Tous les articles par aisyk

Aisyk est un auteur-compositeur-interprète, graphiste, illustrateur sonore. Ses travaux se concentrent sur la perception des sens, la création d'ambiances, d'atmosphères originales, oniriques ou fantastiques.

The Polish Ambassador – Secrets of a Psychedelic Homestead

Nous avions déjà chroniqué ce groupe il y a quelques temps, voici ici leur nouvel album beaucoup plus électro que les précédents, mais en gardant toujours ce côté « zoo », « jungle » caractéristique.

Stevia Sphere – Software privacy

Petit trip 8bits, ou plutôt mods ! Dans la droite lignée des ambiances électro liées à ce mouvement né avec les Amiga et Atari, Stevia Sphere nous propose son voyage musical !

Mix’Art MYRYS appel au don

Mix’Art Myrys, collectif d’artistes autogéré, subit des attaques sans précédent depuis janvier 2021 par Toulouse Métropole et la Ville de Toulouse (coupure des subventions, arrêté de fermeture administrative, campagne de communication mensongère). Aujourd’hui notre résistance se porte sur la sauvegarde de l’association et sa capacité à rebondir. Nous avons ouvert un appel aux dons pour sauver Mix’Art Myrys, lieu de création et d’expérimentation artistique, sociale et sociétale.

Avec cet appel, du 8 avril au 8 mai, nous prenons la parole pour partager notre lutte, notre désir, notre urgence. Un mois de performances hybrides et poétiques Crie, Crée, Crois, Brûle. 

Participation toujours libre et plus que jamais nécessaire !

https://www.helloasso.com/associations/mix-art-myrys/collectes/appels-aux-dons-8-au-8

Source : https://vive.mixart-myrys.org/crie-cree-crois-brule/

Mix de Jumpsuit Records

Voici un mix des créations du netlabel californien Jumpsuit Records !

Musique Libre achète une salle de concert !

Pour un inauguration dès ce soir ! Oui nous faisons partie du panel de test des événements culturels décidé hier soir par E.Macron.

Pas mal, non ?

Un contexte difficile, mais un bout du tunnel !

Oui, nous connaissons le contexte compliqué en ce moment. La pandémie a gravement touché le secteur musical, peu d’artistes peuvent donner des concerts (à part à l’extérieur, pour 6 personnes…). De nombreux et nombreuses intermittents et intermittentes n’ont plus de travail depuis des mois et se posent de sérieuses questions sur la reprise, leur statut…

Et bien justement ! Nous voulons apporter au secteur un vent de fraîcheur et d’enthousiasme ! Ce fut une décision difficile à prendre, au CA, les débats ont été très fournis (fallait-il organiser une AG pour décider de cela ?), et puis un consensus est tombé. Oui nos activités nous permettent d’investir sereinement dans ce projet, nous avons pu avoir de nombreux fonds grâce à la vente de papillotes musicales pendant le confinement.

Inauguration ce soir !

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, nous avons pu obtenir une autorisation spéciale du préfet pour inaugurer notre nouvelle salle ! Toutes les informations sur notre infoline dédiée à l’événement : 3672 *1 DGZ 245346

À ce soir !!!

concert

The Polish Ambassador – Bebe

Après quelques temps où je n’avais pas trop le temps, voici une mini chronique d’une sortie d’un label que nous suivons depuis quelques années.

The Polish Ambassador, nous les avions déjà écouté et apprécié auparavant, ils reviennent avec « Bébé », une balade électro-zen pour vos chaudes soirées d’hiver. Bonne écoute !

Radio Dogmazic !

La nouvelle version de Dogmazic Radio est en ligne !

Fini le design super moche (qui était un de mes bricolages)
On n’a plus peur d’ouvrir la page.
Merci à @aisyk pour le coup de main + @hogren et @fufroma pour la mise en ligne, merci aussi @shangril ,
d’avoir pistonné le projet.
Si vous voyez des améliorations à apporter, n’hésitez pas à consulter le github radio dogmazic
Le pic de fréquentions (auditeurs simultanés) est à 15-17, ce qui est honorable pour une radio indé.
Elle est bien sûr écoutable sur le lien ci-dessous :

https://radio.dogmazic.net/

(article extrait du post de @kidjazz dans notre forum)

L’état français nationalise la SACEM pour que les redevances de la copie privée aillent aux hôpitaux

C’est un choc pour beaucoup d’auteurs, compositeurs et éditeurs, mais nous sommes en guerre et toutes les ressources doivent être allouées à l’effort national.

Une nationalisation bienvenue

Après les dernières lois sur le droit d’auteur, puis les décisions de justice, l’État a décidé de rapatrier toutes les ressources disponibles pour financer les hôpitaux. Ainsi, toutes les redevances pour copie privée des lieux diffusant de la musique, mais aussi les redevances sur les matériels informatiques, les redevances perçues pour le compte de la SPRé par la Sacem sont concernées.

Avec cette nationalisation, l’État permet une gestion plus juste des sommes récoltées en lien avec l’économie réelle du moment, le focus sur un des métiers les plus importants pour faire tourner le pays : l’hôpital.

Jack Gollman approuve des deux mains

Dans une interview en webcam cachée, nous avons pu nous entretenir avec un auteur, compositeur et éditeur les plus influents au sein de la Sacem. « Tout ce qui est bon pour l’hôpital, est bon pour les artistes », a-t-il répété à l’envie. « Et même si c’est pour certains une grande perte de revenus, au moins ils seront bien gérés », ajoute-t-il avec un peu de malice.