Archives par mot-clé : éditorial

Éditorial de juillet 2018 de linuxmao.org

Éditos

Juillet, déjà.

Estivants, fête nationale, bals, Tour de France : autant d’évocations du souvenir d’Yvette Horner qui vient juste de lâcher, pour de vrai, la société du spectacle.

Dans la même lignée que ce personnage haut en couleurs, je me souviens de mon pote Steph, qui intégra notre groupe de rock’n’roll dans les années 90, armé d’un bien étrange clavier dont les touches étaient des boutons ronds et nacrés, disposés en quinconces, sur plusieurs rangées.
Steph nous expliqua qu’il n’était pas le pianiste que nous attendions mais, qu’armé d’un bon expandeur, il nous ferait un clavier hautement adaptable.
Évidemment, à l’instar de son papa, accordéoniste de profession, qu’il escorta dès sa septième année, chaque fin de semaine, de bal en bal.
Steph passait ces soirées – gamin planqué sous l’estrade des baloches – à parfaire son éducation musicale, intégrant un tas de genres et de styles musicaux hétéroclites.
Steph peut tout jouer, tout retenir, tout illustrer, passer une nuit entière à chauffer une salle des fêtes en sifflant bière sur bière, jusqu’au petit matin, avec grâce, distinction, humour et malice. Je crois qu’il pourrait même lire une B.D. tout en plaquant ses accords multicolores sur son « chauffe-couilles ». C’est ainsi qu’il nomme son pesant instrument…

Je sais que parmi nous se trouvent de ces soutiers de la musique qui vont de salle en salle, chaque fin de semaine, qui tournent dans les campings, en saison, qui animent mariages et fêtes de village lorsque l’occasion s’en présente.
Je voulais leur rendre un hommage particulier, à ces semeurs de joie dont le public ignore les rudes apprentissages, les kilomètres avalés dans de mauvais véhicules, les hébergements précaires, les manutentions répétées, pour ne retenir que le sentiment de fête qu’ils procurent, sans jamais mesurer leurs quotas d’heures ou l’épaisseur de leurs cachets.

Longue vie à vous tous, amis saltimbanques, et que cet été vous soit propice !

Quoi de neuf ?

Depuis la parution du dernier éditorial, nous ont rejoint : BrnVrn, Fiwe, gilcot33, Satellune, gilloudemars, lamanoucheka, mathious, shelek, milie, Onerrach, Papaast32, paul17, Phacocaster, ThiuRii, UMANTAMBOUR, et Zuardent.
Bienvenue à vous toutes et tous !

Musique sur LinuxMAO

 

 

Musique libre en dehors de LinuxMAO

Liste de lecture des nouveautés pour le mois de Juin 2018 chez les copains de DogmazicImage .

Nouvelles du monde

La conférence audio linux 2018 (LAC 2018) a eu lieu. Cet article Image clôt cette édition 2018, et des vidéos sont disponibles Image .

Nouveautés sur LinuxMAO

Des chiffres :

Le nombre de visiteurs uniques du mois de juin 2018 est de 30654. linuxmao.org, c’est à ce jour, 6001 utilisateurs inscrits, 2315 « pages de documentation », les > 85000 messages dans les « forums », et d’autres fioritures.

D’autre part, nous avons eu 16 nouvelles inscriptions depuis la rédaction du dernier éditorial du site c’est à dire en 30 jours.

Nouvelles pages :

Coté administration :

Entretien habituel : modération des forums, gestion des soucis concernant les nouvelles inscriptions, accueil des nouveaux inscrits, note de mise à jour des logiciels,…

Coté logiciel sur LinuxMAO

 

 

Côté logiciel en dehors de LinuxMAO

Depuis la publication du dernier éditorial, r1, ardoisebleue, Nolwen, sub26nico et olinuxx ont relevé les mises-à-jour suivantes :

 

  • pour les mois précédents (mais que nous n’avions pas vu jusque là) :

 

Post scriptum

Merci à r1, olinuxx, sub26nico et allany pour l’écriture de cet édito, et on se retrouve le mois prochain pour une revue de l’actualité du mois écoulé !

 

PS : article originel sur linuxmao.org

Save the internet !

(tiré du site de l’APRIL)

Les 20 et 21 juin 2018 se tiendra un vote crucial au Parlement européen pour la sauvegarde d’un Internet libre et ouvert : les membres de la commission des affaires juridiques (JURI) voteront sur une version amendée, un texte dit « de compromis », de la proposition de directive sur le droit d’auteur. En effet, l’article 13 entend imposer aux plateformes d’hébergement la mise en place d’un filtrage généralisé et automatisé sur Internet des contenus que nous mettons en ligne. Vous pouvez arrêter ce désastre en demandant aux parlementaires européens de rejeter l’article 13. Une journée de mobilisation sur les réseaux sociaux est organisée mardi 12 juin. On compte sur vous !

