Archives par mot-clé : culture

@diffuser – Podcast n°42

42ème podcast de l’ex-blog www.adiffuser.net, avec une petite sélection d’extraits des albums découverts lors du mois de février 2015 ainsi qu’un aperçu des sorties des netlablels de ce même mois.

Attention, les licences diffèrent selon les morceaux ! Vous pouvez trouver les références complètes de chaque titre (netlabel, artiste, album, morceau, licence) dans les commentaires temporels ainsi que dans la liste ci-dessous…

Crédit image :
Untitled, par Elizabeth English, sous licence CC-BY
www.flickr.com/photos/eforelizab…4/in/photostream/

Tracklist :

01-Stranger in the Alps – Pattern Matching – Pattern Matching (CC-BY-NC-ND)
strangerinthealps.bandcamp.com/album/pat…-matching

02-Slow Parade – Big Plans – Big Plans (CC-BY-NC-ND)
slowparademusic.bandcamp.com/album/big-plans

03-domlebo – Bricolages – T’as dit papa (CC-BY-NC-SA)
domlebo.bandcamp.com/album/bricolages

04-In-sista – Bia-kum – Sonidero Cumbiero (CC-BY-NC-ND)
in-sista.bandcamp.com/album/bia-kum

05-Moving Parts – Moving Parts – Subjective (CC-BY-NC-SA)
movingparts.bandcamp.com/album/moving-parts

06-Zebra – Homo Habilis – Ocean (CC-BY-NC-ND)
zebra3.bandcamp.com/album/homo-habilis

07-Munlet – EP4 – Torsion (Parte I) (CC-BY-NC-ND)
munlet.bandcamp.com/album/ep4

08-Norval & Alix – Dark Country Road (CC-BY-NC-SA) (blocSonic – Dark Country Road, by Mr. & Mrs. Smith)
www.blocsonic.com/releases/show/dark-country-road

09-EvilMrSod – Going Down (We’re All) – Going Down (We’re All) (CC-BY-NC-SA)
evilmrsod.bandcamp.com/album/going-down-were-all

10-Ike Turner – Old Rusty Bones – Beer (CC-BY-SA)
guiltslice.bandcamp.com/album/old-rusty-bones

11-Featherfin – Butterfly Girl EP – You Left Me (feat. Richard Holmsen) (CC-BY-NC-ND) (EardumsPop)
www.eardrumspop.com/2015/02/24/epop038-featherfin/

12-Madoka Ogitani – Take a Walk – Wind (CC-BY-NC-ND) (La bèl netlabel)
labelnetlabel.bandcamp.com/album/take-a-walk

13-The View From Bernal Hill – Sensitive Soul (CC-BY-NC)
theviewfrombernalhill.bandcamp.com/track/s…ve-soul

14-The Skellingtons – Jazz Is Dead Digital Two-Side – Don’t You Wanna Dance (CC-BY-NC-ND)
theskellingtons.bandcamp.com/album/jazz…l-two-side

15-Orphean Circus – Echo’s Hammer – Rahmeeyo (CC-BY-NC-ND)
orpheancircus.bandcamp.com/album/echos-hammer

16-2L8 – Dom Juan (Molière – Theatre Works) – Intermedio IV (CC-BY-NC-ND)
2l8toolate.bandcamp.com/album/dom-jua…theatre-works

17-Lÿ & Sersoul – Ciclo [EP] – Tormenta Mental (CC-BY-NC-ND)
lybelunar.bandcamp.com/album/ciclo-ep

18-ANuVoyce – This is Pwoient Music – A Wreck (CC-BY-NC-SA)
pwoientmusic.bandcamp.com/album/this-i…woient-music

19-dustmotes – What We Left Behind – Glass Harp (CC-BY-NC-ND) (Dusted Wax Kingdom)
dustedwax.org/dwk300.html

20-Go Dugong – A Love Explosion – Dreaming about you every night (CC-BY-NC-ND) (Fresh Yo! Label)
freshyolabel.bandcamp.com/album/a-love…osion-fy-032

21-Rachel Thomasin – Microforms – A Memory (CC-BY-NC-ND)
rthomasin.bandcamp.com/album/microforms

