Archives de catégorie : Netlabels / Collectifs

L.A. 2013, une compilation de soutien à Dogmazic.

L.A. 2013, une compilation de soutien à Dogmazic.

par l’association Taenia Solium [avril 2009]

 »L.A. 2013 », une compilation de soutien au site Dogmazic.net et à l’association Musique Libre. C’est une cassette 13 titres tirée à 300 exemplaires avec pochette sérigraphiée et livret, diffusée à prix libre. Les bénéfices iront soutenir Dogmazic, site de téléchargement gratuit et légal de musiques placées sous licences ouvertes (copyleft).
Cette cassette est disponible auprès des groupes, dans différentes distros et en envoyant un peu d’argent et un mot gentil à notre adresse. Si vous souhaitez la diffuser, contactez-nous.
La compilation est sur la page disques. Ci-dessous, plus de détails.
A bientôt.

FACE A 1. Le Temps des Mobylettes – Laws of destiny /// 2. Dure-Mère – Quien La Mato A Lulu /// 3. Sex Drugs & Rebetiko – Kaigomai /// 4. Fast Arbeit Babies – Nécromancie /// 5. Revengers – N’être humaine /// 6. Unhinged – Personne ne sourit plus FACE B 1. Stanok’n’roll – 4 minutes mortelles /// 2. No Shangsa – Running on mars /// 3. Parpaing – 35 mm /// 4. Scarb – Génisse matrice /// 5. Headwar – Sick Mr /// 6. Marylin Rambo – Bouine Bouine /// 7. Louise Mitchels – Massilia Sauce Guindou

Pour les férus de propriété intellectuelle, voici les licences des morceaux (les utilisations pour lesquelles vous avez l’accord explicite des auteur-e-s) : ici pour Dure-Mère, Scarb, Stanok, No Shangsa, pour les Louise Mitchels et pour Unhinged. Pour Sex Drugs & Rebetiko, Marylin Rambo, Headwar, Parpaing c’est ici, mais pour Le Temps des Mobylettes ça se passe . Enfin, c’est ici pour les Fast Arbeit Babies et pour Ze Revengers.

Pour la commander :

Taenia Solium
10 rue Yves Farge
38600 Fontaine
taenia-solium.net

Une compile K7.
Depuis que l’association taenia solium édite des disques, on a toujours cherché à subvertir les règles du commerce. Comment faire circuler des objets qui ne sont pas des marchandises? On a tenté plusieurs manières : compilations gratuites, disques à prix libre. Aucun de nos disques n’est soumis au copyright classique : la musique est faite pour circuler. C’est donc logiquement qu’on a mis tous les morceaux de nos disques en téléchargement gratuit sur taenia-solium.net et dogmazic.net. Légal, gratuit, associatif, militant : le téléchargement sur Dogmazic est une bonne alternative au réseau social-commercial Myspace.
Mais nous ne sommes pas un ‘net label’. L’existence d’objets physiques qu’on peut prêter, donner ou perdre est très importante pour nous, et nous prenons grand plaisir à fabriquer nous-même les pochettes en nous mettant de l’encre sur les doigts, et à donner ces disques à nos amis ou à des inconnus. Le numérique permet la copie à l’infini sans perte de qualité, mais l’aspect abondance du téléchargement est aussi plein d’effets pervers. On se souviendra toute notre vie du vinyle que notre grande soeur nous a offert à 12 ans, alors qu’un mp3 parmi 25000 autres est vite oublié. Les cadeaux dématérialisés, copiés en 1/4 de seconde ont sûrement moins de valeur qu’un bon vieux bout de plastique et de carton emballé dans du papier-cadeau à fleurs. Sans parler que sous l’image idyllique qui présente internet comme synonyme de Liberté, et le téléchargement comme la transmission planétaire de toute notre production ârtistique, Internet est un réseau farci à la pub, où Big Brother is also downloading you, et où la richesse cesse d’exister sur simple caprice : demain mon disque dur meurt, et les 15 giga de musique que j’avais dessus aussi. Alors je me rabattrais sur mes vinyles, mes cassettes et mes disques!
Bref, nous sommes un peu défiants quant à la dématérialisation de la musique… mais nous sommes sur Dogmazic. Alors une manière que nous avons trouvé de soutenir l’action de Dogmazic et de l’association Musique Libre !, c’est d’éditer cette compilation paradoxale. Une compilation de soutien car même si Dogmazic c’est gratuit ça coûte des sous pour l’entretien et la bande passante (environ 650 euros par mois), et au lieu d’agir en simple consommateur de truc gratuit, et bien là on participe, on soutient.
Une bonne vieille cassette. Analogique. Avec une pochette et un livret. Qui pourra fondre au soleil. Qu’on peut mettre dans un autoradio. Qu’on peut offrir à ses parents. Un bout de plastique fabriqué à Lyon, une pochette imprimée à Grenoble. Un objet vrai dans mes mains, avec du vrai son, pas du mp3 qui supprime une fréquence sur deux sous prétexte que mon oreille fait pas la différence (mais mon coeur si!). En plus si ‘le cd c’est dépassé’ alors la cassette plus personne ne s’en souvient ! Pourtant la cassette c’est bien, c’est solide et ça ne saute pas dans mon vieux camion sur les petites routes. Et enfin une cassette ça à deux faces, pour fabriquer une ambiance de compil, ça change tout !
Finalement, c’est un beau paradoxe de ressortir ce format du passé pour soutenir une association technophile.

