode a été postée dans l’archive. Rappelons que la musique est protégée par le droit d’auteur et qu’on ne peut pas placer tout et n’importe quoi sous licence ouverte : on ne peut pas, évidemment, octroyer aux auditeurs des droits que l’on ne possède pas, sur une musique qui n’est pas de nous : discussion.

Quelqu’un est venu nous interroger sur la position de l’asso sur les accointances SACEM/Régime de Vichy… Uhm, étrange ! discussion.

Un label non libre vient faire un peu de promo chez nous, sans trop soulever l’enthousiasme des foules, donc : discussion.

Me In The Bath est venu annoncer son concert en mode COVID pour la fête de la musique – un concert à la fenêtre, pour ses voisins : discussion.

Une nouvelle version de SourceML est sortie, on discute des fonctionnalités et du déploiement de cet outil de gestion de site de mise à disposition de kits de remix, avec l’auteur du logiciel, Dj3c1t : discussion.

Fusion Netlabel, habitué anglophone du forum, vient nous parler de leur dernière sortie, abstract hip-hop / glitch-hop, et c’est par là : discussion.

Clodomiro Charlilecho vient nous parler du remaster « 5.1 » de l’un de ses plus fameux titres : discussion.

L’émission de radio Trafic 2 Rock lance un appel : ils sont à la recherche d’enregistrement de concerts pour diffusion sur les ondes : discussion.

Le Colibri Necrophile vient nous parler de leur dernière métacompilation (10 heures de musique hors-norme !) et c’est par là : discussion.

On nous signale la présence d’un remix illégal dans l’archive… Rappelons que la musique étant protégée par le droit d’auteur… Etc etc, voir plus haut 🙂 discussion.

Le Netlabel Day approche et Crem Road records présentent leurs albums à sortir ce 14 juillet ici : discussion.

Calyman… Vous avez deviné ! Calyman continue sur son étourdissante série de publication de singles généralement teintés électro/dance/électro-rock : discussion.

Me In The Bath se lance dans la course au tube de l’été avec un nouveau titre garage/noisepop entre « Weezer, Pixies et Nirvana » : discussion.

Outro

Ont contribué à la rédaction de cet éditorial du mois : decay/nomys, shangri-l, olinuxx/trebmuh, Jawsberrebi, kidjazz/Calyman

Il est issu d’un travail collaboratif fait par ceux et celles qui s’impliquent dans la vie du projet. Si vous souhaitez contribuer à un prochain édito, rendez vous sur le fil de forum de l’édito du mois sur http://forum.musique-libre.org .

Cet éditorial est librement redistribuable selon les termes de http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0 et vous êtes fortement et librement invités et encouragés à redistribuer cet article ! Si vous le faites, mettez nous le lien où vous l’avez redistribué en commentaire de cet article, ça nous fera plaisir.

Infos générales

L’archive dogmazic.net est éditée par l’association Musique Libre.
Suivez nous et/ou venez participer sur :
– notre blog https://musique-libre.org
– notre forum http://forum.musique-libre.org
– notre canal IRC http://dogmazic.net/irc/

Édito musical de dogmazic – juin 2020

Bonjour et bienvenue dans cet édito de Dogmazic.net pour juin 2020. Vous trouverez ici les sorties d’album du mois écoulé, les trésors exhumés de notre archive qui compte plus de 55 000 titres, et les nouvelles de notre forum. 

Nouvelles publications sur Dogmazic.net pour ce mois ci

[Joute 15]Étincelles mécaniques médiévales (2020) – linux mao

Habituellement, les sons trop axés MIDI (trop secs) me refroidissent un peu, ce n’est absolument pas le cas ici, ils ajoutent même à l’esthétique. On a à faire à un bel exercice de style, parce que je sais pas pour vous,  mais entendre de la musique médiévale (apparemment écrite vu la régularité) sortant d’une carte son de notre époque, c’est simplement fou. On passe aisément d’un titre à l’autre sans se décourager, bien au contraire, on y prend goût. Je ré-appuie sur Play après ma chronique. J’ai pensé aux travaux de Purcell, bien que ces pièces semblent dater de bien avant. Bravo aux gens de chez Linux MAO pour ce retour au moyen-âge. Difficile d’imaginer que nos ancêtres furent de gros barbares, (parenthèse) d’ailleurs cette thèse semblent révolue aisément, en constatant la cruauté sanguinaire de nos jours récents et celle du siècle dernier. Une fragile poésie se dessine au fil de l’écoute, du rêve, et un certain détachement. On respire. Et respirer, avec l’actualité qui nous accapare, c’est bien.
— kidjazz/Calyman

JMPC :

Là, c’est du miel. Les synthés basse peut-être un peu trop forts sur « Variable d’Ajustement ». L’ambiance est dépouillée et bien prenante, on pourrait le taguer de Post-Rock Électro. Les changements d’accords et l’arrivée de la guitare + les pads dans la deuxième partie, participent à une belle montée. Une certaine maturité pour ce qui est de l’écriture d’un titre, certes minimaliste. Je ne pourrai pas dire qu’il soit inspiré de quelques groupes ou artistes connus, et pourtant la musique de JMPC est familière. Vous l’écoutez, vous sentez que quelque chose se passe. Un son bien épais, qui mériteraient de se faire entendre un peu plus, et bien sûr d’encourager JMPC à poursuivre son chemin bien entamé.Je découvre un artiste qui aura encore beaucoup à donner. Réussite.
— kidjazz/Calyman