Que pouvez-vous faire ?

Ce vote est la première étape cruciale avant le vote qui devrait se tenir en séance plénière avant la fin de l’année 2018. Le Parlement européen négociera le texte final dans le cadre d’un « trilogue » (plus d’informations en bas de page) avec le Conseil de l’Union européenne et la Commission européenne. Or la position de ces deux dernières institutions est déjà arrêtée : imposer aux plateformes d’hébergement la mise en place d’outils de censure automatique. Pour plus de détails vous pouvez vous reporter au podcast de notre émission Libre à vous ! du 5 juin 2018, émission qui traite des enjeux de cette directive droit d’auteur.

Les parlementaires européens sont un des derniers leviers pour préserver un Internet libre et ouvert. Leur faire entendre nos inquiétudes et l’importance des enjeux en cause, les convaincre de notre nombre et de notre détermination, voilà comment nous pouvons les persuader de s’opposer à ce texte rétrograde.

Contacter les parlementaires européens

Pour les contacter :

Quelle que soit la méthode, l’important n’est pas d’entrer dans une démonstration technique longue et complexe. Un message personnel, simple et court, dans l’idéal suivi d’un appel, est souvent le plus efficace. N’hésitez pas non plus à relayer la campagne et à exprimer votre point de vue sur les réseaux comme Twitter ou Mastodon, en utilisant par exemple les mots clef #FixCopyright #CensorshipMachine ou #SaveYourInternet.

Participez à la campagne Save Your Internet

Article 13 et les forges de logiciel libre

Sur la question des forges de logiciel libre plus spécifiquement, la commission JURI semble avoir fait un pas dans le bon sens en les excluant du champ d’application de l’article 13, qu’elles soient ou non à but lucratif. Mais rien n’est encore voté ! Pour construire un rapport de force favorable et assurer cette avancée, vous pouvez signer la lettre ouverte de la campagne « Save code share » : sauvons le partage de code.

Signez la lettre ouverte

Si on peut se réjouir de cette amélioration, obtenue suite à une intense mobilisation et au travail de parlementaires européens, on ne peut pour autant pas s’en satisfaire : l’empilement d’exceptions n’est pas une solution viable et fait de ce texte une véritable « usine à gaz » juridique. De plus il s’agit d’une mesure disproportionnée mettant en danger la liberté d’expression. Le filtrage automatisé des contenus doit être intégralement rejeté. Et comme le dit Julia Reda, eurodéputée et membre de la commission JURI, sur son site (en anglais) : chaque voix compte !

Note sur le trilogue :

Lire la page Wikipédia sur le processus d’élaboration d’une Directive : « Plusieurs institutions interviennent dans ce processus et notamment le « triangle institutionnel » : la Commission européenne, le Conseil de l’Union européenne, et le Parlement européen. Les règles et les procédures de décision au sein de l’UE sont définies dans les traités fondateurs. En principe, il appartient à la Commission de proposer de nouveaux actes législatifs européens et au Parlement et au Conseil de les adopter.

Éditorial de juin 2018 de linuxmao.org

Éditos

Puisque nous évoquions, le mois dernier, des faits vieux de 50 ans, je me suis souvenu que le Sgt. Pepper des Beatles datait de cette même décade. Plus précisément, de juin 1967.

Petits veinards que nous sommes, rassasiés de pistes audio-numériques, pilotant en MIDI des échantillons d’orchestres entiers du bout du doigt, gavés de plugins, souvenons-nous…

En ces temps analogiques, l’équipe technique de l’album inventait un système de synchronisation électro-magnétique permettant de faire travailler deux magnétophones à 4 pistes simultanément. Les reports de pistes à piste (3 sur une, puis 2 sur une, etc…) permettaient, au final, d’atteindre 16 pistes virtuelles à mixer, sans trop pâtir de la multiplication des souffles, engendrés par chaque défilement de la bande magnétique sur sa tête de lecture en ferrite. L’orchestre symphonique (musiciens de chair et d’os, micros, perches et câbles enchevêtrés) qui participe à l’album a, bien sûr, bénéficié de cette trouvaille qui initialisa, historiquement, la folle surenchère du nombre des pistes des studios, jusqu’à l’avènement du numérique.
Quand aux plugins, il s’agissait d’armoires bourrées d’électronique, traversées de câbles, éclairant de tous leurs vu-mètres la pénombre des cabines, irradiant une douce chaleur au parfum électrique, si caractéristique des préamplis, consoles et autres compresseurs à lampes.
En l’absence d’un jackd, l’ensemble s’interconnectait au moyen de faisceaux de câbles multi-paires, du diamètre d’un biceps de roadie.

Oui, nous sommes sacrément gâtés…

Quoi de neuf ?

