Archives par mot-clé : créations

Chronique – We’re Tryin’


CC by-nc-nd 2.5

Antimaniax est un groupe de skapunk autrichien ayant officié au début des années 2000, We’re Tryin’ est leur démo. Le groupe était très engagé pour la défense de la cause animale, à l’image du titre « Chili Con Tofu » sur l’album As Long As People Think (2002).

Dès le premier titre le tempo est relevé, les grattes sonnent punk californien (rappelant The Offspring ou Face To Face) et les parties ska s’intègrent bien à la musique. C’était (aucune indication qu’il existe encore) un groupe aux compositions efficaces et bien balancés. La qualité de l’enregistrement est aussi à souligner, c’est tout à fait honnête pour une démo, le son y est marqué par les années 90, mais cela ne sonne pas vieillot, bien au contraire.

« In Fronts Of Our Eyes » possède ce feeling bien gueulard caractéristique du style ainsi qu’une voix rasta du plus bel effet. Sur « Pollution. War. Waste. » on reste sur les textes engagés et une pointe de hardcore apparaît dans la musique, on la retrouvera aussi sur « Symbol ».

Seulement 7 titres pour un total d’à peine 15 minutes, ce We’re Tryin’ est court (tout comme cette chronique), je ne peux donc que vous conseiller de vous jeter sur les deux autres albums du groupe. Ça décoiffe, ça défrise et c’est bon pour le moral.

Lien Dogmazic

Résumé des nouveautés dans LibraZiK-2 depuis sa sortie

LibraZiK LibraZiK http://linuxmao.org/article_image.php?image_type=topic&id=30

Depuis la sortie de LibraZiK-2 le 18 novembre 2017, pas mal de choses se sont passées.

Je vous propose ici un résumé de ces choses dont vous pouvez retrouver des explications plus complètes sur le blog de LibraZiK Image si vous le souhaitez.

Trois, quatre !

http://linuxmao.org/article_image.php?image_type=topic&id=30

Rappel : LibraZiK studio audio est un système audio‐numérique complet et libre pour les ouvrages musicaux. LibraZiK est un projet qui a pour objectif de fournir un système robuste, prêt à l’emploi et avec une documentation à jour, aux francophones souhaitant faire de la Musique Assistée par Ordinateur (M. A. O.).

Dans les nouveautés depuis la sortie de LibraZiK-2, il y a d’abord eu le 30 novembre une mise à jour de LMMS qui a permis de contourner un bogue qui faisait plantait les hôtes de greffon lorsqu’on essayait d’utiliser certains greffons CALF. Un bogue plutôt tarabiscoté et une solution de contournement qui l’est un peu également.

Ensuite, il y a eu pas mal de mises à jour pour les logiciels de musique suivants :

et aussi dans le désordre : giada, qjackrcd d’Olivier ROUITS, qlcplus, ainsi que Qmidictl, Qmidinet, sans oublier Qtractor.

Également des mises à jour pour le système : une nouvelle série de noyau, une nouvelle version de jackd2, de nouvelles versions pour certaines parties d’ALSA, une mise à jour pour QjackCtl, et également pour l’ensemble d’outils Cadence.

Quelques nouveaux logiciels sont également entrés dans LZK-2 : l’émulation de synthétiseur analogique modulaire VCVrack, l’outil très pratique PostFish, le greffon de réverbération g2reverb, et l’ensemble de greffons ladspa-foo-plugins comprenant des limiteurs, un amplificateur, des effets de traitement des transitoires, et des distorsions.

Concernant VCVrack, il s’agit d’une version 0.3 de ce logiciel qui n’est pas la dernière disponible ce qui pourrait décevoir les personnes qui suivent avec appétit le développement de ce logiciel récent, mais qui permettra à tout le monde d’essayer les bases de ce logiciel. D’autres versions plus récentes arriveront certainement par la suite dans LZK-2. VCV Rack est une émulation de synthétiseur analogique modulaire qui permet de construire son son à l’aide de câble reliant les différents modules. Cette version dans LZK-2 est fournie avec un ensemble de modules complémentaires offrant un vaste choix de possibilités.