Calyman :

3 titres de 3 ou 4 minutes chacun ici dans des genres variés : un rock-électro, un techno-dance, et un électro-house, tous avec du chant en anglais. En licence CC BY 4.0 .
— olinuxx/trebmuh

Un ensemble de huit morceaux pour environ 23 minutes de musique, ensemble composé d’un mélange de style électro/dance/ambiant avec du chant en anglais, et un texte en français. En licence CC BY SA 4.0 ou Art Libre suivant les morceaux.
— olinuxx/trebmuh

Divers :

Bien apprécié ce titre dans la lignée de Pascal Obispo (la voix m’y a fait penser), désolé si ce n’est pas le but recherché. J’aurais étiqueté la musique de Post-Rock, toutefois, le titre étant chanté, il est plus orienté Pop, voir Chanson Française, sous un bel angle. Un texte peut-être plus long aurait été le bienvenu…  au final, on laisse juste la voix et le texte nous emmener où l’on devrait tous se situer : « Au présent », le fait de l’appuyer sur des accords mineurs, le colore d’une fatalité-réaliste. Une mélancolie non-assommante ou virant à la dépression. Un ton juste, et une voix qui ne laissent pas indifférent.
— kidjazz/Calyman

Un morceau unique de chanson française à saupoudrage pop-rock, en deux versions (la deuxième étant un instrumental), morceau de trois minutes. Sous licence Art Libre.
— olinuxx/trebmuh

Dix morceaux pour environ cinquante minutes de musique qui se ballade entre un genre B.O. de film et une tendance pop-electro, voire un peu techno. Ces morceaux sont sous licence C reaction.
— olinuxx/trebmuh

Trois morceaux pour environ douze minutes de musique. De la guitare acoustique et du chant en français, le tout parsemé de piano ici et là. Les morceaux sont sous licence C reaction.
— olinuxx/trebmuh

Un morceau unique de dix minutes, qui oscille dans mes oreilles entre métal et B.O. de jeux vidéo des années 90. Je ne sais pas pourquoi ça me fait penser à Cannon Fodder. Pas de paroles ici, un morceau sous CC-BY-NC-SA 4.0 .
— olinuxx/trebmuh

Les pépites exhumées de l’archive

À vrai dire, ce n’est pas une pépite exhumée, mais la pépite du mois sur Dogmazic. Logan Dataspirit n’en est pas à son coup d’essai, il sait ce qu’il fait le Monsieur, et il est plutôt prolifique. On est ici dans de l’électro très travaillée, plus sophistiquée que de la Lounge (étiquette fourre-tout). Le design sonore de l’ensemble de l’album est recherché. Ce ne sont pas de simples pièces électro avec du « boum-tchak » continu, mais de la vraie bonne musique, avec des changements d’accords, d’ambiances, et des arrangements au poil. Peu importe le morceau de cet album qui parvient aux oreilles, l’écoute est agréable. De petits rappels des 70’s (Krautrock / Electro) pour les mélodies. Les inconditionnels des Boards Of Canada, parfois Autechre, Brian Eno, et même de petits clins d’œil à Aphex Twin, ou Amon Tobin, pourront se régaler. J’espère que cet album aura sa place dans le Highlight et le Trending, et qu’on en parle sur quelques blogs musicaux, il le mérite réellement. Les kits de batteries utilisés sont un régal. Il y a un vrai gros boulot sur la production et l’élaboration de cet album. Si L’IDM vous parle, forcément cet album vous conviendra.
— kidjazz/Calyman

Nouvelles du forum et autre

par : Shangril, olinuxx/trebmuh, kidjazz/Calyman

Le blog et le forum ont été indisponible quelques heures en tout, le temps d’une mise à jour de l’OS qui s’est étalée sur deux jours. Merci à Hogren pour son travail !

Logan Dataspirit est de retour ! Ce grand producteur electro et house nous fait le cadeau d’un nouvel opus, par ailleurs chroniqué dans l’édition du mois dernier. Vous pouvez le découvrir par ici : discussion.

Explicite, le rappeur que l’on ne présente plus, a profité du confinement pour… tourner un clip ! Un clip confiné donc, pour la chanson issue de son nouvel album intitulée « dans mes pensées ». C’est par ici : discussion.

L’archive Dogmazic continue d’être soigneusement soignée, ici une défragmentation des tables, diverses mises à jours et nettoyage, au programme, et 350go de gagné d’espace disque sur le serveur : discussion.

Aisyk nous propose une émission pour tout comprendre de la compression sonore : discussion.

La playlist mensuelle de Radio Dogmazic, concoctée ce mois-ci par Kidjazz, est entrée en rotation ! Rendez-vous sur la radio pour la découvrir ! discussion.

La diffusion des CDs gravés DIY du nouvel EP de DidJaws, stoppée un moment pour cause de Covid-19, a repris. Dépêchez-vous il n’y en a vraiment pas beaucoup : discussion.

Crem Road records ouvre un fil permanent pour annoncer ses lives, premières et autre non-évènements youtubesques : discussion.