Depuis la parution du dernier éditorial, nous ont rejoint : Ouessant, naturel, tastybud, biksi87, Desdinova, Flipper3731, Surnaturel94, Aurore, jeandupont, ilanutsuro, olidoc, Nico34160, smoky, Vajrakilaya, passager_sur_terre, Raoul, Fante, tler, Bronsted, kassoulet, freddicietmaintenant, mon bureau linux, boba, Kasukio, pain_de_mie, ocery1975 et mathieu.3.
Bienvenue à vous toutes et tous !

Musique sur LinuxMAO

Musique libre en dehors de LinuxMAO

Liste de lecture des nouveautés pour le mois de Mai 2018 chez les copains de Dogmazic Image .

Nouvelles du monde

La Linux Audio Conférence, qui aura lieu du 07 au 10 Juin 2018 à Berlin, a maintenant son programme complet,
et cherche encore quelques bénévoles pour l’organisation. Tous les renseignements sont disponibles sur le site de la LAC 2018.

Nouveautés sur LinuxMAO

Des chiffres :

Le nombre de visiteurs uniques du mois de mai 2018 est de 31185. linuxmao.org c’est, à ce jour, 5986 utilisateurs inscrits, 2311 « pages de documentation », plus de 86000 messages dans les « forums », et autres fioritures.

D’autre part, nous avons eu 27 nouvelles inscriptions depuis la rédaction du dernier éditorial du site c’est à dire en 31 jours.

Nouvelles pages :

Coté logiciel sur LinuxMAO

Côté logiciel en dehors de LinuxMAO

Depuis la publication du dernier éditorial, olinuxx, balthazar, sub26nico et r1 ont relevé les mises-à-jour suivantes :

Post scriptum

Merci à allany, olinuxx, r1 et sub26nico pour l’écriture de cet édito, et on se retrouve le mois prochain pour une revue de l’actualité du mois écoulé !

Propagande : Du nom : Dogmazic, et de ce qui s’ensuit…

Parce qu’on nous en parle souvent, de l’origine de ce nom, et de toute la réflexion autour… Voici un texte repiqué de notre ancien site (avec en bonus les premières réactions en commentaires et quelques anciens liens vers des articles du site).

Propagande : du nom, Dogmazic et de ce qui s’ensuit…

Posté le Jeudi 14 septembre 2006 @ 21:09:42 par bituur

Parmi la flopée de nouveautés céans, le nouveau nom du site, dogmazic.net,n’est pas passé inaperçu. Les réactions sont contrastées. Étonnement assez général, on nous dit aussi que « le nom est intéressant, ça ouvre de nouvelles perspectives » ; mais il y a des réactions d’incompréhension, voire de rejet.

« Pouah, dogmazic, dogme, dogmatique », et à grand renfort de citation de Wikipédia ou autres, on nous représente que c’est péjoratif, psycho-rigide, sectaire, indéfendable, que « musique-libre c’était mille fois mieux » : nous allons « tout perdre« . Voire !

Nous sommes parmi les tout premiers, avec copyleft attitude, dès 2000-2001, à avoir parlé de musique libre en France. Le nom musique-libre (.com en 2001, .org depuis 2004) nous était venu pour imposer le concept (ou) s’était imposé à nous pour faire advenir l’idée dans le paysage.
Nous sommes donc assez bien placés pour mesurer le chemin parcouru, la diffusion finalement très rapide de ces idées de copyleft, de licences libres, de musique libre, même s’il reste à faire. Et c’est bien à quoi nous entendons nous consacrer de plus belle.

L’association opératrice du site, tout d’abord, continue et continuera à s’appeler « Musique libre ! ». Le site reste un portail de téléchargement de musique sous licences de libre diffusion, ouvert à tous les musiciens qui choisissent ce mode de dissémination de leurs créations.
Dogmazic.net vient de passer les 8 millions de téléchargements, et présente avec fierté 800 groupes et musiciens, 90 labels, plus de 7000 morceaux dont 450 albums complets.

Notre objectif, la raison d’être de ce site, cependant, n’est pas seulement de présenter des œuvres, mais aussi de représenter le mouvement, les idées et la communauté de la musique libre en France. Cela nous est toujours apparu comme une des tâches importantes, l’objet de notre association en fait foi.
À ce titre, et sans aucun orgueil, dogmazic.net, comme organe de l’association « Musique libre ! » n’est pas un portail ou un label comme un autre. Tentons donc une défense et illustration de ce nouveau nom :

Le communiqué de lancement dit : « Pourquoi Dogmazic ?
Notre dogme, c’est la liberté de diffuser nos œuvres comme bon nous semble. Si notre équipe était la première à traiter des licences libres en France et à lancer une archive de musique en libre diffusion, cette nouvelle mouture continuera de parler des problèmes de fond des licences libres appliquées à la musique, avec la même exigence intellectuelle et le même esprit militant. »