22-Azureflux – Bipolar Bear – Bipolar Bear (CC-BY-NC-SA (Enough Records)
enoughrecords.scene.org/release/enrmp367

23-Ohsaurus – -PUng – Stardusted (CC-BY-NC-SA) (Fwonk)
fwonk.bandcamp.com/album/fw158-pung

24-Whispering Souls – Petrichor – Womb (CC-BY-NC-ND) (Silent Flow)
silent.com.md/whispering-souls-petrichor-slnt077/

25-Guilt Slice – Catchy Noise EP – Glances (CC-BY-SA)
guiltslice.bandcamp.com/album/catchy-noise-ep

26-You Are Not Real – You Are Not Real – Hello (CC-BY-SA)
youarenotreal.bandcamp.com/album/you-are-not-real

27-Shin Wada – A Fictional Movie Soundtrack – A Real Loser Is Somebody That’s So Afraid Of Not Winning (CC-BY-NC-SA) (Bump Foot)
www.bumpfoot.net/foot240.html

Le streaming ! L’eldorado promis n’a pas lieu.

Dans cet article du Point, l’ADAMI s’insurge contre les rémunérations du streaming.

Sur un abonnement standard de 9,99 euros par mois, les artistes ne touchent que 0,46 euro alors que 6,54 euros vont aux « intermédiaires ».

infographie streaming
Et une infographie vaut mieux qu’un discours…

Le streaming ! L’eldorado promis (pour les artistes) n’a pas lieu.

Le milieu de la musique est un monde à part. Je crois que je n’ai jamais autant vu d’intermédiaires entre un artiste et son public, et tous, bien évidemment veulent en vivre. Si Mano Solo définissait son métier comme un petit artisan chef de sa PME qui faisait vivre plein de gens autour de lui, et dénonçait à la fois les pratiques des Majors et le téléchargement, force est de constater que les intermédiaires se sont multipliés avec Internet.

Entre les agrégateurs de contenus, les sites de streaming, de vente de morceaux… ce sont tout autant d’intermédiaires en sus des plus anciens à rémunérer, quand ils ne se font pas racheter par des Majors. Le travail d’un petit label se résume parfois à de longues listes de lignes de données à traiter pour savoir quelles stratégies adopter avec les additions des 0,0001 centimes reversés à untel ou à d’autres.

Et aux États Unis on s’interroge toujours sur le poids du streaming…

Mais quand on voit que Taylor Swift, n°1 du top albums 2014 aux Etats-Unis, décide de retirer ses titres de Spotify, on se fait du souci pour la viabilité du modèle économique. Le label de la chanteuse dit qu’elle a gagné environ 500.000 dollars en un an grâce à Spotify aux Etats-Unis.

Sur une plateforme moins puissante, Pandora, Pharrell Williams a gagné 2700 dollars en royalties pour 43 millions de streams de Happy, en trois mois. On peut imaginer les clopinettes que cela représente pour un petit artiste. Grosso modo, il faut environ 1500 streams pour gagner l’équivalent d’une vente d’album.

Portishead avec 34 millions de streams… c’est 2500$ par an

Si aux États Unis le poids du streaming ou « musique en continu » (ici dans un article canadien) est devenu si important qu’il a dépassé les revenus du disque.

Les récents articles sur le streaming sont très démonstratifs. Ce sont des chiffres américains (à la hauteur d’un marché important), imaginez ce que c’est pour les artistes français avec une Sacem qui les ponctionne encore plus au profit d’un système pyramidal !

En France, avec les revenus du streaming, on parle aussi de celui des abonnements…

Mr Mo du Label Jarring Effect :

A propos des 0,46 € perçus par l’artiste, cela ne veut pas dire grand chose, car ce que vous écoutez n’est pas directement rémunéré par votre abonnement. Votre abonnement fait parti d’un pot commun, on additionne les revenus puis on divise par le nombre d’écoutes, donc en fonction de la part de marché. Votre abonnement peut rémunérer Universal tout en écoutant des productions de petits indépendants… Pour un streaming d’avenir, équitable, et rémunérateur, je vous renvois sur 1D touch, dont la nouvelle version arrive dans quelques semaines. Un écosystème original et innovant. Une présentation d’une autre répartition : le modèle centré sur la consommation par utilisateur, qui consiste à répartir le montant généré par l’abonnement d’un utilisateur en fonction de son nombre d’écoutes mensuelles et des artistes qu’il a écoutés Jour4_KeynoteQ&A !