Calyman, entre deux singles, fait une pause pour présenter trois albums reprenant la collection. Comprenez moi bien : il a sorti un single, présenté les trois albums, et un sorti un autre single 🙂 discussion.

olinuxx/trebmuh a signalé la publication récente de la troisième version majeure de LibraZiK-3, la distribution de logiciels libres avec tout ce qu’il faut dedans pour produire de la musique libre : article.

Outro

Ont contribué à la rédaction de cet éditorial du mois : Shangri-l, olinuxx/trebmuh, nomys, kidjazz/Calyman.

Il est issu d’un travail collaboratif fait par ceux et celles qui s’impliquent dans la vie du projet. Si vous souhaitez contribuer à un prochain édito, rendez vous sur le fil de forum de l’édito du mois sur http://forum.musique-libre.org .

Cet éditorial est librement redistribuable selon les termes de http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0 et vous êtes fortement et librement invités et encouragés à redistribuer cet article ! Si vous le faites, mettez nous le lien où vous l’avez redistribué en commentaire de cet article, ça nous fera plaisir.

Infos générales

L’archive dogmazic.net est éditée par l’association Musique Libre.
Suivez nous et/ou venez participer sur :
– notre blog https://musique-libre.org
– notre forum http://forum.musique-libre.org
– notre canal IRC http://dogmazic.net/irc/

Édito musical de dogmazic – mai 2020

Bonjour et bienvenue dans cet édito de Dogmazic.net pour mai 2020. Vous trouverez ici les sorties d’album du mois écoulé, les trésors exhumés de notre archive qui compte plus de 55 000 titres, et les nouvelles de notre forum.

Nouvelles publications sur Dogmazic.net pour ce mois ci

Huit morceaux d’électro-ambiant pour une quarantaine de minutes d’odyssée musicale tout en synthèse auditive.
— olinuxx/trebmuh

Un morceau unique ici de quatre minutes, qui nous transporte dans une ambiance médiévale. Si ce morceau a été fabriqué avec des logiciels libres, alors il aurait sa place dans la joute n°15 de linuxmao.org !
— olinuxx/trebmuh

Du Joseph Curwen pur sucre ici. Douze morceaux pour presque une heure et demi de musique.
— olinuxx/trebmuh

Un album électro-pop très typé synthèse des années 80. On peut y déceler des influences Jean-Michel-Jarrienne, ou des sonorités qui ressemblent à s’y méprendre à une énorme paire de… ah non, ça c’est un film, reprenons alors : …ou des sonorités qui ressemblent à s’y méprendre à des génériques de dessin-animés des années 80 (les cités d’or, olive et tom, … ce genre de chose). Pas de paroles ici, uniquement de la musique.
— olinuxx/trebmuh

Ça commence au banjo, mais ça tourne vite fait au rock ! Typé blues, les morceaux s’enchaînent et ravissent l’oreille. Environ 35 minutes de musique. Chouette écoute, plutôt bien produit. Je mets cet album dans mes favoris !
— olinuxx/trebmuh

Six morceaux pour un peu plus de vingt cinq minutes de pop électro à tendance rock’n’roll ici. Pas de parole/chant. Juste un chouilla de voix utilisé comme échantillon. Ce mélange instrumental et musical est très réussi et original. Ça s’écoute plutôt bien, et ce même si ce style musical n’est pas mon habitude. Les sonorités de synthèse sont agréables, les morceaux sont construits de façon intéressantes, bref, c’est chouette du début à la fin. Et hop ! Un deuxième album de suite dans mes favoris !
— olinuxx/trebmuh

Une émission de ouèbe-radio à propos d’un label russe indépendant qui tourne autour du rock (pop-rock, punk, métal, hardcore,…). Plus artistes dans des sous-genre du rock différents, dont certains très très rock, attention aux oreilles fragiles ! Chouette émission de radio à l’ancienne, merci !
— olinuxx/trebmuh

Environ trois quart d’heure de musique présentée en dix morceaux ici. Le style général fait penser à une bande originale de film. C’est orchestral, tantôt pop, tantôt épique, tantôt électro, tantôt rock… rempli d’influences diverses et variées. Certains sons sonnent un peu « plastique », probablement du à l’utilisation de banques de son, ce qui donne vraiment envie d’entendre cette musique jouée par de vrais musiciens en chair et en os !
— olinuxx/trebmuh

Trois « singles » ici de Calyman, décidément très en production ces temps-ci ! Environ 8 minutes de musique en tout.
Deux morceaux de dance/pop/électro, avec quelques voix parsemées ici et là (certaines en français, d’autres en anglais, et encore d’autres tellement vocodées qu’il est difficile d’en être sûr ! ). Et un morceau d’ambiant qui est un morceau sans voix, assez planant, et légèrement progressif. Ces trois morceaux sont diffusés sous licence by-nc 4.0.