Il y a effectivement des problèmes de fond des licences libres appliquées à la musique, liés aux problèmes de fond du droit d’auteur, du marché de la musique, de la culture et de sa diffusion dans le monde contemporain et dans l’univers numérique. Le débat DADVSI en fut cette année la démonstration éclatante, et le texte de loi finalement adopté ne règle, croyons-nous, aucun de ces problèmes de fond.
Ces problèmes sont politiques, philosophiques, juridiques : dogmatiques, en un mot. L’on peut pour le prouver s’aider des travaux de Pierre Legendre, qui le montrent à l’envi : « Le mot ‘dogme’ (qui renvoie à la tradition grecque) y est utilisé pour désigner le récit des rêves ou des visions, pour dire l’opinion, mais aussi la décision ou le vote ». Legendre, œuvrant à une nouvelle anthropologie, dogmatique précisément, entend « considérer les sociétés comme des textes », et s’appuyer sur ceux-ci comme sur d’autres formes d’expression artistique, « l’enveloppe esthétique des cultures ». Les 3 Conférences au Japon (éd. Mille & Une Nuits – dont je tire les citations dans ce paragraphe), ou L’Empire de la vérité : introduction aux espaces dogmatiques industriels (Fayard) analysent la dimension dogmatique de l’homme et la théâtralité de sa représentation dans un monde institutionnalisé, balisé par des emblèmes : « les drapeaux, les marques, les devises ou même les slogans sont des Emblèmes ».

Ces quelques exemples : « récit des rêves ou des visions », « enveloppe esthétique des cultures », « emblèmes » dont « marques, devises et slogans », juste pour illustrer la largeur du thème du dogme, et argumenter que « Dogmazic.net » manifeste une ambition de travailler sur les fondements et idées et défendre une « certaine idée de la culture », une Cause commune certes pas rabâcher une doctrine intégriste…
Cette question du droit d’auteur, de la « propriété intellectuelle » (beau mot-valise, bel amalgame, bel attrape-tout, à l’œuvre dans tous les domaines, des plantes à la nano, des médicaments à la musique), recouvre un enjeu fondamental : celui du sens et de la censure (cf. sur ce mot dans notre contexte ces citations de Bernard Noël).

Ainsi, nous situant dans l’histoire du droit d’auteur, nous nous faisons fort d’affirmer que les sectaires, les psycho-rigides, ce n’est pas nous : ce sont bien plutôt ces « bozos du copyright » prêts à tout pour affirmer et renforcer sans fin leur contrôle sur la culture, en se servant de la romantique et attendrissante figure de l’auteur qui doit bien vivre pour imposer leurs positions industrielles dominantes, leur mainmise sur un marché.
Il est très raisonnable de concevoir l’idée du copyleft, des licences libres, à la fois comme l’héritière fidèle et comme l’évolution logique du droit d’auteur selon les données de l’époque. Nous ne sommes plus à l’époque de Victor Hugo, du Café Procope et de la plume d’oie, nous sommes à l’époque de Mad Mike et FatBoy Slim, de la copie numérique et de Burnstation.

Et le mot dogme dans tout ça ? Justement ! La doctrine théologique la plus orthodoxe, grande source de dogme s’il en est, a toujours intégré la notion d’évolution et d’historicité du dogme.
Il y a ceux, toute petite secte s’il en est : ils sont 4 : 4 majors (endogames, Universal venant de racheter BMG…) et leurs affidés, qui veulent s’approprier la culture, arc-boutés sur un modèle dépassé et une conception figée du droit d’auteur comme propriété absolutisée…

Nous affirmons quant à nous, avec des millions d’artistes, de mélomanes, d’internautes, que la musique est à la fois et inséparablement inspiration et copie, partage et reconnaissance, échange et œuvre d’auteurs. Que la musique est vivante, qu’elle évolue, que ses modes de création, de production, de dissémination, et de succès évoluent.
Dans cette optique, l’association « Musique libre ! » a pour objectif d’œuvrer à « l’émergence de nouveaux modèles économiques respectueux de l’ensemble des acteurs de la chaîne de création et bien sûr du public. » Nous avons des projets pour la suite, et comptons instaurer un nom (et un logo) fort, court, facilement mémorisable et déclinable. Dogmazic.net à votre service.

« Propagande : Du nom : Dogmazic, et de ce qui s’ensuit… » | 26 Commentaires | ajouter un commentaire
Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Re: Du nom : Dogmazic, et de ce qui s’ensuit… (Score obtenu : 1)
par philaxel le Vendredi 15 septembre 2006 @ 08:12:23

Personnellement Bituur, je ne doute pas de ta bonne foi et de celle de toute l’equipe. Mais la vision troisième degrè du mot Dogme ne sera pas celle de la majorité des visiteurs.Quand on choisit un nom de site on doit penser au premier degrè.Ensuite, je pense à ceux à qui vous donnez un joli batton pour nous battre dans un combat déjà très difficile pour imposer les licences libres dans les modèles économiques de la musique.Le simple fait que tu doives t’expliquer ainsi montre qu’il y a bien un problème avec ce nom qui a été imposé (par qui ?) sans discussion préalable alors que ce site était à priori une communauté. Sur une communauté virtuelle on ne met pas les participants sur le fait accompli d’un tel changement.Pour ma part, je refléchis sérieusement à partir du site.Je crois que les mots dogmes/doctrine/propagande sont des mots à proscrire à cause de l’imaginaire négatif qui les accompagnent souvent à juste titre.Chez moi ça ne passe pas et je ne pense pas être le seul.Il est encore tant de réagir.Amitiés.