À propos de PostFish, c’est un ensemble d’outils permettant la restauration, l’amélioration et un mixage rapide de pistes sonores. Il est un peu non-commun à prendre en main puisque, bien que possédant une interface graphique habituelle, il se lance en ligne de commande pour avoir accès à cette interface graphique. Son nom provient probablement d’un jeu de mot anglophone : « post + fish », « fish = poisson » pour la langue anglaise, et quelque chose de « fishy » est quelque chose qui sent le poisson, qui a une odeur de poisson. Par extension, « qui pue le poisson » comme par exemple dans ce style de phrase : « ce plat, qui était resté dans le frigo pendant 4 jours, sentait le poisson, et je n’ai pas pu le manger » (« this meal which was sitting in the fridge for the last 4 days was smelling fishy, and I couldn’t eat it« ). Par extension de l’extension, son sens devient « suspect », « louche », douteux ». Le jeu de mot « postfish » peut donc s’interpréter comme « après un truc douteux » correspondant au fait qu’il est capable de réparer de l’audio ayant été mal enregistré. C’est certainement également un clin d’œil au logo de la fondation Xiph Image (dont PostFish est issu) qui comporte un poisson.

Concernant Audacity, j’ai (olinuxx) repris la traduction de l’interface graphique et ai remonté tout ça en amont. Ceci profite donc à tous les utilisateurs d’Audacity, pas seulement ceux de LibraZiK mais ceux de toutes les distributions GNU-linux, macos, windows,…etc. Les utilisateurs de LibraZiK-2 en ont donc la fraîcheur avant les autres mais au final, le jeu du logiciel libre est là : tout le monde profite d’un travail fait quelque part. La traduction était dans un état d’abandon, et le travail a été plutôt important (plusieurs dizaines d’heures, voire plus d’une centaine peut être) pour faire remonter la traduction a un état correct. Quelques petits problèmes de cohérence corrigés et, à présent, la traduction en français de ce logiciel est plutôt en bonne forme. Comme toujours, il reste des améliorations à faire dont certaines sont déjà faites et seront présentes dans la prochaine version du logiciel, et je compte continuer à maintenir la traduction française de ce logiciel à l’avenir.

Au sujet de Tutka, je continue à maintenir la traduction française que j’ai faite (et qui est également remontée au développeur de Tutka pour pouvoir être utile à tous les utilisateurs de ce logiciel) et j’ai développé un tutoriel d’aide au grand débutant Image . Plutôt chouette ce logiciel pour s’initier gentiment et doucement à l’utilisation d’un tracker MIDI.

Voilà pour les nouveautés concernant LibraZiK-2 des 5 ou 6 dernières semaines plutôt actives !

En espérant que LibraZiK-2 vous sera utile pour votre musique,
Bonnes expérimentations et réalisations musicales à toutes et tous !

Olivier

Si vous trouvez ce travail utile, les dons Image me sont utiles pour continuer à le maintenir et à le faire progresser.

Savestates – Calm Your Nerves

Si vous aimez le 8bits, le 16bits ou les trucs qui sonnent de cette époque là, tournez vos oreilles vers Savestates !

Chronique – Omicron Kérea



CC by-nc-sa 3.0

Pour cet opus daté de 2009 Whiteshoulders nous délivre un son électro oscillant de l’ambiant à la drum n’bass en passant par des collages venant de diverses sources comme sur l’intro « Ready Ready ».

Le son est globalement assez brut et sourd, chose assez appréciable, car on évite ainsi l’écueil de l’électro à la prod froide et clinique. Ici il n’est pas rare que les basses bavent un peu ou que de discrets bruits ou parasites ajoutent du relief.

« Geometric Suit 1 » avec son fort coté EBM (Electronic Body Music) ou « Lost » et son partie prit ambiant font planer sur l’album quelques sonorités plus sombres, mais Omicron Kérea m’évoque plus un constant émerveillement. Comme si chaque nouveau morceau venait, par ses mélodies et ses sons ingénues, nous montrer qu’il y a encore des choses à voir, à entendre et à vivre.

Il n’est aussi pas rare d’entendre des voix parler sous/sur la musique, dans une verve rappelant l’horror hip-hop de l’obscure Drugged Killer, dans le titre éponyme ou dans « Au Revoir » notamment.

Whiteshoulders ne réinvente pas la sauce avec cet album (qui peut prétendre le faire ?), mais si vous aimez l’électro jetez-y une oreille. Il y a des chances que vous passiez un bon moment sur ce Omicron Kérea, l’album est bien construit (intro, outro, un interlude), le rythme général est bien dosé (ce qui doit être court l’est, ce qui doit être plus long l’est aussi). Et si vous trouvez qu’un album c’est horriblement court écoutez les deux autres présents sur Dogmazic (l’un des deux est une compilation de pistes disparates semble-t-il).