— olinuxx/trebmuh

Un deux titres ici, deux fois le même titre en version « radio » et en version « all night » beaucoup plus longue. Musicalement, ça s’apparenterait à de la techno/électro/ambiant je dirais, sans toutefois en être complètement sûr.
— olinuxx/trebmuh

Un genre de hip hop ambiance teinté de R’n’B, avec une voix en anglais. Un rendu très personnel, très « fait à la maison », et très intéressant pour Lip Gloss qui est un morceau unique d’un peu plus de trois minutes. EG-101 and Monolog est sur la même vague peut être un chouilla plus électro et comprend 3 morceaux pour environ un quart d’heure de musique. Pas de voix humaine ici, pas de paroles, uniquement de la musique. Tendance techno pour le dernier morceau.
— olinuxx/trebmuh

De la recherche, de l’hardiesse jusqu’à l’oser. Il y a parfois une légère lassitude sur la durée, la témérité se doit d’être brève. Dans « day3 » une tentative de mélodisme est très perturbée par le déséquilibre des niveaux ! Mais que foutre ! Ça booste au petit matin !
— ardoisebleue

De la guitare classique, hispanisante, on peut même y entendre des choses ressemblantes à de la guitare jouée par Brassens… et de la belle guitare ici ! Environ trois quart d’heure de musique disposée en dix-huit morceaux pour le « Disque 2 » et 35 minutes en neuf morceaux pour le « Disque 1 ». Vraiment très agréable à écouter, ça passe tout seul. Hop, c’est mis dans mes préférés chez moi ! J’ai vu que Laurent était inscrit sur l’archive dogmazic depuis janvier 2019 et avait déjà publié un album sur Dogmazic, ce qui fait qu’on la chance d’avoir trois albums de lui !
— olinuxx/trebmuh

L’artiste squawkbloc place ici un quatrième album sur Dogmazic. Pas de parole ici, que du son, du noise-rock-punk à base de guitare saturée et très mise en avant avec un peu de batterie/percussion en arrière-plan dont on se saura pas vraiment si c’est une batterie jouée par un batteur ou une boîte à rythme (mon intuition me dit que c’est une BàR),. À part un morceau latino beaucoup plus posé, le reste est de la noise… parfois très noise, et parfois expérimentale aussi !
— olinuxx/trebmuh

Encore des captations de contes par Askatu, artiste inscrit depuis juillet 2019 qui partage ici quatre albums de plus sur dogmazic pour un total de douze à présent.
— olinuxx/trebmuh

Une suite de monologues quelquefois distrayants comme « la gare … » ; C’est une expérience téméraire que nous devons apprécier.
–ardoisebleue

Un morceau court (une minute et demi) unique ici de rap, avec une voix en espagnol (si je ne me trompe pas) mêlant une ambiance de favela et une piste de tendance musicale électro. Premier morceau envoyé pour cet artiste qui vient de s’inscrire sur Dogmazic en ce début de mois d’avril.
— olinuxx/trebmuh

Les pépites exhumées de l’archive

Au début, une incursion dans les années 60/70. Le son guitare « plate » dans « ballade de Sophia » avec en fond l’orgue et une intervention des chœurs peut rappeler à certains d’entre nous cette période : tout y est ! Nous pouvons même imaginer les musiciens perchés sur les palettes supportées par les tréteaux, et nous obtenons ce slow closant le bal, il va falloir retrouver la bagnole et rentrer sans trop zigzaguer !!! Mis de coté les deux extraits funk et Billy, un album au accent rétro agréable. Malgré tout le compositeur termine avec un titre beaucoup plus actuel, qu’il se rassure il n’était pas reclasser dans le jurassique.
— ardoisebleue

Ce petit bout de texte n’est pas à propos d’un album, mais d’un artiste e-rencontré sur le canal IRC de dogmazic (serveur freenode) et qui venait pour un petit soucis de connexion. Du coup, j’ai écouté un peu ce qu’il faisait. Et c’est plutôt chouette. Il est présent dans l’archive dogmazic et a déjà publié 5 albums de longueurs variables et de style divers également. C’est uniquement musical, sans chant, et ça va de la pop, à l’électro, en passant par le classique, la pop, le rock, l’expérimental, de la world music, de l’ambient,… bref, un artiste qui n’a pas peur d’explorer différents horizons sonores et de la mélanger comme son envie lui dit. Tous ces morceaux sont agréables à l’oreille, il faut dire qu’il y a un jeu de piano assez présent plutôt chouette, des basses qui font le taf, et un mixage toujours très bien qui met bien en valeur tout cela. À noter que tout est sous licence CC BY-NC-ND 3.0 .
— olinuxx/trebmuh

Nouvelles du forum et autres

Des mixtapes illégales dans l’archive ? discussion

Still Living Creature présente un nouveau 2-titres électro : discussion

Calyman continue (vous l’avez deviné) de venir nous présenter ses nouveaux singles à un rythme soutenu : discussion

On discute de la gestion des genres musicaux dans notre archive musicale : discussion

La webradio Trafic 2 Rock se transforme et mute pour devenir une émission hebdomadaire, un fil très intéressant qui aborde les questions de la diffusion et des licences libres ou ouvertes : discussion

Kidjazz vient nous parler d’un outil en ligne pour organiser des répétitions à distance entre musiciens : discussion

Vous connaissez SourceML ? C’est un CMS développé par notre ami dj3c1t qui permet de publier des kits de remix et de tracer les réutilisations d’instance SourceML en instance SourceML. On discute technique, déploiement, et tout ça en ce moment, par ici : discussion

Outro

Ont contribué à la rédaction de cet éditorial de ce mois : Shangri-l, olinuxx/trebmuh, et ardoisebleue.

Il est issu d’un travail collaboratif fait par ceux et celles qui s’impliquent dans la vie du projet. Si vous souhaitez contribuer à un prochain édito, rendez vous sur le fil de forum de l’édito du mois sur http://forum.musique-libre.org .