On le voit bien ici, à part des initiatives alternatives, le streaming ne rémunère pas les artistes, il rémunère, surtout, les intermédiaires. Des alternatives existent, notamment en France avec CD1D, plate-forme subventionnée par les collectivités territoriales (Régions notamment). Cela montre que l’éco-système musical n’est viable pour des artistes ayant peu de visibilité que s’il est subventionné, que si l’État (ou les collectivités) participe à la diversité culturelle.

La question pour les artistes est bien de travailler avec ses intermédiaires, et d’en limiter au plus possible leur nombre.

Les plate-formes de streaming ne sont rien sans les artistes qui composent l’attractivité de leur offre. Mais au vu des sommes que rapportent le streaming aux artistes, de l’immensité des catalogues (on parle de 35 millions de titres) et de cette démesure entre revenus et quantité, de nouvelles formes de revenus semblent non seulement résister (concerts), mais avoir plutôt tendance à se développer (vinyle). Ne serai-ce pas au final par là qu’il faudrait aller ? Vers une plus grande interaction entre les publics et les artistes ? Les licences libres ne permettraient pas ceci au final ?

Who will remaster the Masters ?

C’est une initiative vachement (meuh) intéressante du site FMA que je vous partage ici.
En effet, il s’agit de  remixer divers titres du domaine public, disponibles sur le site archive.org. Alors si vous souhaitez participer, n’hésitez surtout pas ! Surtout que vous pouvez gagner un Moog Etherwave Theremin.

Masters remastered
original image from Wikimedia Commons

Tous les détails en anglais :

Ever thought Wagner’s “Ride of the Valkyries” would be better as a speed-metal guitar solo? Or perhaps Tchaikovsky’s “1812 Overture” would sound great performed by a kazoo-and-firecracker ensemble? What about “In The Hall of the Mountain King” as a chiptune odyssey?

Great ideas, right?! We know.

We want these things to exist. And we need your help in this Masters Remastered Challenge!

First, choose a composition from the public domain. If you’re stumped (or can’t remember the original name of the composition), check the list below for some ideas. Though you can find sheet music in a variety of places, we recommend the Petrucci Music Library, which indicates public domain status of its contents. Entries will be released back into the public domain with a CC0 license, so that others can use them, too. But make these your own. Remix them, play them with instruments the composers couldn’t have dreamed of, make them as long or short as you want. Do as many (or as few) as you please.

Here are some recommended pieces you can extract from, re-work, play backwards, etc, that are in the US public domain. We’ve included links to the sheet music and at least one downloadable file that you can riff on:

BachToccata & Fugue – listen here – archive.org – wikimedia
BeethovenSymphony no. 9: Ode to Joy – listen here – wikimedia – freesound
BizetToreador Song – listen here – wikimedia – archive.org
GriegIn The Hall of the Mountain King – listen here – freepdwikimedia
OffenbachOrpheus in the Underworld – listen here – wikimedia
PonichelliDance of the Hours – listen here – wikimedia (BY-SA)
RossiniWilliam Tell Overture – listen here – wikimedia
Tchaikovsky1812 Overture – listen here – wikimedia
WagnerRide of the Valkyries – listen here – archive.org

If you submit a song that isn’t on the list, please make sure it is in the public domain before you proceed. Submissions that are not in the public domain in the U.S. won’t qualify for judging.

We’ll accept entries from March 9 until April 3, 2015.

One winner will be chosen by our panel of judges, and they will win a Moog Etherwave Theremin.

The Masters Remastered Challenge is supported in part by a grant from the National Endowment for the Arts.

