Édito musical de dogmazic – decembre 2020

Bonjour et bienvenue dans cet édito de Dogmazic.net pour décembre 2020. Vous trouverez ici les sorties d’album du mois écoulé, les trésors exhumés de notre archive qui compte plus de 55 000 titres, et les nouvelles de notre forum. 

== Nouvelles publications sur Dogmazic.net pour ce mois ci ==

* rADio eNd – Genesis Launch (2020)
Treize titres pour environ une heure et quart de son diffusé sous licence C-Reaction. Ça démarre un peu comme du Brigitte Fontaine avec de la Noise avec un texte parlé en anglais avec un accent Frenchy bien prononcé.
— olinuxx/trebmuh

Un ensemble de fragments musicaux de sons électroniques plutôt élaborés qui servent en partie de support pour un texte. Le morceau «wild insight» démontre une recherche théâtrale dans la composition, avec ce début qui suit la ligne de «alternative universe» très électronique pour terminer en son de guitare saturée qui se perd dans un fracas. À écouter sans vouloir trouver un esthétisme mélodique ; prendre le son comme il nous arrive.
— ardoisebleue

===L. Sampson===
* Saisons Sampson (2018)
Intimisme de rigueur : des titres de divers albums qui expriment un ressenti existentiel à écouter avec un moral d’acier. Les esprits cafardeux et abattus : attendez des jours meilleurs. Sons et textes de bonnes factures.  
— ardoisebleue

* Dj Mad Daddy Parade
«88400 secondes» semble être un pilier de cet album. Des paroles recherchées pour de bons textes. Une musique discrète quand c’est nécessaire pour que les paroles affleurent. Je sortirai du contexte «poumpoumtchack» et «happy butter» qui ont une aura ovnistique dans cet ensemble.
— ardoisebleue

===Paris-Cayenne===
* FINS D’EXILS
Une suite de morceaux qui reflètent bien le style déclaré de Paris-Cayenne. J’ai retenu «zoo bizarre» pour la fluidité de ses sons, mais pas pour son final sec. Dans l’ensemble les voix sont étouffées par l’ampleur de la musique.
— ardoisebleue

On a du lourd. Dès là première seconde la sonorité décidément à la pointe de cette boite à rythme impose direct le ton : on va être dans de la bonne prod, organique, réelle, pas putassière et bien foutue. Et effectivement l’album se développe comme ça, avec les harmonies vocales coutumière au projet, les envolées à la Pixies vite cassées par des tombées dans d’étranges ambiances de rock electro-lounge. Un album intimiste et ouvragé, a la musicalité à hauteur des excellentes idées de production, en bref, un bel objet rare de nos jours. 
— Shangril

* Raoul Piedepoule
Tout droit dans le même axe de «fin d’exil». Avec toujours cette voix qui s’efface et semble cotonneuse, ce qui nuit de temps en temps au contenu du texte qui ne demande qu’à écraser ce son prédominant.
— ardoisebleue

* Copies (non) conformes
Un lapin cuisiné à toutes les «sauces» musicales. Cela excite l’appétit… Ma préférence va au « lapin reggae », nul doute que chacun y trouvera son plat préféré !Cet album est une belle trouvaille, un peu d’humour dans ce monde complexe !
— ardoisebleue

===Pompougnac Daniel===
* Au BORD (2005), Disque 1
Un album très diversifié. «Chant d’hiver 1 et 2» nous propose un voyage nocturne avec pluie et vent (peut-être en Creuse à cause des hurlements de loups ?) c’est un morceau réussi, qui nous mène par la curiosité vers la crainte et nous laisse en sérénité à la fin de la deuxième partie. Le reste de l’album est plus naturel, mais toujours agréable. Un petit coup de cœur pour « l’auberge du phare » qui pourrait rappeler à quelques-uns d’entre nous des souvenirs brumeux.
— ardoisebleue