Re: Du nom : Dogmazic, et de ce qui s’ensuit… (Score obtenu : 1)
par Hackrow le Samedi 16 septembre 2006 @ 13:18:23

Absolument d’accord avec le premier commentaire. J’en rajoute pas plus parce que ça risquerait de tartiner un peu trop ce message 🙂

Re: Du nom : Dogmazic, et de ce qui s’ensuit… (Score obtenu : 1)
par Pier le Lundi 18 septembre 2006 @ 08:41:43

Ah bon !
Dogmazic moi je croyais que ça voulait dire « Chienne de musique quand tu nous mords les oreilles y a plus rien à faire pour te faire lâcher »
…. Et tout compte fait ça m’allait bien…

Re: Du nom : Dogmazic, et de ce qui s’ensuit… (Score obtenu : 1)
par edised le Lundi 18 septembre 2006 @ 11:12:37

Je reviens du Netaudio, à Londres, festival réunissant beaucoup d’acteurs du mouvement des netlabels(pas forcément que du libre mais une énorme majorité), le nom est plutôt bien passé, à vrai dire les gens sont plus intéressé par notre action et ce que nous faisons de manière désintéréssée (au sens pécunier) pour la communauté de la musique libre. Sur tous les gens rencontré, on a eu une seule question « pourquoi dogmazic », je m’attendais à plus, mais lorsque nous avons présenté le site, ses fonctionalités, décrit nos actions sur le terrain, le nom ne parait plus qu’un détail cosmétique, que bien sur certains tatillons auront tout loisir de décrier, critiquer, analyser…Pendant ce temps on préfère continuer à penser à toutes les actions et l’énorme travail qu’il reste à accomplir…Quant à la forme du lustre, ou le nom de la maison, ça se discute, certes, mais je ne pense pas que là est l’essentiel…

Evidemment on a eu pas mal de gens qui ont vu DOG, en premier et pas « dogma », ce qui a rendu la chose d’autant plus sympathique!

[Aucun Sujet] (Score obtenu : 1)
par manchot le Dimanche 24 septembre 2006 @ 19:53:57

Je comprend le mot « dogme » comme une ligne de conduite, une espece « d’avis », un contenant, donc, et pas un contenu. Un « dogme du libre » n’est donc pas, à mon avis, mal approprié, au contraire.

Éditorial de mai 2018 de linuxmao.org

Éditos

Un certain mois de mai, il y a cinquante ans, une génération lâchait la bride à son imagination, libérant un flux continu d’idées neuves et colorées dans une époque grisâtre. En politique, certes, mais aussi dans ses rapports sociaux, ses mœurs ou sa musique.
Quelques éclats de ces pensées traversent encore certaines strates de notre planète, depuis massivement régie par les règles impitoyables du marché.
La vertigineuse somme d’intelligences, de savoirs et d’énergies, partagée dans cette distribution Linux que je viens de télécharger librement, me ramène au souvenir de cette tempête imaginative qui repoussa bien des limites, il y a un demi-siècle.
Offrir à tous la possibilité de créer, mettre à la libre disposition de chacun les outils dignes de ses talents, partager les savoirs, autant de concepts qui me rappellent une vieille bande-son : celle des slogans du mois de mai 68.

Quoi de neuf ?

Depuis la parution du dernier éditorial, nous ont rejoint : Benn170, micksemenai, loop45, Atriase, Mandragore77, aim_true, FredChamps, superludwig, JeanPierreDubois, Sainteamanite, Hearstyx, dude2000, decacq, lgr, quinou007, JC92, vanda55 et hurukan.
Bienvenue à vous toutes et tous !

Musique sur LinuxMAO

Musique libre en dehors de LinuxMAO

Liste de lecture des nouveautés pour le mois d’Avril 2018 chez les copains de Dogmazic Image .

Nouvelles du monde

La Linux Audio Conférence 2018 Image qui se déroulera à Berlin (Allemagne) du 7 au 10 juin 2018 vient de mettre en ligne les premières informations sur le programme, que l’on peut consulter sur cette page Image .

Nouveautés sur LinuxMAO

Des chiffres :

Le nombre de visiteurs uniques du mois d’avril 2018 est de 31524. linuxmao.org, c’est à ce jour, 5955 utilisateurs inscrits (oui, c’est moins que le mois dernier puisque des comptes-inutiles ont été supprimé), 2311 « pages de documentation », les > 86000 messages dans les « forums », et d’autres fioritures.