Cet éditorial est librement redistribuable selon les termes de http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0 et vous êtes fortement et librement invités et encouragés à redistribuer cet article ! Si vous le faites, mettez nous le lien où vous l’avez redistribué en commentaire de cet article, ça nous fera plaisir.

Infos générales

L’archive dogmazic.net est éditée par l’association Musique Libre.
Suivez nous et/ou venez participer sur :
– notre blog https://musique-libre.org
– notre forum http://forum.musique-libre.org
– notre canal IRC http://dogmazic.net/irc/

Édito musical de dogmazic – avril 2020

Bonjour et bienvenue dans cet édito de Dogmazic.net pour avril 2020. Vous trouverez ici les sorties d’album du mois écoulé, les trésors exhumés de notre archive qui compte plus de 55 000 titres, et les nouvelles de notre forum. 

Nouvelles publications sur Dogmazic.net pour le mois écoulé

Un morceau unique de trois minutes ici, de la techno assez traditionnelle, avec différents tests de sonorités.
— olinuxx/trebmuh

Un nouvel album de contes modernes de Yohan Berrouet. Presque une heure et demi en tout.
— olinuxx/trebmuh

Trois morceaux pour environ cinq minutes au total ici. Un genre de délire il semble. Écoute pas habituelle.
— olinuxx/trebmuh

On continue avec les créations de confinement. Deux très très courtes pistes de musique mélancolique, vu le nom des morceaux sans doute que de nouveaux seront ajoutés dans les prochains jours.
— DECAY/Nomys

Une piste par jour dans cet album ou ce mêlent pêle-mêle du rock, de l’électro, des bruitages, du blues, du lo-fi / chiptune, du cabaret, dessin-animé, de la pop, du synthétique des années 80, du crooner. Des pistes relativement courtes entre une et trois minutes. Bref, de très nombreuses inspirations et ambiances pour cette écoute intéressante.
— olinuxx/trebmuh

Jacques nous a gratifié d’un très bon « sabat matter » l’an dernier. Voici trois compositions très poétiques que les adeptes de ce style de musique (dont je fais partie) goûterons avec plaisir. Le jeu simple est agréable de l’instrument nous berce voluptueusement au long de ses notes. 
— ardoisebleue

Musique d’église ? Musique de chambre ? Musique classique ? Autre ? Je n’ai probablement pas les bons mots ici pour définir cette musique, j’espère que Jacques me le pardonnera. Écoute relaxante et intéressante, ça change beaucoup de ce que l’on entend habituellement sur Dogmazic. Et c’est très bien ! Merci pour ce partage Jacques G. Buvat.
— olinuxx/trebmuh

Un truc malaisant, tant au niveau audio, qu’au niveau des titres des pistes. On va dire que c’est dans le style « ambiant ».
— olinuxx/trebmuh

Cet album nous propose une incursion dans la musique sérielle électronique dont l’auteur disciple. Le ton lourd et sombre de la partition peut nous indisposer. Le sujet invoqué est dérangeant voire nauséabond mais, prédateur ou victime, le compositeur nous laisse perplexe, surtout à l’examen de ces autres œuvres.
— ardoisebleue

Un morceau unique ici, qui ressemble à un travail en cours, un arrangement/maquettage quoi, avec un mélange entre instrument réel joué, et instruments synthétiques. Le morceau fait un peu plus de quatre minutes, et rappelle l’automne, ou plutôt le passage de l’hiver au printemps. Morceau léger, envolé, très chouette écoute.
— olinuxx/trebmuh

Un certain mélange de styles musicaux qui s’entrecroisent, commençant au style électronique ancestral passe à travers un son de hautbois/basson, auquel s’ajoutera un rythme saccadé plus « contemporain ».
Premier titre d’un album ? Si le reste suit ce filon, cela nous promet un bel album.
— ardoisebleue

Un album de confinement, entièrement à l’harmonica. On passe allègrement de la mélodie grinçante et joyeuse au blues endiablé. La légère saturation de la captation nous tiendra réveillé tout le long ainsi que les sons de respirations. Les titres des morceaux nous raconte le conte, illustré en musique. Il se dégage de l’ensemble pas mal de bonne humeur et d’humour, c’est donc sans se prendre la tête qu’on peut se plonger dans ce petit album.
— DECAY/Nomys

Et encore un album à thématique Covid-19. Les 6 titres présentés ici semblent être issue d’une session d’improvisation live. On retrouve divers samples et sons accompagnés, soit de plages d’impro à la guitare électrique, soit de synthés ou effets sonores. Le rendu global sonne très garage (dans le bon sens !) et si tout n’est pas accessible, l’ensemble n’est pas pour autant agressif, mais plutôt dans une veine noisy-ambiant bien trippante. L’album termine sur un morceau bien groovy donnant bien envie de relancer la lecture immédiatement.Vous aurez reconnu dans cet album une production de l’éternel Colibri Necrophile.
— DECAY/Nomys

Du post rock chanté en français ou en anglais avec une voix féminine principalement, et un accompagnement de voix masculine de temps à autre. Chouette découverte musicale en ce qui me concerne. Ça groove, c’est mélodieux, ça joue (musicalement, c’est propre), et c’est créatif. On peut noter ça et là des trucs aux limites du hardrock voire du power métal ou éventuellement du progressif. À titre personnel, je préfère les choses chantées en français (y’a moins d’accent !). Hop, c’est dans mes favoris !
— olinuxx/trebmuh

