Édito musical de dogmazic – mai 2019

Bonjour et bienvenue dans cet édito mensuel de Dogmazic.net pour mai 2019 !
Voici les nouveaux albums pour le mois d’avril, suivis des « pépites exhumées de l’archive ».

Nouvelles publications sur Dogmazic.net pour avril 2019

Un album de musique classique… Baroque plus précisément. Il n’y a pas a dire, l’émotion est bien au rendez-vous, avec des titres maîtrisés de bout en bout. L’ensemble des pièces est d’une grande cohérence, ce qui a pour inconvénient de donner quelque chose d’un peu répétitif, mais dans l’ensemble c’est un album à recommander, et même si vous n’aimez pas vraiment la musique classique vous risquez bien d’apprécier ces harmonies toutes en évidence mélodique et ces compositions qui parlent directement aux sentiments de l’être.
— shangri-l

Un très court morceau unique de trente-cinq secondes ici, plutôt rêveur et épuré.
— trebmuh/olinuxx

Les pépites exhumées de l’archive

Cet EP s’adresse spécialement aux amateurs d’acid music ! Désormais reconvertis sous le nom de The Acid Mercenaries (et même toujours dans le libre !), les Buzzworkers nous livrent des riffs acids avec des beats très groovy et dansant, alternant entre dance, house et techno.
Un des meilleurs EP d’electro acid selon moi (et j’en ai écouté tout un tas). Des sons de vocoders sont présents tout au long de l’EP, enjolivant cette musique martienne futuriste.
— Jawsberrebi

Outro

Ont contribué à la rédaction de cet éditorial du mois d’avril 2019 : Shangril, Jawsberrebi, trebmuh/olinuxx

Il est issu d’un travail collaboratif fait par ceux et celles qui s’impliquent dans la vie du projet. Si vous souhaitez contribuer à un prochain édito, voici le fil de forum consacré au prochain épisode de ce travail commun, rendez vous sur le fil de forum de l’édito du mois sur http://forum.musique-libre.org

Cet éditorial est librement redistribuable selon les termes de http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0 et vous êtes fortement et librement invités et encouragés à redistribuer cet article ! Si vous le faites, mettez nous le lien où vous l’avez redistribué en commentaire de cet article, ça nous fera plaisir.

Infos générales

L’archive dogmazic.net est éditée par l’association Musique Libre.
Suivez nous et/ou venez participer sur :
– notre blog http://musique-libre.org
– notre forum http://forum.musique-libre.org
– notre canal IRC http://dogmazic.net/irc/

ÉdITO musical de dogmazic – AVRIL 2019

Bonjour et bienvenue dans cet édito mensuel de Dogmazic.net pour avril 2019 !
Voici les nouveaux albums pour le mois de mars, suivis des « pépites exhumées de l’archive ».

Nouvelles publications sur Dogmazic.net pour mars 2019

Un seul morceau ici, électro à sonorité claire et limpide, lente et douce, un peu progressive, un peu numérique.
Écoute intéressante.
— olinuxx/trebmuh

Un son continu en fond sonore, et des touches de notes comme des gouttes de pluie et paf ! Final brutal et fatal pour la compréhension de ce titre il nous reste à supposer que nous sommes en présence d’une introduction, parce qu’à ce stade d’un morceau expérimental, où est l’hésitation ?
–ardoisebleue

Très court morceaux de flûte (moins d’une minute) dont la mélodie irait très bien avec le démarrage d’un conte magique pour enfant.
— olinuxx/trebmuh

Une mélodie toute douce et sucrée qui nous convie à débuter une matinée agréable. C’est trop court, vive la suite !
— ardoisebleue

22 morceaux pour cet album typé années 80.
— olinux/trebmuh

Il n’y a pas à dire, c’est très bien fait, mais je reste un peu sur ma faim… Manque peut-être un grain de folie dans la composition ? Patroux est un pilier de l’archive, très fréquemment classé dans les différents « top 6 » du site, mais, je sais pas, ça reste un peu trop policé, trop dans les sentiers battus pour moi. On peut quand même noter la très grande qualité de la production, et la très évidente joie de vivre qui transpire de tout cet album, au demeurant capable de trouver son public.
— Shangri-l

7 morceaux pour environ 25 minutes pour cet album de funk-punk-jazzy-rock. Fourni d’instruments
Un côté années 80, une ressemblance lointaine avec Emir Kusturica, une touche de Faith No More. Musicalement très varié, c’est un pur bonheur d’écouter cet album qui sonne tellement en dehors des sentiers battus.
Dommage que ça ne soit pas chanté tout le temps en français. Ceci dit, l’accent français profond peut apparaître comme un choix artistique et conférer un charme au chant.
Bref, une découverte bien chouette un dimanche matin, qui entre directement dans mes « favoris ».
— olinuxx/trebmuh

Un seul morceau ici dans lequel vocodeur et chant rythmé se mélangent.
— olinuxx/trebmuh