Prix Libre ?
Cette cassette coûte environ un euro à la production. 300 exemplaires : 300 euros avancés par taenia solium. Au dessus de 1 euros, les sous sont reversés en soutien à Dogmazic. On s’est dit que ça serait pas mal du coup de vendre cette cassette 3 euros ou 4 euros, peut-être 5. Puis on s’est dit, démerdez vous, soutenez comme vous voulez et pouvez, on ne va pas encore vous imposer un truc! On vend donc cette cassette à prix libre, et les sous récoltés iront dans les caisses de Musique Libre pour continuer l’aventure.

Licences libres et temps de cerveau disponible.
Les licences libres, on peut s’en foutre royalement, soit parce qu’on préfère adhérer à la sacem et assumer la propriété intellectuelle (ainsi que de financer les boites de disques), soit parce qu’on s’en fout de la légalité et que la liberté d’une œuvre n’attend pas l’autorisation de ceux qui font des lois. Quand on est dans ce deuxième cas, il peut arriver qu’en se réveillant un matin on aille sur intenet et qu’on trouve ses morceaux sur un site qui fait du pognon et de la merde. On s’en fout moins d’un coup. Le but n’est pas tant de savoir si les licences libres sont  » la solution  » à un système commercial liberticide, mais de faire des choix : entre partage universel et lutte contre la récupération, entre gratuité désintéressée et gratuité qui permet de rendre ton cerveau disponible à la pub, entre donner ta musique à des mercenaire du Web 2.0 ou la mettre à disposition sur un site où il y a une charte et une éthique claire. Qui a dit que mettre ses morceaux en téléchargement était plus simple que de faire un disque ou une cassette ? En tout cas, ça vaut le coup de soutenir des gens qui font qu’on a encore le choix, comme Dogmazic.

Punk et cie ?

Le choix des groupes qui sont sur cette compilation s’est fait un soir de réunion au vin rouge chez Romain suite à une discussion monumentale sur Los Angeles 2013, et un débat sur son sens profond. Autrement dit on n’a pas tergiversé pour savoir si les groupes qu’on avait envie de mettre c’était du punk ou pas (il paraît que le punk c’est dans ton coeur pas sur ta tête) si c’était uniquement des gens d’un même mouvement ou d’une même famille. En général ces groupes ne recherchent pas la professionnalisation, vendent leur disques pour trois cacahuètes quand ils ne les donnent pas, traversent l’Europe (et même plus) pour un micro-défraiment. Ils évoluent dans les circuits do-it-yourself (alias fais le toi-même ton concert ton disque ton bar ta sécu etc.), Et ça leur plaît, oui, oui, et à nous aussi. Tous les groupes de cette compile ont une page sur Dogmazic.

Los Angeles 2013.

