Audiotalaia [at054] Regina Burbach – Serendipity Effects

Une petite découverte du netlabel Audiotalaia !

Regina Burbach – Serendipity Effects

We are proud to host the first online release by Regina Burbach, a german sound artist based in Bremen. Burbach presents a two-track album full of field recordings and foley materials. Both pieces presented can be heard as a soundscape collage from different locations, sites and places. The two compositions are a very good example of the way Burbach understands as soundscape composition and its usage as musical material.

01. Monocakes
02. The Painter’s Castle

Date of release: 31.07.12
Format: FILE – MP3
Lenght: 24:25 min
Artwork: Nigel Samways

NOTICE: This Work Contains Binaural Field Recordings, Headphones required

DOWNLOAD FULL RELEASE (archive.org mirror)

DOWNLOAD FRONT COVER (archive.org mirror)
DOWNLOAD BACK COVER (archive.org mirror)
DOWNLOAD ARTWORK (archive.org mirror)

All tracks composed and arranged by Regina Burbach. 2012.

Musique libre en prison

De août 2010 à septembre 2011 | Établissements de la plaine de l’Orbe (Canton de Vaud, Suisse)

“Bien qu’évidemment temporaires, il arrive des moments où les murs autour de nous disparaissent complètement. Là, nous savons que nous avons trouvé la justesse, sans pouvoir dire exactement ce qui s’est produit. Ce que je peux dire personnellement, c’est que c’est très intime, que nous avons touché à quelque chose de très libre, et que chacun peut voir l’autre dans un état semblable. J’ajoute : si ces moments ne détruisent pas les murs de façon définitive, ils montrent que les murs ne sont pas non plus définitifs.”

Immanuel de Souza

L’atelier “Musique libre en prison” s’est déroulé de août 2010 à septembre 2011 à la Colonie des EPO. Les musiciens IMMANUEL DE SOUZA et BENOÎT MOREAU y ont proposé une approche libre de la musique aux personnes détenues, qu’elles disposent ou non de connaissances musicales. Tous les instruments ou objets à possibilités sonores étaient acceptés.

Une telle approche consiste à utiliser le son, ou plus exactement une intention sonore, pour trouver, en équipe, un langage musical libre. Cet “échange musical” va au-delà de toute idée théorique ou esthétique de la musique. Il vise à trouver, ensemble, les règles d’un jeu collectif autour d’un langage musical inventé sans structure définie, si ce n’est le son lui-même.

Le langage en question doit trouver ses propres codes et peut aussi bien être bouleversé en tout temps par un désir collectif de changement. Ainsi, ce mouvement de construction/destruction du langage ira jusqu’à se fixer dans une forme collective qui prendra en compte toutes les forces – et faiblesses – individuelles qui constituent l’ensemble du groupe.

Tout au long de l’année, des enregistrements ont été effectués pour donner lieu à l’édition d’un disque, qui sortira en 2012 sur un netlabel.

L’atelier Musique libre en prison & l’IMO concert en live-streaming • 24 aôut 2011

Pour clore le projet, un concert en live-streaming sur internet a eu lieu le 24 aôut 2011. A cette occasion l’Insubordination Méta Orchestra s’est joint à l’équipe de Musique Libre en Prison.

• Le principe • deux formations, deux lieux de concert intra- et extra-muros, le live-streaming permettant la rencontre entre ces deux espaces-temps via internet. Le public était invité à écouter un concert en live-streaming joué aux Établissements de la plaine de l’Orbe (EPO), puis à assister à une deuxième partie en live, le tout au Théâtre 2.21–tout comme le public présent aux EPO, inversement bien sûr. Les concerts des EPO et du Théâtre 2.21 se sont joués en 4 sets de 20 minutes, alternant entre live et live-streaming.

1er partie aux EPO

2e partie au Théâtre 2.21

3e partie aux EPO

4e partie au Théâtre 2.21

Un CD sera édité en 2013 et révélera la travail réalisé durant les 12 mois d’atelier. En attendant, profitez du concert.

Pour plus d’informations allez à la page “médias”

Source : http://www.prelude.ch/projets/projet-01/

AMMD : Souscriptions des deux prochaines productions

Yo !

Les deux prochaines productions de l’AMMD sont déjà en cours de mixage. Aussi, l’heureux temps des souscriptions est venu. Joie ! Oui, joie dans ton cœur car tu peux désormais soutenir l’un, l’autre, ou même les deux projets à la fois directement depuis notre site ! [1] Soutiens-les, et tu seras justement récompensé, sois-en certain.

Les deux albums sortiront le 1er novembre 2014 sous Licence Art Libre et seront disponibles gratuitement au téléchargement.


SEC – 2e Album
lp colomiers lerock – cd + vinyl


Soft Rains & Stone From The Sky – Æmeth
split post-rock ambient stoner – cd


[1Ici, pas de kisskissgangbang ou autre pustule, on fait ça nous même, avec paypal comme seul intermédiaire. Et on finira bien par se passer d’eux aussi, on y travaille…

Creative Commons : une nouvelle licence traduite en français, la CC0 !

La licence CC0 vient d’être officiellement traduite en français et dans tous les pays francophones.

Adopter cette licence, c’est ne pas attendre 70 ans après sa mort pour voir ses œuvres entrer dans le domaine public. C’est avoir la possibilité de les verser tout de suite dans le « domaine public volontaire ».

Attention cependant, juridiquement parlant, la licence CC0 n’est pas si différente qu’une licence CC-By. Pourquoi ? Parce qu’on ne peut céder son droit moral en France. (« inaliénable, incessible et perpétuel », pour reprendre la formule du Code de la Propriété Intellectuelle).

Cela n’empêche pas certains de publier directement sous cette licence, Pouhiou (qui a lancé un modèle économique teinté de crowdfunding pour ses livres), Calimaq (connu pour son blog S.I.Lex), Romaine Lubrique pour le texte, le projet Open Goldberg Variations pour la musique et Nina Paley pour le cinéma.

Voir à ce sujet le dialogue entre Pouhiou et Calimaq.

Je vous enjoins à lire la traduction de la licence à cette adresse, afin de mieux vous rendre compte de la portée de cette licence.

Je vous recommanderai aussi de lire le Manifeste pour le Domaine Public.

Source : http://romainelubrique.org/licence-cc0-traduction-francais