D’autre part, nous avons eu 18 nouvelles inscriptions depuis la rédaction du dernier éditorial du site c’est à dire en 30 jours.

Nouvelles pages :

Coté administration :

olinuxx a :

  • supprimé d’environ 421 comptes de membres inutiles. Il y avait eu des demandes d’ouverture pour ces comptes, mais ils n’avaient jamais été activés. Voir forumthread85549 pour les admins,
  • ajouté une tâche annuelle de maintenance à faire (suppression des comptes non-validés). Voir forumthread85549 pour les admins,
  • supprimé les majuscules non nécessaires dans le menu du haut ainsi que dans le menu d’administration (accompagné de quelques petites améliorations pour celui-ci),
  • passé les liens wiki externes en https,
  • mis en cohérence les admins affichés dans la page Administration du manuel du site (voir forumthread83761 pour les admins) : pianolivier passe en admin-ancien et gilles passe de admin-système à admin-général.

r1 a fait la chasse aux pages disparues (erreur 404) et aux pages ne répondant plus (timeouts) sur les pages des catégories du Portail des Logiciels. Il ne devrait plus y avoir de liens cassés vers des URL externes sur les pages en question.

L’ensemble de l’équipe d’administration a opté pour la typographie définitive du nom du site. Désormais, nous écrirons : LinuxMAO.

Coté logiciel sur LinuxMAO

Côté logiciel en dehors de LinuxMAO

Depuis la publication du dernier éditorial, r1, olinuxx, sub26nico et Houston4444 ont relevé les mises-à-jour suivantes :

  • pour les mois précédents (mais que nous n’avions pas vu jusque là) :

Note : Harrison débute une nouvelle collection de greffons multi-plateformes et multi-formats avec l’égaliseur AVA Mastering EQ Image .

Post scriptum

Merci à allany, olinuxx, r1 et sub26nico pour l’écriture de cet édito, et on se retrouve le mois prochain pour une revue de l’actualité du mois écoulé !

Musique Libre : nos interventions

L’année 2018 et de nouveaux bénévoles nous permettent de nouvelles activités pour l’association. Petit récapitulatif !

Interventions au CCO

Le CCO (Centre Culturel Œcuménique) de Villeurbanne nous a appelé pour deux soirées (et la troisième est prévue pour le 4 juin 2018) dans le cadre des Lundis 3.0

Nous avons discuté licences libres, mené des ateliers, présenté l’association au public venu sur ces deux sessions des 19 février 2018 et 19 mars 2018 (la cyber sécurité des les associations).

Lundi 3.0

Atelier sur le téléchargement

À la MPT des Rancy, le 8 mars 2018, un atelier sur le téléchargement, enjeux techniques, éthiques…

Journées Du Logiciel Libre 2018

20e Journées Du Logiciel Libre, les 24 et 25 mars 2018, organisées conjointement par l’ALDIL et la MPT des Rancy à Lyon avec l’appui des étudiants de la Licence Professionnelle CoLibre.

  • Une conférence d’une heure menée par Alain IMBAUD, intitulée « Une histoire des cultures libres ».

    La culture libre, un ensemble de pratiques d’abord définies dans le milieu du logiciel et s’est répandu bien au-delà. Musiques, films, images, articles, conférences filmées, beaucoup de ressources sont aujourd’hui disponibles pour tous à travers des licences libres et ouvertes. Nous allons vous raconter une histoire de ces premiers acteurs, militants individuels ou collectifs qui ont fait bouger les lignes dans des domaines où la liberté est plus liée à la liberté de création sans censure ni entrave qu’à des modes de production, d’étude, de modification ou de partage des œuvres.

  • Un atelier MAO avec Linux menée par Simon CHANSON.
  • Un atelier Audacity avec Théo BARNOUIN et Florent ROMANO.
  • Un stand tout le week-end avec nos bénévoles qui se sont relayés.

Les JdLL 2018 en quelques chiffres :

  • 3422 visiteurs
  • 65 conférences et démonstrations
  • 38 stands
  • 33 ateliers
  • 52 bénévoles
  • xx fûts de bières vidés

ADEA

Nous avons mené 14h de formation autour d’Audacity et de notre expérience en médiation numérique grâce à notre président, Alain IMBAUD, qui a quelques années de pratique à ce sujet. La formation à l’ADEA s’est déroulée dans le cadre du Titre professionnel de niveau III « CONSEILLER MÉDIATEUR NUMÉRIQUE ». Plus d’informations sur le catalogue de l’ADEA (page 50).

Médiathèque de Bron

Deux ateliers d’une heure autour du logiciel LMMS lors du Grand Déballage Numérique (organisé chaque année par la Médiathèque de Bron).

À venir !

  • Les Geek Faeries 1au 3 juin 2018 (une conférence, un stand, des ateliers)

  • Lundi 3.0, 4 juin, au CCO.