Lien Dogmazic

Site Officiel

Chronique – Merfolk I Should Turn To Be



CC 0

Merfolk I Should Turn To Be est un album du groupe Soft And Furious. Ce groupe est l’un des projets du musicien connu sous le pseudonyme Monplaisir. Soft And Furious explore les contrées technoïdes de la synthwave, la musique est donc bardée de synthétiseurs année 80 et d’ambiances sombres de ruelles pluvieuses éclairées aux néons.

C’est un style revenu relativement à la mode ces dernières années notamment grâce à des français comme Kavinsky, Perturbator ou encore Carpenter Brut. Cependant ce Merfolk I Should Turn To Be se distingue par un son plus subtil et moins « In Your Face », non que la production soit particulièrement en dessous des standards, mais d’une volonté (me semble-t-il) d’ambiances plus épurées, laissant la place aux sonorités de se déployer plutôt que de nous noyer dans un déluge mélodique pouvant parfois être à la limite de l’hystérie. Vous remarquerez que c’était aussi l’une des caractéristiques de la musique de 1Up Collectif, chroniqué il y a quelques semaines.

En ce sens, dès le premier morceau on peut être surpris si l’on est habitué aux poncifs car le tempo est lent. Les premières secondes paraissent presque lancer un morceau furieux, alors que nous avons droit à une balade. Enchaînée ensuite par un titre ambiant semblant se dérouler sous l’eau.

Après ces deux pistes d’introduction, nous rentrons dans le cœur de l’album, car avec « Post Yes » le fan de clichés synthwave trouve un peu plus son bonheur, les basses vrombissent, la mélodie est cristalline, heureusement une irréductible nappe de synthé se charge de donner un peu de couleur à tout ceci.

Sur « Through The Water And Rain » la guitare électrique (synthétique sans doute) fait son entrée. En rythmique saturée ainsi qu’en larsens, elle confère au morceau l’urgence de la course-poursuite ou de la scène de combat (en tour par tour s’il vous plaît).

Le titre éponyme nous offre une intro contemplative, un long déroulement, un final. Le morceau est répétitif (peut-être un peu trop) mais est parfaitement dans la continuité du reste. Il marque la tension débouchant sur la fin de l’album.

Suit « Hyper Staying » qu’il faut mentionner pour son petit feeling lounge bar : sa basse jazzy, son piano et son solo de guitare clair, encore une balade me direz-vous ? Et bien oui, mais rien de tel pour illustrer les dernières révélations.

La fin approche et « Army Of You » est comme la péripétie inquiétante à la fin du récit, signifiant que toute l’histoire n’est, en fait, pas totalement finie.

« Dramatic Ending » fait pour moi office de générique de fin, c’est un titre lancinant et froid, laissant l’auditeur sur un vide bienvenu, car il donne envie de relancer immédiatement l’album.

Merfolk I Should Turn To Be est un excellent album du synthwave, plus contemplatif et lent que la plupart des albums du renouveau du genre,  il est donc plus proche de la musique faite réellement dans les années 80. Les passages subtils d’un genre à l’autre et l’absence de tempos rapides en font un album assez doux à écouter en toutes circonstances.

Lien Dogmazic 

Site Officiel de Monplaisir

Éditorial de décembre 2017 de linuxmao.org

Éditos

Éditos
Eh bien voilà !
On approche doucement de la fin de cette dix-huitième année du nouveau siècle. Déjà presque le temps d’une génération, en somme. Ceux-là même qui viennent d’atteindre leur majorité ne croient déjà plus au Père Noël depuis longtemps.
Alors, plus de Santa Klaus à qui se fier aveuglément pour choisir la carte-son ou la surface de contrôle qui trônera symboliquement au pied du sapin, cette année.
Il va falloir sérieusement se documenter sur les possibilités et la compatibilité de l’engin, seul, sans rennes ni traîneau.
Toutes les réponses sont là, à portée de clic, sur linuxmao, parmi les innombrables pages de documentation ou sur une simple question postée sur les forums.
Alors, c’est qui le vrai Père Noël, sans blague ?

 Quoi de neuf ?

Depuis la parution du dernier éditorial, nous ont rejoint :
tubescreamer, zimmermusic13600, kaalimero, komenor, blacksam, sincosta, SamanTortega, jmtrivial, pacorabano, pitoufo3, NahMecl, loik56, jpcima, niconico, RnoxMadTan, BlackVelvet, caline10mao, jjs95, JohnWebster, ChimeraProd, nicolasCircus, zakaila, SoulJazzDub, michel83, Nijushihosho, Sam Arche, marko23, skarno, likid, acezar, llescogriffe, Liza, Salomontecristo, babouche, LeZaz, dadoudidon88, Geurty, alasic, Moustik, alex1786, JetM974/JetM74, lensjosh et acezar.