* ESTUAIRES (2007), Disque 2
Jusque là, tout allait bien… la première partie, nous apporte des musiques étudiées, agréables à entendre. Bref c’était bien… «La banquise était un miroir, gouttes, la chambre des nuages, estuaires et sinon qui l’aurait fait ?» et oui, tout allait bien… jusqu’à ces reprises inopportunes de Rimbaud ou Hugo. OK, les textes sont maintenant publics, mais pourquoi aller fureter dans la vieillerie, exhumer des resucées d’outre-tombe ? «Le cri d’amour des libellules» est un joli texte encadré d’une musique qui l’honore, donc la capacité de l’auteur est là ! Alors ME..E Laissez la vieilloseté aux antiquaires, et offrez nous VOS textes !
— ardoisebleue

* CHAMBRE des NUAGES (2013), Disque 3
Des musiques bien construites, parfois un peu chargées mais si peu. Un morceau étrange «les nuages de PieXII» nous rappelle certaines heures sombres, le fond musical y est malgré la simplicité de la composition pour un tel élément. Je ne reviens pas sur le texte «la complainte de Mandrin», surtout que j’ai bien aimé «Tais-toi, le chien» un peu avant (héhéhéhé). J’ai surtout apprécié la sonorité de «La corde à linge».
— ardoisebleue

* BICLOU au FELIX (2014), Disque 4
Ici, «Paréidolie jolie» ressort des titres de cet l’album où la musique semble figée dans un style. Toutefois, «Comment est l’automne, ailleurs ?» apporte sa touche surréaliste.
— ardoisebleue

* HIC sunt LEONES (2020), Disque 5
Nous retrouvons dans cet album la diversification de «au bord» un bon mélange de style, mais qui forment un homogénéité de l’album. Pour être bien détendu, «la sieste des hérissons» est un bon remède.
— ardoisebleue

* RadioCraCras – Mani
Pas de la musique, mais deux pistes audio en mode « radio ». L’une qui ressemble à une chronique rigolote, et un peu barrée et l’autre dans un genre « d’interview ». C’est rafraîchissant. Malheureusement, l’option de licence utilisée n’est pas valide, et c’est donc un « Tout droit réservé » qui s’y applique. RadioCraCras, si tu nous lis, tu es invité à modifier le champ de la licence. Et si tu ne t’y connais pas trop, n’hésite pas à venir nous en parler dans les forums ou sur le canal IRC par exemple.
— olinuxx/trebmuh

Serait-ce l’OVNI du mois ? C’est une gentillesse audio, teintée d’un humour sympathique. Il me semble que l’âne manque de calories bibinique, faudrait pas oublier de lui verser sa pinte !
— ardoisebleue

* Brainless On Live – Brainless On Line
Un album de punk rock diffusé en licence CC BY-NC-SA 4.0 ici. Quinze pistes audio pour environ trente minutes de son. C’est probablement un enregistrement live car le son est blindé de réverb’ et les textes et les instruments ne sont pas tous très distinguables. Certains sont même plutôt vagues. Dommage, j’aimerai bien pouvoir entendre les paroles plus clairement. Ceci dit, je peux me consoler avec l’énergie musicale dégagée.
— olinuxx/trebmuh

L’enregistrement de concert demande une aptitude technique sans faille… Là c’est pas l’cas, nous nous engloutissons dans une fracture musico-technical fuligineuse! Et c’est épouvantablement dommage, parce qu’Y’a toujours un peu de Wagner dans le hard-rock ! Et dans cette profusion de sons incohérents nos oreilles peuvent percevoir des mélodies intéressantes. Refaites-nous cet album avec une bonne technique sonore « please! »
— ardoisebleue

* Alone In The Chaos – Invisible World (2020)
Dans la veine des créations antérieures, «Alone In The Chaos» nous propose un album son métal, cela fonce, tout droit, fracasse les baffles. C’est du violent ! «Disorder» nous apporte le bref instant de calme. «Believe and die alone» clos bien ce flot sonore ravageur.
— ardoisebleue

* Askatu/Yohan Berrouet – Grosses Taches
Askatu nous donne a écouter là de l’harmonica sur des textes tantôt tendres tantôt énervés.Trés punk dans l’esprit…moi, j’aime bien, ça s’écoute d’une traite….en prenant son bain par exemple…
— ?