Alors là, je suis charmé. On a à faire à de vrais musiciens, qui jouent avec leurs tripes. Le chant inspiré et féminin et plus que bienvenue (et toujours aussi rare dans les formations Rock, on y perd beaucoup), un peu sous-mixé par rapport au niveau des instruments. De grosses guitares et des mélodies tricotées harmonieusement. Une basse bien présente, vomissant par moment (distortion) sur Visceral. La batterie claquante à souhait (caisse claire).J’ai pensé à un groupe qui officiait dans le libre « Anabase », en plus sombre et réfléchi. On est à mi-chemin entre le Rock alternatif, le Rock Progressif et le Post Rock. De bonnes montées dans les progressions d’accords. Le Bassiste connaît bien son job. Un album réussi, mais le chant légèrement en dessous des instrus, me laisse un goût d’inachevé (mix). S’il fallait donner une note à la Jacques Martin, j’y mettrais un bon 8,75/10. [ré-édit] la voix a l’air plus présente sur les titres suivants, c’en est même un régal, y compris les harmonies masculines. Si vous désirez entendre de l’authentique, on y est !Bon pour quelques écoutes, et même plus (en concert, ça doit être quelque chose).PS : J’ai pensé à « The Gathering ». Très bon moment passé en leur compagnie.
— Calyman

Du post rock chanté en français ou en anglais avec une voix féminine Enfin du rock symphonique : ce style me manquait. « Viscéral » lance parfaitement l’affaire, j’ai même droit au moment guitare sèche qui calme la tension avec « Dancing Queen ». Dans la « vieille au pas lent » une interruption brutale, comme j’appréciais dans le groupe Ange confirme mes convictions. C’est du bon.
— ardoisebleue

Un split EP deux titres. Le rock racé et rocailleux de Stone From The Sky côtoie ainsi le grunge-rock teinté de cold wave de Turbo Panda. Deux ambiances très différentes mais complémentaires.
— DECAY/Nomys

Des côtés rock/post-rock/epic-rock pour « Stone from the sky « voire hard-rock dans le chant. Et du rock plusse tendance pop du côté de « Turbo panda ». Sympa.
— olinuxx/trebmuh

Étonné de la qualité de la production. Comme le précise olinuxx, on a à faire à du Post Punk / Post Rock, avec des pointes Hardcore. Les deux titres laissent place à la respiration. Mélancolique à souhait, j’ai pensé à At the Drive et Omar Rodriguez Lopez, et Causa Sui pour le son des guitares et de la basse (avec son drive bien présent). Le chant, lui, est guttural lorsque la dynamique s’accentue. Le batteur n’est pas en reste, un jeu bien à l’aise (c’est peu dire). Quand au chant, mi-parlé/mi-scandé, il apporte une bonne coloration, et lorsqu’il s’énerve, nous donne droit à un chouette timbre (Turbo Panda). En bref, une formation à suivre absolument, ils ont du chien !D’ailleurs, je vais fouiller l’archive afin de savoir s’il y a d’autres sorties de cette formation, c’est du solide, et ça promet.Je viens de voir que ce sont les animaux sympathiques de l’AMMD, dont les qualités musicales ne sont plus à démontrer.
— Calyman

Les voyages de George Gallamus ressemblent à une longue fresque baroque où se mêlent pop, rock noisy et jazz dans une ribambelle de chansons parlées ou scandées. Le tout évoque un spectable arty ou le théâtre de rue. C’est un bon album pour peut qu’entrer dans un univers aussi bizarre ne vous fasse pas fuir. Une bien belle découverte pour moi !
— DECAY/Nomys

Neuf morceaux de punk-hardcore, du chant hurlé en retrait parfois, des plans aux rythmiques alambiqués souvent. Un album remplie de moments mémorables : le chant de « La Galère », les breaks de « Beaucoup d’Avoine », le solo de sax de « 3-3-3-4 ». Bref que du bon pour ce live (?) si vous aimez le style !
— DECAY/Nomys 

Ancien album de 2014. Ensemble de titres dont je qualifierais le style d’expérimentation. La curiosité incite à explorer de bout en bout l’album où des moments de découvertes sont parfois incroyablement étonnant.  
— ardoisebleue

Un album de 11 morceaux, du gros punk rock qui tâche et qui déboîte. Un peu plus d’une demi-heure de colère saturée, de cris énervés, et de batterie qui ajoute de la puissance à un ensemble batterie/basse/guitare/chant qui part franchement en blast à tendance métalleuse à certains moments. Des parties de chant tantôt en espagnol, tantôt en français, tantôt en anglais. Âmes sensibles, s’abstenir.
— olinuxx/trebmuh

Environ 70 minutes pour cet album concept avec des ambiances musicales et des musiques, le tout complémentées par des voix parlées en français racontant l’histoire de George. Un style musical très piquant, qui balance dans tous les sens et peut rappeler par certains points l’univers de Magma, poétique et burlesque.
— olinuxx/trebmuh

Deux excellents morceaux de klezmer acoustique par les Barons Freaks. Normalement la musique s’accompagne de films (teaser par ici : https://exode.me/videos/watch/c80ad096-3fbc-4807-958c-5cc8c991e03e ), mais les morceaux suffisent largement à vous faire entrer dans leur univers baroque et burlesque.
— DECAY/Nomys