Éditorial d’avril 2018 de linuxmao.org

Éditos

Voici donc avril qui débute sa parade par un cortège de poissons suivis, dans le désordre, de myriades d’œufs, de nuées de cloches, de flots de chocolat précédés d’agneaux, eux-même produisant leur double de gigots, cortège de poules et de lapins et nous-même, bardés de fils tissés serrés dont il ne faudrait à aucun prix nous découvrir, en avril.
Mais en réalité, en avril, les fenêtres, les vasistas, les hublots ou les lucarnes s’entr’ouvrent enfin et laissent s’échapper un nuage de décibels, trop longtemps condensé dans sa patiente attente du printemps.
Cela produit, au dessus des toits des campagnes, des cités, de tous les pays et continents, une joyeuse cacophonie à laquelle, tous, ici, nous sommes fiers d’apporter notre libre contribution.
En avril, nous produirons un vacarme à couvrir celui des cloches !

 

Quoi de neuf ?

Depuis la parution du dernier éditorial, nous ont rejoint : Ignorant, Ignorante (si ce n’est pas une fausse manip’, c’est une incroyable coïncidence !…), rojo, Moosh, DrFunk, Pask66, otone75, tango30, MalibuKoKo, ALPHA-RABIUS, NathanPaletat, Pico, JeRoJaR, ted, Lysergik, jbt426, Frosch, Saturnin, Fijote, alexzik40, Reinhard, gnubee, pdesaulniers, roald, benji74, java, rycky, Mbazz, Carole, gilcor et onlymusic.
Bienvenue à vous toutes et tous !

L’écriture collaborative de motifs de base pour Hydrogen est toujours en cours. Il s’agit d’écrire à plusieurs un ensemble de plusieurs motifs de base pour le logiciel de boîte à rythme Hydrogen, afin de les contribuer au projet. Ainsi, tous les utilisateurs auront un ensemble de base de motifs leur permettant de mettre rapidement sur pied des morceaux. Venez y participer dans le fil de discussion Hydrogen – création collective d’un ensemble de motifs de base. Attention, ramassage des copies le 30 Avril ! biggrin

Musique sur linuxmao

Musique libre en dehors de linuxmao

Liste de lecture des nouveautés pour le mois de Mars 2018 chez les copains de DogmazicImage .

Nouvelles du monde

L’équipe de LMMS vient d’annoncer le nouveau concours « Le meilleur de LMMS Vol.5 ». Il s’agit d’un concours de production musicale avec LMMS destiné à montrer ce qu’il est possible de produire avec ce logiciel. Chanceux que vous êtes, je (olinuxx) viens de traduire l’annonce du concours sur le site web Image pour les francophones non-anglophones. Bonne participation et faites nous aussi écouter les morceaux que vous produisez pour ce concours dans le forum « Vos Créations« .

La préparation de la conférence audio linux (LAC) 2018 avance. L’équipe de la lac2018 en est à revoir/trier/valider les propositions de conférences/ateliers/installations ayant été envoyées. Le programme devrait être prêt pour le 1er mai. Rappelons que l’an passé, la conférence à eu lieu à Saint-Étienne, et que cette année, elle aura lieu à Berlin en Allemagne du 7 au 10 juin. Affaire à suivre…

Nouveautés sur LinuxMao

Des chiffres :

Le nombre de visiteurs uniques du mois de mars 2018 est de 36735 soit une moyenne d’un peu plus de 2100 visiteurs uniques par jour. linuxmao.org, c’est à ce jour, 6361 utilisateurs inscrits, 2298 « pages de documentation », les > 85500 messages dans les « forums », et d’autres fioritures.

D’autre part, nous avons eu 31 nouvelles inscriptions depuis la parution du dernier éditorial du site, c’est à dire en 31 jours.

Nouvelles pages :

Pas mal de nouvelles pages ce mois-ci (on approche tranquillement de 2300 pages sur le site !), et notamment de pages concernant les matériels suite à un travail de maintenance de la section « Le matériel et le pilotes ALSA, FFADO,… » du forum par olinuxx :

Coté administration :

linuxmao.org dispose à présent d’un compte sur diaspora* Image où sont auto-publiés les débuts des articles publiés sur linuxmao.org. Pour celles et ceux ne connaissant pas, Diaspora* est un équivalent libre libre des réseaux sociaux de type facebook avec plusieurs avantages comparé à ce dernier : le code de Diaspora* est en licence libre, le réseau est décentralisé, …

D’autre part, l’équipe d’administration du site est actuellement constituée d’environ 4 personnes actives. Ça n’est pas énorme, mais ça permet de tenir le site en état correct et fonctionnel. Puisque Samuel a annoncé le mois passé son retrait de l’équipe d’administration, il semble que ce soit un bon moment pour rappeler que l’équipe du site est ouverte à de nouvelles candidatures.

