Archives par mot-clé : Domaine Public

AMMD : C’est la rentrée !

Newsletter du 2 septembre 2014 Voir la version en ligne.
AMMD - Freak & Free Arts Coo[r]p

News #8 – Rentrée des claques et souscriptions en chaînes !

DRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING !

C’est la rentrée, et nous revoilà dans ta boîte mail, chargés des plus fraîches nouvelles de ton Amicale favorite.

Je sais pas toi, mais pour nous l’été était bien chargé, une mini-tournée Sebkha-Chott en Allemagne 1, une résidence des Barons Freaks chez les Anges Heureux 2 (des vidéos, bientôt), une session de studio pour Stone From The Sky, j’en passe et des meilleures…

Venons-en au fait ! Tu le sais sans doute, l’AMMD privilégie les circuits courts, que ce soit pour manger, pour tourner ou pour produire des disques. Hors, en ce moment même, deux nouveaux albums sont sur le point de voir le jour et ne manqueront bientôt que d’une chose pour être dotés de supports physiques : ta participation.

Tout cela sera bien sûr sous Licence Art Libre et sortira le 1er novembre 2014 3.

SEC – Que chaque jour soit dimanche

32 minutes de pur LeRock enregistré en caravane chez Tous Ces Chaps 4 et édité sur vinyle et cd, du lourd. Si tu aimes les duos basse-batterie, le math-rock et les chocolatines, si tu es prêt à faire le saut quantique de ta vie, alors n’hésite pas une seule seconde, soutiens-les !

Teaser / Souscritption

Soft Rains & Stone From The Sky – Æmeth

45 minutes pour t’immerger dans un flot de textures ambient, stoner et post-rock du plus bel effet, voilà ce qu’ils te proposent. Eux sont moins calés en maths en revanche : ils ont trouvé le moyen de finir à quatre en studio en rassemblant un duo et un trio, va savoir. La pochette est presque achevée, le mastering va bientôt commencer, la terre tremble…

Teaser / Souscritption

• • •

Pendant ce temps là, on ne va pas s’arrêter de vivre non plus, d’ailleurs, tiens, voilà que notre chef cuisinier Yasser A Rafaäl nous a honoré d’une nouvelle recette végétalienne de son cru ! De quoi patienter jusqu’au 1er novembre, non ? 5

Notes

 1 Sauras-tu les reconnaître ? http://doomedsouls.de/wordpress/?p=177
 3 Sortie physique & digitale (téléchargement gratuit en haute qualité)

L’ammd en septembre

groolot – PlébisciteSamedi 6 septembre 2014 à 14h30minMPT Montplaisir 49000 Angers
Barons Freaks @ Beaux Dimanches – Domaine de GasseauDimanche 21 septembre 2014 à 09h56minDomaine de Gasseau // Saint Léonard des Bois (72)
Barons Freaks @ Rentrée Culturelle Université du MaineLundi 22 septembre 2014 à 12h00minLe Mans (72)
groolot en vrai – version laboratoireVendredi 26 septembre 2014 à 21h00minCarré Plantagenêt Musée Archéologique Le Mans

Creative Commons : une nouvelle licence traduite en français, la CC0 !

La licence CC0 vient d’être officiellement traduite en français et dans tous les pays francophones.

Adopter cette licence, c’est ne pas attendre 70 ans après sa mort pour voir ses œuvres entrer dans le domaine public. C’est avoir la possibilité de les verser tout de suite dans le « domaine public volontaire ».

Attention cependant, juridiquement parlant, la licence CC0 n’est pas si différente qu’une licence CC-By. Pourquoi ? Parce qu’on ne peut céder son droit moral en France. (« inaliénable, incessible et perpétuel », pour reprendre la formule du Code de la Propriété Intellectuelle).

Cela n’empêche pas certains de publier directement sous cette licence, Pouhiou (qui a lancé un modèle économique teinté de crowdfunding pour ses livres), Calimaq (connu pour son blog S.I.Lex), Romaine Lubrique pour le texte, le projet Open Goldberg Variations pour la musique et Nina Paley pour le cinéma.

Voir à ce sujet le dialogue entre Pouhiou et Calimaq.

Je vous enjoins à lire la traduction de la licence à cette adresse, afin de mieux vous rendre compte de la portée de cette licence.

Je vous recommanderai aussi de lire le Manifeste pour le Domaine Public.

Source : http://romainelubrique.org/licence-cc0-traduction-francais

Des soucis de samples ?

Si comme moi, quand vous recherchez des samples ou échantillons sonores, vous voulez respecter le droit et ainsi ne pas être potentiellement poursuivi par des ayant-droits peu scrupuleux, vous vous arrachez parfois les cheveux. Alors vous ne galèrerez plus, ou en tout cas moins maintenant.

Dans le cadre d’une « expérimentation réalisée dans le cadre d’un partenariat de recherche et développement entre l’Open Knowledge Foundation France et le ministère de la Culture et de la Communication. », est né le Le Démonstrateur du Calculateur du domaine public français.

Mais qu’est-ce que c’est ?

Il vous permet de savoir si telle ou telle œuvre est dans le domaine public ou si elle fait encore l’objet de propriété intellectuelle par l’auteur ou ses héritiers.

Un très bon outil pour vous permettre, comme Gainsbourg, de reprendre du Beaudelaire et du Chopin sans être inquiété et même en étant considéré après votre illustre carrière comme un grand artiste de son temps !

Capture du site