Une longue dérive dans une pluie de sons sous laquelle nous rodons à la recherche de la sortie…
–ardoisebleue

50 min d’ambiant pour trois morceaux, on voit ici se développer un paysage contemplatif à base de guitares. Le premier titre est très calme et peu à peu la saturation arrive pour finir dans le dernier titre par 9 minutes hypnotiques et machinique.
— DECAY/Nomys

Split EP 4 titres de Stone From The Sky et Soft Rains. Deux titres de stoner instrumentals vraiment cool et groovy suivis de deux titres ambiants se développant sur près de 15 min chacun. 45 min au total, les morceaux de SFTS font presque offices d’intro pour les deux pièces orientées guitares lointaines de Soft Rains. Du tout bon, avec une mention spéciale à la monté en puissance du titre éponyme.
— DECAY/Nomys

Un pur bon album de métal mélodique instrumental ! Des morceaux longs qui prennent le temps de développer leurs ambiances. Ça rappelle par moment Stone Sour, agrémenté de ponts doomesques et de plages mélancoliques qui m’ont rappeler le post-black métal d’Agalloch. Une vrai réussite !
— DECAY/Nomys

Environ cinquante minutes d’audio ici. Atmosphérique, inquiétant, et vaporeux sont les premières impressions lorsque l’on enclenche la lecture. Puis la batterie et les guitares arrivent pour poser une ambiance de bistrot dans un Mad Max. Du rock, tendance blues, du métal puissant et survolant, du progressif, bref un mélange des genres qui pose une ambiance assez unique. Toujours pas de paroles, que de la musique ici.
— olinuxx/trebmuh

Six morceaux pour environ soixante minutes de musique ici. Ambiance, atmosphérique, planant, rock, guitares électriques, basse électrique, batterie acoustique, émocore un peu sur les bords, power métal sur les côtés, voire même du downer, et surtout, surtout, surtout, groovy ! Très entraînant ! Pas que les morceaux soient pétris tout le temps de rythmes et de cadences endiablantes, mais on est rapidement pris dans l’ambiance imposée par cette musique.
— olinuxx/trebmuh

Environ trois quart d’heure de musique présentée sous forme de sept morceaux ici. Musicalement, c’est du stoner, il n’y a pas de doute, et ça tire un peu vers du émocore planant, un peu post-rockeur sur les entournures. Pas de chant, que de la musique. On peut regretter que la batterie soit un peu trop en avant (et c’est un batteur qui écrit ça !) mais on a quand même un bel aperçu de l’idée musicale de cet opus. Et puis, les captations live, c’est pas toujours évident. Les guitares seront néanmoins bien présentes, et la basse se laissera deviner de façon lointaine.
— olinuxx/trebmuh

Heureuse tentative que cet album au style rock expérimental. « BRU IN JERICHO » nous présente une transformation de style populaire médiévale tout à fait réussie. Un moment étrange mais divertissant.
–ardoisebleue 

Album final de la Kour, on y décernera quelques prémisses du Plagiat à venir, entre les interventions de Gabriel Yacoub (Malicorne), Yüla S. et Souv Ponk. Si le Sebkha-Crew semble content de nous quitter définitivement, nous nous sommes heureux de pouvoir les écouter encore en encore jusqu’à plus soif ! La qualité sonore et musicale reste au rendez-vous et le délurage habituel aussi. Si le Ne[XXX]t Epilog (l’album précédent) représentait une certaine apogée du style délirant du groupe, parvenant toujours à surprendre, à faire tourner la sauce et les serviettes. Crptz N Tpstrs est lui plus posé par bien des aspects, plus de parties acoustiques, plus de passages « calmes », une originalité un peu plus sérieuse et contrôlé au service de ce dernier chapitre qui signe la fin de Sebkha-Chott. 
— DECAY/Nomys

Version augmentée de l’album parut en 2012, on commence par un happy birthday dantesque et un rappel, si besoin, que la Kour fait ce qu’elle veut, quand elle le veut. Musicalement on reste dans le métal-barré-psyché-trad-électro du groupe. Ça envoie du pâté à coup de double pédale de synthé qui font « tuit-tuit » et de solos de sax. L’aspect free-jazz s’exprime largement dans les rythmiques syncopées, les plans musicaux improbables et dans la longueur des morceaux principaux de la galette (plus de 16 minutes).
— DECAY/Nomys

Un titre unique ici de presque neuf minutes. Oué, neuf minutes, pas très « radio edit » et juste pour ça, c’est déjà la classe. Musicalement, c’est encore un mélange audacieux dont seul Plagiat à le secret, mêlant vocodeur, harmonie R’n’B, hip hop, trip hop, rock’n’roll, et poussées énervées blastantes alternées avec des mélodies langoureuses.
— olinuxx/trebmuh

La disparition de la Kour Ohrelandaise (cf. Sebkha-Chott) a donné lieu à l’épanouissement du duo Plagiat qui nous délivre ici son premier morceau (clip en fait, visible par là : https://videos.domainepublic.net/videos/watch/3448b75c-4f6a-4f01-a779-d5b10e57b6b0 ). Trap-Rap-Hip-Hop sur-autotuné et sous-hallucinations, ils ont conservé les plans métal syncopés, mais ont quitté les rives de la grande musique pour se complaire maintenant dans l’élaboration de singles marketés pour les réseaux sociaux et les médias de masses. En deux mots : c’est cool.
— DECAY/Nomys

