Édito musical de dogmazic – février 2020

Bonjour et bienvenue dans cet édito mensuel de Dogmazic.net pour février 2020 !

Voici les nouveaux albums de ce mois, suivis des « pépites exhumées de l’archive ».

Nouvelles publications sur Dogmazic.net pour le mois écoulé

toobass

Une piste audio toute seule ici. Un truc un bizarre au premier abord, qui se rapprocherait un peu de Keziah Jones peut être, un truc qui mélange de la basse funky, avec un texte parlé en français, et des ambiances sonores planantes. Un truc furieusement ancré dans les années 80 ! Assez expérimental/fusion ! J’adore !
— olinuxx/trebmuh

Onze piste de toobass ici. Pareil, du funky groove coloré des années 80, avec des pointes de zouk ou de musique chaloupée qui sent bon les îles. Avec des basses qui slappent, des sonorités de Rhodes ou de guitares whawha imitatrices, des saxophones en solo déchirant, et toujours des textes en français et chantés pour la plupart ici. J’adore toujours ! Et hop, c’est mis dans mes favoris sur mon compte Dogmazic ! 
— olinuxx/trebmuh

Douze pistes ici pour un autre album de toobass. Toujours cette vague de bien-être musical, chaude et veloutée. Il y a vraiment un sentiment de calme et de douceur qui fait du bien dans cette musique. Et ceci pardonnera largement les quelques fausses notes que l’on peut percevoir ici et là. Mis également dans mes favoris !
— olinuxx/trebmuh

Un morceau unique ici. Toujours dans un style radio pop/funky/année80.
— olinuxx/trebmuh

Encore un morceau unique ici aussi. Morceau dans lequel la voix est utilisée comme un instrument, pas de texte ici.
— olinuxx/trebmuh

Joseph Curwen

Il convient de noter que cet artiste avait déjà publié précédemment deux albums dans l’archive. Évidemment écouter tout ça est matériellement impossible, aussi pour me faire une idée je lance la lecture aléatoire sur l’ensemble du catalogue de cet artiste au nom inspiré par le sorcier maléfique de l’œuvre de H.P. Lovecraft :     https://play.dogmazic.net/#artists.php?action=show&artist=6618 Voilà, ça commence, des arpèges de guitare et une batterie légèrement asynchrone, une basse en retrait et des nappes de synthé… Pas de voix dirait-on ; un petit changement d’harmonie mais les arpèges de guitare restent sur la même rythmique, la batterie lorgne du coté du post-rock… Des notes aigrelettes de piano ou de clavecin. Du travail d’ambiance, il n’y a pas à dire, un peu lésé par une production « tout terrain » qui rendrait mieux hommage au morceau avec un poil plus de subtilité dans les dynamiques… Et… Le morceau dure, dure, c’est « J’attendais la pluie ». Le travail autour des harmonies sur des arpèges continue d’évoluer tranquillement… Voilà on approche de la fin, tout en subtilité… Et… C’est fini ! Morceau suivant ! Une grosse basse et des orgues très présents, des synthés vintage. Ah, une ligne vocale parlée ! Hop le morceau évolue très sympathiquement avec des claviers un peu à la Doors. À nouveau un travail à base d’ambiance, mais déjà plus guilleret, malgré un coté « orgue d’église » assez assumé dans l’orchestration. C’est « Welcome back hal ». Et on continue sur la lecture aléatoire… Une petite instru qui commence mi ambiant mi trip-hop, une basse lourde et sympa. Une voix féminine récite un texte, des nappes de synthé s’entremêlent. Décidément on pense au Doors, mais plutôt à l’album posthume enregistré sur les récitations poétiques de leur défunt chanteur. Il n’y a pas à dire, c’est vraiment de la musique d’ambiance, pas du tout orientée vers la piste de danse ! C’est Kublakhan ! Ah, voilà un gros synthé saturé, une batterie minimale qui poum-tchake, et pour égailler un peu l’ambiance des petites lignes de synthé guillerettes, des rythmes complexes déjà sans avoir cependant l’air d’y toucher. C’est « The dark sun »…
Bon, laissons un peu passer le temps et les morceaux, pour avoir une vue un peu plus « d’ensemble » du travail de cet artiste… Entre nappes de clavier et poésie récitée en anglais, c’est un peu répétitif mais c’est le prix à payer pour la grande cohérence de ses travaux. Ah tiens un morceau un peu dansant, aux cotés mi-synth wave mi-8bit, avec toujours cet aspect lugubre et gothique malgré tout. Un autre morceau tout en ambiance façon film d’horreur mais avec une petite touche de légèreté fort bienvenue
Et voilà, je n’irai pas plus loin, mon but ayant été seulement de vous donner une vague idée de ce qu’est l’œuvre de Curwen et qui sait, peut-être l’envie d’y jeter une oreille !
— Shangri-L