Les pépites exhumées de l’archive

Le premier EP du collectif, 100% des sons sont issus de Gameboys (marque de fabrique du duo).
Un EP très trash et noisy, composé de sons chiptune orientés techno. Une approche très originale de la dance music.
— Jawsberrebi

Un retour vers l’avant, j’imagine un album créé au temps du multipiste analogique. Malgré quelques imperfections dans la prise de son bien compréhensible à cette époque (que j’ai bien connue), l’écoute de cet album, dont les titres mélangent la guitare sèche et les sons saturés, nous plonge dans la phase de l’entre-deux des musiciens amateurs, l’évanescence du système analogique pour l’avènement du numérique nous permettant d’avoir une bonne qualité sonore.
Il y a une homogénéité dans l’ensemble sonore des titres nous ammènant vers la fin de l’album avec cette impression d’avoir eu une permanence dans la musique comme si nous avions écouté une seule chanson.
–ardoisebleue

J’ai probablement déjà dû chroniquer un album de Visio ou deux dans les »pépites exhumées de l’archive » et si je ne l’ai pas fait, c’est une erreur que voilà réparée !
8 morceaux pour cet album d’une durée totale d’un peu plus de 40 minutes.
Ça démarre planant, puis ça se rythme un peu et, au bout de 3 minutes, les guitares Visio-èsque débarquent et là, c’est le drame pour les oreilles trop fragiles !
Poétique, rythmé, entraînant, teinté d’années 80, et pop-rocké de guitares saturées mais non-agressives, un pur bonheur de créativité !
— olinuxx/trebmuh

Outro

Ont contribué à la rédaction de cet éditorial du mois d’avril 2019 : Shangril, olinuxx/trebmuh, Jawsberrebi, ardoisebleue

Il est issu d’un travail collaboratif fait par ceux et celles qui s’impliquent dans la vie du projet. Si vous souhaitez contribuer à un prochain édito, voici le fil de forum consacré au prochain épisode de ce travail commun, rendez vous sur le fil de forum de l’édito du mois sur http://forum.musique-libre.org

Cet éditorial est librement redistribuable selon les termes de http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0 et vous êtes fortement et librement invités et encouragés à redistribuer cet article ! Si vous le faites, mettez nous le lien où vous l’avez redistribué en commentaire de cet article, ça nous fera plaisir.

Infos générales

L’archive dogmazic.net est éditée par l’association Musique Libre.
Suivez nous et/ou venez participer sur :
– notre blog http://musique-libre.org
– notre forum http://forum.musique-libre.org
– notre canal IRC http://dogmazic.net/irc/

Lutte contre les fakes

À Musique Libre nous prenons au sérieux les fake-news, et nous agissons. Comment ?

En luttant contre les fake-music qui peuvent pulluler sur les autres plate-formes ! Nous avons établi un partenariat avec l’Association des Audiophiles de Guyane afin de juger positivement les œuvres qui nous serons présentées. Dans le cadre du vote récent de la directive européenne sur les droits d’auteurs, nous nous devions d’agir. Nous travaillons étroitement avec cette association pour développer un algorithme puissant de reconnaissance de fausse musique.

Un système de filtrage inédit

Basé sur les écoutes d’orpailleurs guyanais, cette approche disruptive du traitement algorithmique nous permet de distinguer l’or de l’ivraie. Exemple avec cette image tirée du site aujourd’hui même :

Notre algorithme a trouvé deux occurrences, signalées en rouge par notre intelligence artificielle. À l’heure où vous lisez ces quelques lignes, les fake-music détectées sont d’ors et déjà supprimées de la base et renvoyées à leurs créateurs avec le message suivant :

Madame, Monsieur,

Notre site internet combat jour après jour les fausses musiques. Pour le bien de nos auditeurs mais aussi dans une optique d’amélioration constante des compétences des musiciens, interprètes et paroliers, nous avons mis en place un algorithme de détection infaillible.

Il a détecté que votre humble contribution à notre plateforme rentrait dans ses critères et a procédé au renvoi de vos titres. Nous souhaitons vous faire part de nos plus sincères encouragements quand à vos carrières d’auteurs, interprètes, paroliers et sommes certains que cette aventure servira à vous améliorer.

Vous pouvez bien entendu protester en demandant à la Sacem d’élargir le paiement de redevance pour utilisation des œuvres la concernant aux associations à but non lucratif ainsi que de supprimer les dispositions dérogatoires de la dite directive. Nonobstant, il ne vous aura pas échappé que notre association demeure soucieuse de libertés d’expressions, nous ne saurons que trop vous recommander de peser de tout votre poids dans les lobbys des acteurs de la communication et de la culture.

Musicalement,

L’association Musique Libre !

Ayla Nereo – By the Light of the Dark Moon

Un peu d’électronique, onirique, un brin pop, new-age… rafraîchissant ! Par le label Jumpsuit Records !