@diffuser.net – Podcast n° 41

Et voici un nouveau podcast rempli de nouveautés plus ou moins neuves… ce sont en tout cas des morceaux que j’ai découverts au cours du mois de janvier (oui il faut bien tout ce temps-là pour faire un peu de tri…). Une sélection un peu plus rock que précédemment, que j’espère vous apprécierez

Un grand merci à tous ces artistes pour leur choix de partager librement leurs œuvres ainsi qu’aux netlabels pour leur travail de défrichage et de mise en avant.

Crédit image :
Rock My World, par Thomas Hawk, sous licence CC-BY-NC
www.flickr.com/photos/thomashawk…8/in/photostream/

Tracklist :

01-Obsessive Music – Community Kitchen Vol 4 : Jacqui Newland – Life is a Party (CC-BY)
obsessive-music.bandcamp.com/album/comm…chen-vol-4

02-Stu Daly – The Kingsford Session – St. Anthony (CC-BY-NC-ND)
studaly.bandcamp.com/album/the-kingsford-session

03-Atlum Schema – Year 0 – Empire of the Soul (CC-BY-NC-SA)
music.atlumschema.com/album/year-0

04- Folkroom Records – Folkroom Presents Anthology Three : Lazy Heart Parade – The Best Defence (Is All Out Attack) (CC-BY-NC-ND)
folkroomrecords.bandcamp.com/album/folk…logy-three

05-Batty Blue – Ekphrasis – Words That Itch (CC-BY-NC-ND)
battyblue.bandcamp.com/album/ekphrasis

06- LiVKi – Dark Blonde Rises (CC-BY-ND)
www.jamendo.com/fr/track/1190690/dark-blonde-rises

07-The Screens – Plastic Dreams – You’re My Fuse (CC-BY)
thescreens.bandcamp.com/album/plastic-dreams

08-Fitzcataldo & the trivettes – Fitzcataldo & The Trivettes – Gagliardo (CC-BY-ND)
fitzcataldo.bandcamp.com/album/fitzca…he-trivettes

09-Hexed Crows – Alacrán – Strobe Lights (CC-BY-NC-SA)
hexedcrows.bandcamp.com/album/alacr-n

10-Tom Flash – Tunnels Single – Tunnels (CC-BY-SA)
tomflash.bandcamp.com/album/tunnels-single

11-New Wives – Laurels (single) – Laurels (CC-BY)
newwives.bandcamp.com/album/laurels-single

12-Mi mundo solo – Drawing a simple heart – Hey (CC-BY-NC-SA)
mimundosolo.bandcamp.com/album/drawin…eart-ep-2015

13-Hollow Branches – The Hum EP – The Utopian (CC-BY-NC-ND)
hollowbranches.bandcamp.com/album/the-hum-ep

14-Angil and the Hiddentracks – Fucking with lines – I need an enemy (CC-BY-NC-ND)
angilandthehiddentracks.bandcamp.com/album/…-lines

15-Kaceo – Ne pas jeter – Ta plume (CC-BY-NC-SA)
kaceo.bandcamp.com/album/ne-pas-jeter

16-Kontaminació Akústika – Vestits Amb Paraules Noves – Ulls Furtius (CC-BY-NC-SA)
kakontaminacio.bandcamp.com/album/vesti…aules-noves

17-LibreCommeLair : Caballo – Digital nomad – Snake Charmer (CC-BY-NC-ND)
www.lclweb.org/audio_ep_lcl46.htm

18-Arise sound system and label – Chip & Ram Collection George Palmer – Dub Pressure (CC-BY-NC-ND)
arisesoundsystem.bandcamp.com/album/chip…rge-palmer

19-Kubbi – Ember – Pathfinder (CC-BY-SA)
kubbi.bandcamp.com/album/ember

20-Section 27 : Organoid – Spectral Theory – Crystal Silence (CC-BY-NC-ND)
section27netlabel.blogspot.fr/2015/01/s2…heory.html

21-BFW Recordings : Eko_Fisk – Last Night I Dreamt I Was In Van Halen Again – Goodbye Santa Monica (CC-BY-NC-ND)
www.bfwrecordings.com/releases/Ekofisk/LastNight/

22-Gigavolt – Country of Dead Musicians – Whomever (CC-BY-NC-SA)
gigavolt.bandcamp.com/album/country-…dead-musicians

23-Nick Iles – Northern Lights – To Be Young (CC-BY)
nickiles.bandcamp.com/album/northern-lights

24-Gillicuddy – Up-Down – Bending The Reed (CC-BY-NC)
gillicuddy.bandcamp.com/album/up-down

Capitole du Libre : On y a été (bis)

Voici la vidéo de notre présentation au Capitole du Libre !