Les points d’entrée dans l’équipe sont à l’heure actuelle les fonctions suivantes : admin « accueil », modérateur des forums, et/ou veilleur « logiciels » dont voici quelques éléments de compréhension :

  • admin accueil : il s’agit de suivre les inscriptions des nouveaux arrivants et de les aiguiller dans leur linuxmao-rissage. C’est un bon moyen de rentrer dans l’administration du site avec un truc à faire pas compliqué et ne demandant pas de compétence technique particulière, seulement des compétence humaine d’empathie et d’accueil.
  • modéros forum : il s’agit de surveiller le forum du site, de déplacer les messages n’étant pas dans la bonne section, de rappeler les règles de la charte pour ne pas que ça déborde. Avoir ici quelques personnes en plusse permettrait d’être plus réactif, et aussi améliorer l’entretien des différentes sections du forum dont, pour l’instant, certaines sections uniquement sont vraiment surveillées et entretenues.
  • veilleurs logiciels : il s’agit de maintenir à jour les versions des logiciels et distributions présentes sur le site. Plus on est nombreux, plus la veille est complète. Là aussi comme pour les admins-accueil, c’est un bon moyen de rentrer dans l’administration du site avec un truc à faire pas compliqué.

Pour tout cela, des outils sont en place pour faciliter la gestion. Si vous êtes intéressés par rejoindre l’équipe, postez un commentaire ici ou dans la section « Le site : philosophie, organisation, problèmes, …« , et nous vous répondrons.

Coté logiciel sur LinuxMAO

Côté logiciel en dehors de LinuxMao

Depuis la publication du dernier éditorial, olinuxx, sub26nico, r1 et Houston4444 ont relevé les mises-à-jour suivantes pour ce mois-ci :

  • Nouvelle version 0.9.0 de Vee One Suite.
  • SimpleScreenRecorder, le captureur-vidéo d’écran passe en version 0.3.10.
  • Bitwig Studio passe en version 2.3.2.
  • Après presque 4 ans sans mise à jour, le synthétiseur Hexter passe en version 1.1.0.
  • JUCE passe en version 5.3.0.
  • Le boucleur Giada passe en version 0.14.6.
  • Le synthétiseur Dexed passe en version 0.9.4.
  • Le séquenceur Qtractor passe en version 0.9.0.
  • L’accordeur Fmit passe en version 1.1.15.
  • Le synthétiseur Yoshimi passe en version 1.5.7.
  • L’éditeur de partition Musescore passe en version 2.2.1.
  • Le synthé modulaire VCV Rack passe en version 0.6.0.

Post scriptum

Merci à allany, olinuxx, r1 et sub26nico pour l’écriture de cet édito, et on se retrouve le mois prochain pour une revue de l’actualité du mois écoulé !

Musique Libre et le fond d’aide de la Sacem

Grande nouvelle !

Suite aux scandales des aides pour les jeunes créateurs en 2015, qui en fait, aidaient beaucoup plus les auteurs issus des différentes majors de disque (Aznavour, Halliday, Chimène Badi…), la Sacem a décidé de changer son fusil d’épaule et de réorienter les aides pour les auteurs diffusant avec des licences libres et ouvertes leurs œuvres !

Où est le loup ?

Vous avez raison de vous méfier. Potentiellement, la Sacem pourrait vous obliger à devenir sociétaire, d’autant plus que son expérimentation avec les licences Creative Commons ne touche qu’une petite part des œuvres gérées par la société (voir page 55 du rapport). Mais il n’en est rien !

Par le biais de son attachée presse, la Sacem indique que ces aides ne seront pas versées sous la condition d’être sociétaire ! N’importe quel citoyen peut devenir artiste et profiter d’une aide à la création pour s’exprimer !

Quel rapport avec Musique Libre ?

Notre association, en pointe sur la réflexion sur cet accord, a été auditionnée en 2016 par Joëlle FARCHY pour parler justement de ces problématiques (Voir page 67 de ce rapport). Il en est ressorti un accord explicite avec la Sacem pour la mise en œuvre d’un fond d’aide approvisionné par la Sacem. Ce fond étant au final celui qui revenait à des auteurs déjà confirmés.

C’est combien ?

Soyons transparents, environ 9,8 millions d’Euros sont provisionnés sur notre compte directement par la Sacem. Nous sommes en train de nous organiser afin de constituer des collèges de personnalités historiques du libre et du mouvement des cultures libres (Antoine Moreau, fondateur de la Licence Art Libre, Lionel Maurel, observateur actif et attentif de ces questions, Bituur Esztreym, notre ancien président, Richard Matthew Stallman, fondateur des logiciels libres…). Nous les remercions par avance de leur participation !

Prochaines échéances

Rendez-vous très bientôt sur ce blog ou  contactez-nous directement grâce à ce mail spécifiquement créé pour l’occasion : fondsacem@musique-libre.org