Bienvenue à vous toutes et tous !

Musique sur linuxmao

L’organisation des joutes est en pleine réflexion sur les améliorations et changements à opérer, si vous souhaitez exprimer vos idées et participer aux échanges, rendez-vous sur le fil de forum Joutes-Méta-fil.

Pour consulter la musique proposée par les membres de linuxmao, rendez-vous dans la section de forum : 2 – Vos créations.

Musique libre en dehors de linuxmao

Liste de lecture des nouveautés pour le mois de Novembre 2017 chez les copains de DogmazicImage .

Nouvelles du monde

Les développeurs de Mixxx continuent à bosser sur l’intégration du support LV2, voir ce lienImage .

Des vidéo ayant été prises pendant la convention Sonoj sont disponibles en ligneImage .

Framasoft est en train de porter un projet visant à créer une fédération d’hébergeur de vidéos en ligne, ce qui pourrait permettre de dé-youtubiser-dailymotionniser le web pour pouvoir héberger des vidéos d’explication sur l’utilisation des logiciels MAO !!!

Nouveautés sur LinuxMao

Des chiffres :

Le nombre de visiteurs uniques du mois de novembre 2017 est de 38738 avec une moyenne de 2268 visiteurs uniques par jour. linuxmao.org, c’est à ce jour, 6243 utilisateurs inscrits, 2269 « pages de documentation », les > 83000 messages dans les « forums », et d’autres fioritures.

D’autre part, nous avons eu 42 nouvelles inscriptions depuis la rédaction du dernier éditorial du site c’est à dire en 30 jours.

Nouvelles pages :

Si vous voulez participer au site et tester des logiciels ne figurant pas encore dans les colonnes de linuxmao.org, vous pouvez allez choisir un logiciel à tester dans la page Applications à tester et venir nous en parler dans les forums.

Coté administration :

Coté logiciel sur LinuxMAO

Pour voir ce qui se passe du côté du développement de ce qui touche à l’audio sous linux, rendez-vous dans la section de forum :  »7 – Développer/Traduire/Documenter/Annoncer une application‘.

Côté logiciel en dehors de LinuxMao

Depuis la publication du dernier éditorial, sub26nico, olinuxx, allany, Nolwen et anarchlinux ont relevé les mises-à-jour suivantes :

  • pour ce mois-ci :
    • LibraZiK, la distribution audio francophone clef-en-main, passe en version 2. Voir le billet de blog concernant sa sortieImage .
    • La suite de greffons Calf Studio Gear passe en version 0.90.0.
    • Giada, logiciel de boucle, passe en version 0.14.4.
    • MilkyTracker, logiciel Tracker, est mis à jour en version 1.01.00-103.
    • Audacity, l’éditeur audio multiplateforme, passe en version 2.2.0, iciImage .
    • Radium, séquenceur Audio et Midi, est mis à jour en version 5.3.0.
    • VCV Rack, un synthétiseur modulaire, passe en version 0.5.
    • Polyphone, éditeur/créateur de soundfont, est mis à jour en version 1.9.
    • gxplugins.lv2, des greffons LV2 spécialisés pour les guitaristes, est mis à jour en version 0.4 en apportant deux nouveaux greffons : GxSVT (simulation de préampli de basse) et GxSD2lead (simluation de pédale d’overdrive)
    • LinuxSampler, lecteur d’échantillons supportant les formats de banque de son gig, sfz et sf2 passe en version 2.1.0.
    • Qtractor, séquenceur Audio et Midi, est mis à jour en version 0.8.5.
    • OcenAudio, un éditeur Audio, passe en version 3.3.4.
  • pour les mois précédents (mais que nous n’avions pas vu jusque là) :
    • Common Music, un langage musical de programmation, passe en version 3.10.0 plus de 3 ans après sa précédente version.
Tout utilisateur peut aider à la remontée des informations concernant les nouvelles versions en lisant le paragraphe Mettre à jour une version d’un logiciel. Allez, viens nous aider ici !

Post scriptum

Merci à sub26nico, olinuxx et allany pour l’écriture de cet édito, et on se retrouve le mois prochain pour une revue de l’actualité du mois écoulé !

Rappel : tout membre de linuxmao.org inscrit et connecté peut aider à la rédaction de l’éditorial mensuel. Lire à ce propos la page Les éditoriaux du manuel.