MLO-Capitole
Photo par Gandalf81 – Licence : CC by SA

Il s’agit de faire un état des lieux de la musique libre en France, de ses 10 ans d’évolution et des perspectives qui nous sont offertes par les licences libres et ouvertes dans le domaine musical.

L’assemblée prolonge la durée des droits voisins (producteurs, interprètes…)

L’assemblée nationale a approuvé la prolongation des droits voisins en France de 50 ans à 70 ans. Johnny Hallyday et ses producteurs sont contents, ils vont pouvoir profiter de leurs redevances 20 ans de plus avant que leurs œuvres ne soient disponibles au domaine public.
Bien évidemment, cela ne résout en rien les problèmes récurrents des artistes, notamment pour les revenus liés au streaming (voir graphique plus bas) ni ne permettra à de nouvelles productions de trouver un écho auprès d’un public. Pire, cette prolongation permettra des recyclages en masse de catalogues à moindre frais (comme la réédition opportuniste des premières chansons  du frère de Dalida).adamistreaming
Cette loi transpose une directive européenne qui permet aux bibliothèques, musées, et établissements d’enseignement d’utiliser les œuvres dites orphelines. Ces œuvres dont les auteurs ne sont pas connus étaient, jusque là, inexploitables.
Autre directive européenne, celle de la sortie illicite du territoire d’œuvres françaises. Il faudra déclarer les œuvres que vos transportez à la douane si vous traversez les frontières.

Sources : Article et commentaire de P.Lazareff.

Premier festival du domaine public du 16 au 31 janvier 2015

27 événements, 20 lieux, 15 jours pour célébrer ensemble le domaine public.

On fête souvent le cinquantenaire de la mort d’un auteur, le centenaire de la naissance d’un autre… Autant d’anniversaires juste symboliques. Rien de tel 70 ans après la mort d’un auteur : ses œuvres entrent dans le domaine public, et c’est ce qui vaut bien une célébration.
Edvard Munch, Aristide Maillol, Jean Giraudoux, Glenn Miller et bien d’autres ont la joie et le plaisir de vous inviter au premier festival du domaine public qui se déroulera à Paris du 16 au 31 janvier.

Pourquoi tous ces auteurs illustres ? Parce que leurs œuvres entrent dans le domaine public le 1er janvier 2015. Après avoir été longtemps couvertes par les droits d’auteur, elles s’offrent enfin pleinement à nous. On a coutume de dire qu’une œuvre tombe dans le domaine public comme elles tomberaient dans les limbes de l’oubli… Mais ce serait sans compter l’apport précieux des nouvelles technologies. Si une œuvre du domaine public est numérisée, loin de sombrer dans l’oubli, elle acquiert une nouvelle vie : chacun peut la redécouvrir, la diffuser voire la modifier et en faire le terreau d’une création nouvelle. Plus d’autorisation à demander ni d’argent à verser. Elle rejoint ainsi et pour toujours notre patrimoine culturel commun.

Mais pour s’approprier cette culture désormais potentiellement accessible à tous, quoi de mieux qu’un festival bien réel ? Pour s’informer, se former, se cultiver, pour numériser et créer ensemble… Pour aborder le domaine public dans toutes ses formes et sous tous les angles.

Des concerts, des projections, des ateliers, des conférences, dans des musées, des bibliothèques, des hackerspaces, des lycées… 25 événéments, 20 lieux, 30 organisations impliquées, 100 intervenants. Pendant quinze jours, à Paris et dans sa région, un festival riche et varié à entrée libre qui s’adresse à tous les publics.
Un point presse permanent sera tenu les 7 et 8 janvier 2015 à l’Espace Pierre Cardin, à l’occasion du forum « Réinventer l’alliance sciences­ société ».

festivaldomainepublic.org