ArtistX : LA distribution linux live !

Musique libre peut aussi rimer avec informatique libre… surtout quand il s’agit de MAO.

Au début du mois sortait la version 0.3 de la distribution linux ArtistX, une distribution Live (c’est à dire qu’elle ne s’installe pas mais se lance directement depuis le DVD) spécialisée dans les logiciels de création artistique.

Continuer la lecture de ArtistX : LA distribution linux live !

Pragmazic.net, distributeur de labels libres

pgz_logo.png

Pragmazic v.0.5 beta est en ligne depuis le 26 mars aux alentours de 19h00…

En complément de notre projet associatif, et en totale synergie avec lui, pragmazic.net a pour objectif de participer à un mouvement permettant à terme de valoriser l’ensemble de la chaine de création artistique autour des licences dites « de libre diffusion ».

Pragmazic.net est un distributeur de musique en libre diffusion qui inaugure un modèle de répartition inédit en matière de distribution commerciales d’oeuvres :

le modèle économique

65% est redistribué aux ayants droits, et 17,5% est redistribué à un fonds d’aide au développement de la musique sous licences de libre diffusion, le reste (17,5%) permet à pragmazic de maintenir sa structure et son infrastructure à flot.

Sur pragmazic, vous trouverez la musique de labels qui se sont clairement engagés dans la libre diffusion. Des formats de qualité CD (WAV, FLAC), vous sont proposés à des tarifs très raisonnables, transparents (sans DRM, bien sûr). Vous allez enfin pouvoir acheter de la musique libre 🙂

pagealbum.jpg

Pour en savoir plus d’ailleurs le mieux, c’est d’aller y voir par vous même, non ? D’autant que vous pouvez récupérer aisément votre profil membre dogmazic, et ainsi éviter les formalités d’inscription 🙂

Quelques pistes pour bien comprendre la démarche de pragmazic :

Acheter du « libre » ?Philosophie / Répartition

15M, netvibes, goodvibes, y…

bon, ben, on s’aperçoit, parmi les membres de l’équipe, que ben nous v’la dans la selectaº’ de netvibes pour configurer l’onglet musique , eh… regardez :
ti li va dans Select Yir Conteunt Für Mouzik Tab ! hein !
bon, et puis on passe sans s’en rendre compte les 15 millions.
faut dire, on est plein d’idées, de projets, …

de contretemps légers aussi : musiciens membres de la sacem, ne vous inscrivez pas sous licence libre ! vos statuts vous l’interdisent : ensuite vos représentants réclament 228€ h.t. par an pour un morceau !! à un commerçant qui vous diffuse de bonne foi… : ceci, de votre faute.
plus là-dessus bien tôt.
fuerza copyleft !

Forbidden Places Party !

Samedi 21 Avril – Garage Moderne à Bx aka Bordeauxgrave, man! Vernissage de l’expo Forbidden Places – Exploration Urbaine.

Le vernissage de l’expo photo & vidéo Forbidden Places ( www.forbidden-places.be ) sera l’occasion d’un moment de musique électronique dans le Garage Moderne, atelier associatif situé à Bordeaux Bacalan.

Avec: * POISSON LUNE: Duo Electro-pop http://www.myspace.com/poissonlune
* RAPHETOU: Live Dark Ambient, en bande son du film « Les Fêtes Perdues » de Forbidden Places. http://www.tousenlive.com/raphetou
* ALTF4: Live electronica http://www.antiblues.org
* DR SLUMP: Mix electro-breakbeat http://www.myspace.com/docteurslump
* SIM-ON: Mix dark techno

Depuis 1998, Sylvain Margaine explore, photographie, filme et documente les lieux interdits à travers le monde entier. grave, man!A travers usines, catacombes, théâtres, hôpitaux, bâtiments militaires et religieux laissés à l’abandon, son projet « Forbidden places » vous invite à découvrir l’esthétisme et l’émotion de ces lieux chargés de la mémoire des activités humaines passées.
Guest: Stéphane Millas. Exposition « Fragments Urbains » http://www.stephanemillas.com/