Une bonne douzaine de minutes de musique réparties en 3 morceaux ici. D’un genre hip-hop, autotuné, rythmiquement décalé, et mélodieusement bien dérouté également. Ça tire sur des pointes métalleuses et très très vénère. Bref, probablement un chouette 3-titres à offrir à votre grand mère.
— olinuxx/trebmuh

Un deux titres de moins de cinq minutes tout confondu. Un délire musicalo-parlier qui a un étrange arrière goût de Naheulbeuk. Complètement barré. À écouter au petit réveil.
— olinuxx/trebmuh

Pour accompagner un long moment de détente, pointé imperceptiblement de mélancolie : je recommande cet album. Jusque « flânerie1 » on se laisse aller, traîné par des pensées vagues, puis arrive « suitebaroquepourpiano1 » une série de notes saccadées, bondissantes nous tire de cette torpeur pour apercevoir des mouvements vifs, une frénésie d’événements et, finalement nous revenons à nos divagations. J’aime beaucoup « preludeaujour »… 
— ardoisebleue

Quatre pistes pour environ un quart d’heure de musique électro pop rock. Avec du chant en anglais.
— olinuxx/trebmuh

Plus de 2 heures de son, de bruit, d’ambiances, de sensations auditives, ou d’atmosphères.
— olinuxx/trebmuh

Un mélange intéressant de sons électroniques autour d’une structure de répétition qui nous donne des musiques à entendre sans chercher une normalité dans la sensation qu’elles nous procurent.
— ardoisebleue

Une électro-sérielle qui nous emmènerait d’un crépuscule vers l’aube d’un nouveau JE ? Faiblement déçu par la fin abrupte à laquelle je ne m’attendais pas. 
— ardoisebleue

Un style électronique bien rythmé, agrémenté çà et là de textes politiques redondants. À écouter sans prendre parti au sens premier du terme !
— ardoisebleue

« Sommeil profond » nous suggère une constance et  s’extirpe de l’album dont la plupart des titres semblent être des reprises. 
–ardoisebleue

Les pépites exhumées de l’archive

En ce temps bizarre où la rue est vide, où l’être humain, soumis à la loi d’une minuscule chose, se terre, craintif avec raison, l’écoute de la « valse à Lisa » pourrait nous faire rêver : de déambuler le long d’une rue pentue, aux échoppes ouvertes, aux enfants piaillant de tous cotés… Mais oui, il reviendra ce temps !Cet album me plaît, une mélancolie de circonstances se dégage de trois de ces titres. Je l’ai mis dans ma libremusithèque.
— ardoisebleue

Nouvelles du forum et autres

par Shangri-l, 

Calyman continue sur la série de single qu’il a lancée il y a quelques mois, et qui grandit à un rythme soutenu, avec cette fois « Reinit Yourself » : discussion

On parlait de la SPRé le mois dernier… Qui a finalement répondu à Trafic2Rock que toute webradio, même de musique libre, devait s’acquitter d’une redevance annuelle se comptant en centaines d’euros ! On continue de discuter de cette société de perception des droits ce mois encore, donc : discussion

Grande nouvelle, l’AMMD est de retour sur Dogmazic avec de très nombreuses publications au sein de notre archive de divers de ses groupes et projets. Au passage, ça a été l’occasion de remonter, sur le fil dédié « technique » sur notre forum, quelques remarques et de dépister quelques bogues dans le processus de publication de musique sur Dogmazic.net : discussion

Still Living Creature dévoile en streaming une nouvelle piste mi-house mi-garage de son album à venir « All Year Long » : discussion

Quelqu’un est venu nous trouver pour solliciter notre culture musicale en l’aidant à retrouver une chanson dont il ne sait presque rien : discussion

On discute d’un changement de lecteur audio pour la page web de Radio Dogmazic : discussion http://forum.musique-libre.org/discussion/comment/61825/#Comment_61825

Sinon dans les nouvelles diverses, une personne est encore venu nous voir pour récupérer les accès à ses comptes musicien crées il y a plus de 10 ans… Dogmazic assure la pérennité 🙂 C’est pas tous les acteurs de la musique en ligne qui peuvent en dire autant !

Outro

Ont contribué à la rédaction de cet éditorial de ce mois : Shangri-l, trebmuh/olinuxx, ardoisebleue, nomys, et calyman.
Il est issu d’un travail collaboratif fait par ceux et celles qui s’impliquent dans la vie du projet. Si vous souhaitez contribuer à un prochain édito, rendez vous sur le fil de forum de l’édito du mois sur http://forum.musique-libre.org .
Cet éditorial est librement redistribuable selon les termes de http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0 et vous êtes fortement et librement invités et encouragés à redistribuer cet article ! Si vous le faites, mettez nous le lien où vous l’avez redistribué en commentaire de cet article, ça nous fera plaisir.

Infos générales

L’archive dogmazic.net est éditée par l’association Musique Libre.
Suivez nous et/ou venez participer sur :
– notre blog https://musique-libre.org
– notre forum http://forum.musique-libre.org
– notre canal IRC http://dogmazic.net/irc/