Los Angeles 2013 (Escape from L.A.) est un film américain réalisé par John Carpenter, sorti en 1996. Le débat est donc lancé, film de merde ou film culte ? Pour ma part j’ai un faible pour les films de SF des années 80/90 avec des héros un brin loosers, genre Johnny Mnemonic ou Madmax, alors à Los Angeles 2013, je dis oui !
Mais quel rapport avec cette cassette me direz-vous ?
Et bien c’est simple. Je crois qu’il est possible et même probable que nous voyons de nos yeux le déclin de cette débauche de technologie qui sert d’arme au quotidien. Plus d’internet, plus de satellite, plus de portable donc, ton disque dur te fait un joli serre livre, et là, tu t’aperçoit d’un coup, que t’as plus d’amis parce qu’il étaient sur Faceback et Meetoc, t’as plus de musique car tes 1230 morceaux étaient sur ton i-truc et qu’il marche plus, t’as plus de photos, t’as plus de lettres, etc. Le mot ‘virtuel’ prend donc tout son sens et le mot ‘réalité’ qui lui est juxtaposé parait bien décalé tout d’un coup. La jolie réalité, avec un brin d’indépendance dans le mode de fabrication, un petit objet d’une richesse incroyable qui peut aller de ma main à ta main… Allez Snake, fait plaisir à l’incroyable romantique obscurantiste que je suis, tape 666… et bienvenue chez les humains !

Merci aux groupes, à Olive pour le mastering et à Sylvain pour le lapin.

Association taenia solium, avril 2009.

Brigade Neurale & Midinette Records remix/cover contest

Puisque c’est la saison des remix, avec par exemple ce site proposant les morceaux d’un artiste assez célèbre 🙂 nous relayons cette info provenant de la Brigade Neurale.
English version below

La Brigade Neurale (http://www.brigadeneurale.org) s’est associée avec Midinette Records (http://www.midinetterecords.net) pour réaliser un concours de remix, reprises, réarrangement de l’ensemble du catalogue Midinette records (les releases MIDI01 à MIDI18 sauf MIDI15). Cela comprend un vaste choix de plus d’une centaine de titres !

Comme d’habitude le concours est ouvert à tous, et l’inscription se fait en nous envoyant un simple mail ! Il est ouvert pour une durée de 6 mois, et fera l’objet d’une netrelease.

Nous pourrons fournir les pistes séparées de certains morceaux (nous ferons une liste), demandez-nous, on verra ce qu’on peut faire ! En tout cas, les pistes qu’on aura à disposition seront accessibles sur notre site donc mettez-le en favori

http://www.brigadeneurale.org/midinette.html

Les Règles :

– La durée du morceau doit être de 3 à 4 minutes
– Utiliser des éléments d’un morceau (ou de plusieurs – ça peut être intéressant) de Midinette Records, et nous indiquer lequel !
– Pas de restriction au niveau du style, ou de la vitesse
– Les titres proposés devront être validés par les artistes remixés pour être distribués.

La Brigade Neurale et Midinette Records distribuent gratuitement leur musique sous licence Creative Commons.

——ENGLISH VERSION——-

La Brigade Neurale (http://www.brigadeneurale.org) associated with Midinette Records (http://www.midinetterecords.net) for a remix,cover, re-edit, re-make contest of the entire Midinette releases (From MIDI01 to MIDI18 except MIDI15). You can choose between almost 100 tunes !
As usual this contest is open to anyone, and registration is as simple a mail, send us your name and a link to your website ! You have 6 month from now and your work will be on a netrelease !
We can provide separate outputs from some tunes (not all of them, we’ll make a list asap), ask us and we’ll see what we can do. All the separate outputs we have will be available on our website, so bookmark us !

http://www.brigadeneurale.org/midinette.html

Rules :

– Length must be 3 or 4 minutes
– Use elements from a Midinette tune (or several ones – it can be interesting) and tell us wich one it is !
– No style or speed restrictions
– The titles you submit will be check by original artists for validation.

La Brigade Neurale & Midinette Records shares their free music under Creative Commons licence.

http://www.brigadeneurale.org

NiN publie Ghosts I-IV en CC by-nc-sa !

(eng below) Depuis la publication de la Philosophie de la Musique libre en 1994, et l’apparition de la Licence Art Libre en 2000, puis des Creative Commons en 2002, des centaines de milliers de musiciens ont emprunté cette voie, et répandu par millions de morceaux « une musique individuelle au lieu d’une musique pour les masses » (1). Aujourd’hui Trent Reznor les rejoint, en publiant Ghosts I-IV, le nouvel album de Nine Inch Nails.