=== AvocadoToast42 ===
* Song-a-Week44 – Key Change
change it now : Cool ! un morceau de détente c’est le titre de la semaine 44 composition simple sans surprise.
— ardoisebleue

* Song-a-Week45 – Minor
minor : Encore plus cool, sans paroles, la composition est  basée sur une basse très présente et immuable dans son jeu !
— ardoisebleue

* Song-a-Week46-47 – Major-Alcohol
major alcohol : une musicalité sautillante, toute de fraîcheur, presque gazouillante. Dommage je ne comprends pas les paroles ; parce que s’il s’agit du truc dont l’abus est dangereux, je vois mieux pourquoi la fin du morceau est brutale, la bouteille était vide et l’est tombé par terre !
— ardoisebleue

=== Calyman ===
* Some Piano for a Lonesome Ending (2020)
Une musique qui coule sans remous et suit obstinément son cours.
— ardoisebleue

* Shelter of Sacrifice
Une belle création, recherchée et travaillée. Il nous change de ses habitudes tranquilles. Je  stocke dans ma dogmathèque ! 
— ardoisebleue

* Win Yourself
Un segment musical répétitif, du style des accompagnements musicaux des jeux vidéos. Très bien réalisé techniquement.
— ardoisebleue

== Les pépites de l’archive du mois ==

* Why The A – album sans titre
Cette fois, je vous propose un diamant musical, purifié d’excédents harmoniques et constitué de sons électroniques clairs sur lequel navigue une voix qui se défait de ses oripeaux techniques avec juste ce zeste de résonance pour nous mener à la béatitude. Pour ceux qui seraient fâchés avec les sons électroniques tarabiscotés, ils trouveront ici une association efficace entre le son réévalué et fignolé face à une voix nette et sobre.On obtient la somme de toutes ces valeurs dans «irréelle» un titre à écouter sans fin en savourant la vie.Ma seule retenue, quoiqu’ imperceptible, est le chant en anglais pour les quatre premiers titres. Pourquoi pas une version française ? 
— ardoisebleue

== Outro ==
Ont contribué à la rédaction de cet éditorial du mois : nomys, olinuxx/trebmuh, Shangril, ardoisebleue
Il est issu d’un travail collaboratif fait par ceux et celles qui s’impliquent dans la vie du projet. Si vous souhaitez contribuer à un prochain édito, rendez vous sur le fil de forum de l’édito du mois sur http://forum.musique-libre.org .
Cet éditorial est librement redistribuable selon les termes de http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0 et vous êtes fortement et librement invités et encouragés à redistribuer cet article ! Si vous le faites, mettez nous le lien où vous l’avez redistribué en commentaire de cet article, ça nous fera plaisir.

== Infos générales ==
L’archive dogmazic.net est éditée par l’association Musique Libre.Suivez nous et/ou venez participer sur :   
– notre blog https://musique-libre.org   
– notre forum http://forum.musique-libre.org   
– notre canal IRC http://dogmazic.net/irc/

Une réflexion sur « Édito musical de dogmazic – decembre 2020 »

  1. Merci à vous de vous être affairés à l’écriture de cet édito et des précédents . Un régal de vous lire. Et puis vous donnez vraiment envie d’entrer dans ces albums avec vos points de vues bien alimentés en verbes, qualificatifs et autres « franciseries ». Qui aurait dit qu’on aurait trois réels chroniqueur sur Dogma ? (au passage) Je serai même d’avis à reproduire l’idée de SOUN MUSIC, avec le fanzine papier, ou sur blog, de vos chroniques et coups de coeur. à creuser… Passez de Joyeuses fêtes, Libres zé Ouvertes.

Les commentaires sont fermés.