Bar et restauration sur place .
Entrée : A votre bon coeur !

licences Creative Commons version 3.0

Actualité des licences libres ou LLD : cette fois-ci sur les Creative Commons et bientôt sur la LAL, 1.3 :
Vous trouverez ci-dessous l’annonce de publication des nouvelles versions 3.0 sur la liste cc-fr par Mélanie Dulong de Rosnay, qui signalait également quelques jours plus tard un article de Terry Hancock dans freesoftwaremagazine sur les usages et statistiques d’emploi des CC dans le monde. On notera juste la croissance exponentielle du nombre d’oeuvres et documents publiés sous CC, ainsi que la part stable, voire tendant à augmenter, des CC « copyleft » : 29% de l’ensemble des CC.

CC 3.0 donc. Après une longue phase de discussion avec les utilisateurs et les affiliés, la 3ème version des Creative Commons a été publiée.Voici une synthèse des principaux changements :- une version générique réellement non adaptée à un droit national (« unported »), mais rédigée en référence au droit international et distincte de la version US,

– attribution de la paternité selon les indications de l’auteur ou de l’offrant sans impliquer qu’il soutient ou valide le travail de l’acceptant (« no endorsement »),

– harmonisation du droit moral et des relations avec la gestion collective,

– introduction d’une clause de compatibilité entre la BY-SA et d’autres licences libres comme la LAL (dont une nouvelle version va être publiée également ces jours-ci) et la GFDL, après négociation et reconnaissance réciproque de l’équivalence dans un document extérieur :

résumé (en)explication plus longue (en)résumé (fr)

La transposition au droit français donnera lieu à une discussion sur la liste cc-fr et le wiki et cherchera à améliorer la lisibilité du texte en français, en plus des modifications requises par la nouvelle version.

Ce travail sera engagé courant 2007, après la remise du rapport de la Commission MADoo (sur la Mise A Disposition ouverte des oeuvres) du CSPLA, en vue d’intégrer d’éventuelles propositions.

Certains textes et éléments de l’interface de sélection creativecommons.org/license/ sont également légèrement clarifiés, ainsi les icônes sont disponibles en plusieurs formats dont l’un indique directement les options (BY, NC, ND, SA)

Necktar VII : une compilation libre de 12 heures !

Un panorama de la Muzik Hors Norme, c’est ainsi que se présente cette luxuriante compilation, fruit d’une collaboration Le colibri nécrophile / Earsheltering.

Necktar VII, c’est 12 heures de musique par plus de 80 participants qui viennent des quatre coins du monde : Attrition, jarboe, pacific 231, ae (end of data), destination moon, djet, value village people, gestalt orchestra…

Sa thématique est mort/transformation/naissance : mutation

Elle s’adresse aux amateurs de musique : post punk, noise, experimentale, industrielle, trip hop, néo classique, electro, plunderphonic, harsh, bruitiste…

Elle vient cloturer la série des compilations Necktar, en réunissant, les projets du elabel et ceux de la scène des années 80 qui les ont plus ou moins influencé.

Écouter l’ensemble des Necktars, c’est passer une journée (24 heures) dans un autre monde, goûter une liberté qui peut bouleverser votre conception de la musique.

Necktar VII

Libres Sessions au galop!

Dans « Nous sommes Tous Tourneurs » (in Godon, c’est l’histoire d’un groupe…), nous mettions en parallèle un certain nombre de pratiques d’usages dans les circuits « professionnels » du spectacle vivant, avec ce que pourraient, ou devraient être, ces mêmes pratiques, nécessaires, dans le cadre du spectacle vivant libéré, autrement dit, « libéré de ses vieux carcans et démons, issus pour la plupart de la très ancienne notion de « privilège ».

Le cadre était, dans cet exposé, probablement trop synthétique, sur le vif, pour que l’on saisisse bien la portée véritable de ces petites choses sur la réussite d’un événement, à tous les points de vue. Cette promenade du groupe Godon à Marseille et Bordeaux donne une occasion rêvée d’aborder ces aspects pratiques sous l’angle … pratique!

Continuer la lecture de Libres Sessions au galop!