Trent Reznor, ce n’est pas nouveau, n’est pas content du tout du sytème actuel de l’industrie musicale, l’a déjà fait savoir et a déjà franchi des pas concrets, comme la production de l’album de Saul Williams Niggy Stardust (100 000 téléchargement offerts, puis vente directe, à prix équitable, sur le site de l’artiste directement). Et voici : on lit sur http://ghosts.nin.com/main/faq : « Ghosts I-IV is licensed under a Creative Commons Attribution Non-Commercial Share Alike license. An exciting partnership and experience regarding this release will be announced soon. » Les morceaux seront donc librement copiables, partageables, on pourra s’en inspirer, les remixer, sampler, pourvu qu’on cite l’auteur (by attribution), qu’on redistribue sous la même licence (share alike) et gratuitement (non commercial : réservant donc la possibilité d’en faire commerce, soumise à autorisation expresse. Une des restrictions de certaines licences Creative Commons les empèchant de mériter tout à fait le terme de « libre » – vieux débat que nous n’évoquons qu’en passant). Reznor annonce un partenariat et une expérience liées à cette publication sous CC. Mise des morceaux à disposition sur CC mixter ? Création d’un netlabel CC ? Autre chose ? Un projet de plus qui viendra renforcer la visibilité des licences libres ; à suivre.

..

eng: Since Free Music Philosophy was published in 1994, since the launch of Free Art License in 2000 and Creative Commons in 2002,hundreds of thousands of musicians adopted free licenses, releases millions of tracks of what may be named « individual music instead of music for the masses »(1′). Now Trent Reznor joins the movement with Ghosts I-IV, the new NiN’s release.

It’s no big news Reznor strongly disagrees with music industry nowadays actions and stances. He has already said it quite adamantly, and crossed concrete steps, such as production and release of Saul Williams’ Niggy Stardust with Saul Williams (100.000 gift downloads then direct online order on the proper musician’s site, at fair price). And there it is: one reads on http://ghosts.nin.com/main/faq : “Ghosts I-IV is licensed under a Creative Commons Attribution Non-Commercial Share Alike license. An exciting partnership and experience regarding this release will be announced soon.” NiN’s music to freely share, copy, to freely inspire from, remix, re-use, provided: you quote the author (by attribution), distribute it under same license granting same rights (share alike) and be it for non commercial use (which condition may be waived only with express and formal agreement of the author. here is one restriction of some CC licenses impeding it deserving totally the « free » denomination – old debate we won’t re-launch now). What is now this « exciting partnership and experience regarding this release » Reznor is tantalizing us with? Release of the tracks on CC mixter? Launching of a CC netlabel? What else? One more initiative that will reinforce the visibility of free licenses. Soon more on this.

..

(1) Autorisons-nous ce rappel, à l’occasion de l’annonce sur fmpl.org d’une prochaine version de la FMPL (eng) : « Nous verrons peut-être surgir une musique individuelle au lieu d’une musique pour les masses. Étant donné le mode de diffusion de votre musique sur Internet, vous enrichirez la quantité d’informations disponibles sur le réseau tout en atteignant des publics dont vous n’aviez jamais rêvé!
À plus long terme, la mainmise des grandes firmes sur la musique que les gens écoutent sera brisée. La musique est devenue une industrie institutionnalisée qui débite des produits musicaux. L’industrie musicale restreint le droit de reproduction et les autres usages de la musique de façon à augmenter le profit, mais le prix à payer est la limitation de la créativité. Cette situation va changer. Il est désormais possible pour les musiciens de diffuser leur message musical directement auprès de leur public grâce à la technologie de pointe, enrichissant à la fois l’artiste et le monde de la musique de toutes les façons possibles. La musique est un processus créatif et un monde d’idées et de passions ; ce n’est pas un produit. » (Philosophie de la musique libre)

.

(1′) Let’s just point this out at the time of this exciting announcement on fmpl.org : a new version of FMPL is to come! : « Perhaps we can then see individual music instead of music for the masses. Given the nature of how you can spread your music around the Internet, you will be enriching the amount of information in the net as well as reaching audiences in ways you’ve never dreamt of before!
In a more futuristic sense, the major record label’s stronghold on what kind of music gets heard by the people will be broken. Music has become an institutionalised industry that churns out musical product. The music industry restricts copying and other uses of music in order to maximise profit, but this comes at a great cost, that of abridging the spread of creativity. This will change. It is now possible for performers to spread their musical message directly to fans via high-technology, thus enriching the artist and the music world in all possible ways. Music is about creative and passionate ideas. Not product. » (Free music philosophy)

Dub en sauce libre ce soir sur Divergence FM !

Ce soir à 19h00, Divergence FM diffuse sur les ondes et sur le net en stream une mixtape réalisée par PakuPaku (Les Cristaux Liquident) et entièrement composée de titres issus de l’archive de Dogmazic.net !