Autres

Deux morceaux de musique croyante chrétienne. Zoukée, en langue française, avec du vocodeur et des effets dans les voix.
— olinuxx/trebmuh

Un morceau unique. Un instru’ hip-hop batterie/basse/piano/synthé avec un texte en français par dessus.
— olinuxx/trebmuh

Seize pistes pour environ une heure et quart de musique orchestrale. Très chouette écoute d’un univers assez vibrant et féerique, qui fait monter l’imaginaire en flèche et planer le rêve. C’est mis en favori ici aussi !
— olinuxx/trebmuh

51 pistes ici. Oui. 51 ! Pour plus de six heures de son. Ça oscille entre l’expérimental, la noise, le post-rock, l’ambiance, le bruit, la matière audio, de la destruction,… Attention, il ne faudrait pas ici s’attendre à une écoute facile et tout se faire en 6h30 d’affilé !
— olinuxx/trebmuh

Deux nouveaux morceaux de Calyman de 3 minutes chacun. En fait, il semble que ce soit les deux même morceaux. Toujours dans la famille musicale de l’électro mais qui semble d’avantage travaillé dans la vague radiophonique actuelle.
— olinuxx/trebmuh

Vingt morceaux ici, pour environ un peu plus d’une heure et quart de musique. Du hip-hop avec des textes parlés et rapés le plus souvent, et parfois des couplets chantés. Des textes écrits et ficelés, comme d’habitude. On aime ou pas, en tout cas, c’est écrit. Assez direct dans le style d’écriture, relativement positionné.
— olinuxx/trebmuh

Ah ben v’la que revoilà Explicite, avec son habituel album annuel, et ça fait 20 ans que ça dure ! Du très bon hip-hop hors de toutes les vagues, avec en intro une poignante piste où il explique pourquoi et comment il continue hors des sentiers battus. Ça reste très old school et pas du tout vocodé, d’ailleurs un des titres moqueurs en interlude se raille de ces rappeurs qui ont du « mal à articuler ». Les textes sont très bons mais ne monopolisent pas l’attention néanmoins et on se laisse volontiers porter par le flot et les instrus’, qui sont comme d’hab’ de très bonne qualité. Une borne romaine dans l’histoire d’Explicite est posée là, et si vous kiffez, vous allez sans doute vouloir creuser plus loin la discographie conséquente de cet artiste électron libre.
— Shangri-L

Six morceaux pour un total d’un peu plus d’un quart d’heure de musique rock, à tendance indus’ avec ses passages répétitifs comme des chaines de production à l’usine et/ou électro avec ses sonorités synthétiques léchées. Pas de chant. De la musique qui pose des ambiances qui font peur… à ne pas écouter dans un cimetière ! Ou si, au choix… En tout cas, il m’arrive fréquemment de le dire dans ces colonnes, probablement parce que musique et film sont intimmement liés, ceci ferait une belle B.O. de film genre Agatha Christie, ou autre film du genre… Plutôt bien réalisé et mixé, chouette travail.
— olinuxx/trebmuh

Treize pistes ici, totalisant un peu plus d’une heure de musique. Il s’agit d’intro de quelques secondes, puis de distorsions pour le reste, et de quelques secondes d’outro pour chacun des morceaux. Plutôt chaotique !
— olinuxx/trebmuh

Les pépites exhumées de l’archive

Pas de pépite exhumée pour ce mois-ci. On vous rappelle que vous pouvez librement participer à la rédaction de ces éditos et donc revenir parler d’une ancienne publication qui vous aurait plu ! Regardez le forum de Musique Libre pour plus d’infos !

Outro

Ont contribué à la rédaction de cet éditorial de ce mois : Shangri-l,  olinuxx/trebmuh.
Il est issu d’un travail collaboratif fait par ceux et celles qui s’impliquent dans la vie du projet. Si vous souhaitez contribuer à un prochain édito, rendez vous sur le fil de forum de l’édito du mois sur http://forum.musique-libre.org .
Cet éditorial est librement redistribuable selon les termes de http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0 et vous êtes fortement et librement invités et encouragés à redistribuer cet article ! Si vous le faites, mettez nous le lien où vous l’avez redistribué en commentaire de cet article, ça nous fera plaisir.

Infos générales

L’archive dogmazic.net est éditée par l’association Musique Libre.
Suivez nous et/ou venez participer sur :
– notre blog http://musique-libre.org
– notre forum http://forum.musique-libre.org
– notre canal IRC http://dogmazic.net/irc/

Une réflexion sur « Édito musical de dogmazic – février 2020 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.