La mixtape sera disponible le 15 février sur le site des cristaux liquident, et sur Dogmazic bien sûr, c’est donc une avant première 😉

La diffusion est effectuée dans le cadre de l’émission « Dub Me True » de 19h00 à 20h00. Vous pouvez écouter Divergence sur le 93.9 si vous habitez Montpellier ou les environs, ou sur le net en stream.

Divergence est une radio 100% indépendante, et cent-pour-sans pubs 😉

::: Playlist du mix :::

Disrupt : grave robbers from outer space
Disrupt VS Bo Marley : Ursula Dub
Bo Marley : Bauhelm
Knobz
: bomb-ar-dub
Dubosmium feat Ralfiralfiro : IstandDub
Disrutp : cheap on fire
Mikey Murka : sensi addict
Crazyh et Jezinho : Bahia
Krystoff : Holly mount zion
Dr Dub VS Volfoniq : haunted hypnotiq
Volfoniq : hypnodub
Dubsoniq : Cosmic church
Tsunami Wazahari : Disciples of the fat sound
Electronik pass’mountains : traque
R2Jeux : Boite à musique
Dataspirit : ask her
Blue vitriol : cryovolcano
Massagana : do free blow
tdBt : l’échapée ultramarine dub
Bo Marley : der tod is kein problem
Dam di : big brother
Volfoniq : drumsong riddim

Un grand merci à tous les artistes qui ont accepté la diffusion de leurs titres, à Yohan pour son émission, Divergence FM, et Dogmazic !

Meuh!!! Un phénomène de société

Pour mon premier article sur Dogmazine je vais attaquer avec le phénomène « MEUH!!! »

Véritable Tsunami lancé par l’ami Dana avec sa photo de 4 meuhs les sabots dans la neige.

Notre camarade tdBt n’a d’ailleurs pas manqué de faire le rapprochement avec les Fab Fours (la coupe de cheveux sûrement).

Depuis, la vague n’a cessée de prendre de l’ampleur et les créations sonores pleuvent (à écouter ici) ainsi que les réactions.

On peut voir sur le forum Dogmazic des sondages sur quelle license adopter, le style, des « MEUH!!! » à tout va, des commentaires, etc.
On se demande bien où tout ça va finir. Rachat des américains? Menaces russes? Attentats? Reportages?

Continuer la lecture de Meuh!!! Un phénomène de société

Interview exclusive de Les Cristaux Liquident

Les Cristaux Liquident (LCL) sont présent depuis les tous débuts de Dogmazic. C’est en tant que label qu’ils s’expriment aujourd’hui. J’ai voulu en savoir plus …

Rico

Hello cher Nicolas alias Pakupaku, peux-tu nous parler de Les cristaux liquident ? D’abord, pourquoi ce nom étrange venu d’ailleurs ?

On pourrait imaginer que c’est une allégorie de l’affichage numérique, une ode aux paysages binaires dans lesquels on baigne depuis pas mal de temps déjà…

Comment et quand tout cela a-t-il démarré ?

Dans le Formol. On faisait partie en 2000 du collectif « Formol », déjà pluridisciplinaire (musique, design, web, prêt-à-porter) . A l’intérieur de ce collectif se sont montées plusieurs formations musicales, dont « Les cristaux liquident » (le groupe, qui a cessé d’exister il y a un an). Actuellement Les cristaux liquident c’est un netlabel, mais aussi depuis 2003 une association dont l’activité principale est l’organisation d’évènements culturels. Continuer la lecture de Interview exclusive de Les Cristaux Liquident

Sorties chez Al Dente records

Signalons aussi, ces derniers jours, deux sorties chez le dynamique label rochelais Al Dente Records :

Moïse - Uncensured tracks

En écoute sur DogmaZine : An eye for an eye

An eye for an eye

Et, autre release :

Freaks are waking up

Vous pouvez savourer ici : Surfin’ my wave

Surfin’ my wave

Alors, ça donne envie d’aller télécharger tout ça non ?

New release from JAHTARI

Farther East

Le prolifique label allemand JAHTARI, nous gratifie d’une nouvelle release DUB. Il s’agit de Ras Amerlock qui nous vient de Milwaukee (US). Encore une tuerie 8bit DUB !

Un petit aperçu ? Clik dessous 🙂

Farther East